Les festivals de l’été : Festiv’Allier à Langogne du 26 au 31 juillet

0
367
Hildebrandt © David Desreumaux

Festiv’Allier (reportage dans le n°5 d’Hexagone) est un festival convivial et multi-activités autour de la nouvelle scène de la chanson française et aussi des arts du cirque, des arts de rue et du jeune public. Un festival où l’on peut venir en famille, en Lozère, à Langogne et alentours du 26 au 31 juillet.

Cette 17ème édition consacre Hildebrandt (en entretien et en chronique d’album dans le n°13) comme artiste « fil rouge ». Voici ses différents rendez-vous :

– mardi 27 : festiv’Rando une balade de 8 kilomètres, le long du lac du Naussac ponctué de pauses musicales,  

– jeudi 29 : projection du documentaire « îLeL – Une île en nous » réalisé par Hildebrandt suivi d’un échange,

– jeudi 29 et vendredi 30 : atelier de chant choral avec l’occasion d’être choriste durant le concert du vendredi,

– concert sur la grande scène du Festiv’Allier, en quatuor, avec batterie et deux guitares dont celle d’Emilie Marsh.

Un autre artiste se produit plus d’une fois, c’est Mathieu Barbances (chronique d’album dans le n°11). D’abord avec un spectacle, tout public, dès 8 ans, à ne pas rater : Né quelque part, l’histoire d’une famille en exil de la Syrie à la France racontée par Barbances en solo. Ensuite le samedi à midi pour un moment chanson et contrebasse. Après de nombreux concerts en solo, et deux concerts début juillet en duo avec Hélène Piris à Toulouse, Mathieu Barbances jouera en trio avec piano et batterie. 

Pour les autres concerts chanson, Cyril Adda ouvrira le lundi 26 – lui à la guitare et au clavier – en duo avec un contrebassiste. Deux concerts auront lieu en jardin le jeudi 29 : Matéo Langlois (portrait dans n°15 et chronique d’album dans n°14) en solo, et le duo féminin MariLuce. Le vendredi 30, DBK Project (chronique d’album dans n°13), cinq musiciens pour un concert original inspiré par la littérature d’anticipation et la lutte entre l’humain et les machines. Le samedi Grand Ressac se produit en concert en duo avec Thimothée Demoury (chant, guitare et sampler) et Pauline Dupuy, plus connue par les lecteurs d’Hexagone sous le nom de Contrebrassens (contrebasse et  chœurs).

Et, pour finir par un joli feu d’artifice : les 2 soirées à trois concerts sur la belle place des Moines, au cœur de la ville de Langogne. Le vendredi Melba (chronique d’album dans n°12 et portrait dans n°15) en trio – voix, guitare et machine -, puis Hildebrandt et le hip-hop de PihpohLe samedi Marion Roch (chronique d’album dans n°16), San Salvador, polyphonies du massif central à six voix (trois féminines et trois masculines), deux toms et un tambourin ; puis le groupe Zarzhä avec six musiciens sur scène.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here