HomeActuLes 20 ans du Festival Jacques Brel à Vesoul, du 23 septembre au 14 octobre

Les 20 ans du Festival Jacques Brel à Vesoul, du 23 septembre au 14 octobre

Cette vingtième édition, du 23 septembre au 14 octobre, s’annonce de toute beauté, avec vingt groupes / artistes pour une trentaine de spectacles, répartis entre le Théâtre Edwige Feuillère à Vesoul et d’autres lieux. En voici les principales caractéristiques

 

Batlik
©David Desreumaux – Reproduction & utilisation interdites sans autorisation de l’auteur

La mise à l’honneur des lauréats du Concours Jeunes Talents

Quelle belle idée de proposer une programmation essentiellement composée par des artistes lauréats du concours :

Batlik, 1er Prix 2004, (en portrait dans le n°14 de la revue Hexagone) avec L’art de la défaite, spectacle inspiré des écrits d’Emil Cioran, et joué en quintet (guitares, basse, batterie, choeur et cuivres).

Manu Galure, 2ème Prix 2008, avec son nouveau spectacle à deux pianos,

Valérian Renault, lauréat 2010, en solo guitare,

Evelyne Gallet, 1er Prix 2011, en quartet avec guitares-tuba-batterie,

Liz Cherhal, 1er Prix 2012 (en entretien dans le n°17),

Reno Bistan, 2ème Prix en 2013, avec Radio Bistan spectacle issu d’un album très original (chronique dans n°16),

Boule, 2ème Prix 2014, dans un spectacle solo très réussi entre humour et poésie, excellent jeu de guitare et regard décalé.

Lombre, 1er Prix 2019, et Jack Simard, 2ème Prix 2019, en trio voix-piano-batterie, vivant/vibrant ses textes avec force et expressivité.

 

L’ouverture sur le territoire

Pour débuter le festival, place là aussi à deux lauréats du Concours Jeunes Talents, pour des concerts gratuits. La Goutte, 2ème Prix 2016, avec Chansons en Tracteur pour une tournée des villages de cinq concerts, où la remorque du tracteur tient lieu de scène pour les cinq artistes du groupe. Clotilde Moulin, Prix du Public 2019, pour Les Villages en Chanter jouera trois concerts, en solo, à la harpe et au piano, avec son remarquable spectacle Désaccords mineurs (chronique album dans n° 8).

 

©Piérick – Reproduction & utilisation interdites sans autorisation de l’auteur

La spécificité du festival : le Concours Jeunes Talents

Ce concours, créé en 2000, constitue un temps fort du festival et chaque sélectionné(e) – Louise Combier, Matéo Langlois (en portrait dans n°15), Ben Herbert Larue, Ulysse Mars, Nour – va chanter deux fois. D’abord le samedi 10 Octobre, pour Les artistes dans la ville, concerts gratuits dans cinq lieux atypiques, en proximité du public et en journée de 11h à 18h. Et le lendemain, au Théâtre Edwige Feuillère chacun se produira trente minutes devant le public et un jury de professionnels.

 

Et aussi, quelques autres plaisirs

Bertrand Belin, parrain de Jeunes Talents 2020, avec le quintet des Percussions Claviers de Lyon.

Une création du Hall de la chanson, Brassens la mauvaise herbe, Trenet le revenant autour de leur répertoire.

Féloche and the Mandolin’Orchestra spectacle original issu de l’atypique album du même nom (chronique dans n° 16) avec sept artistes sur scène, quatre mandolines et une mandole.

Nicolas Jules en trio guitare-batterie-violons et Léopoldine HH pour son nouveau spectacle en trio Là ! Lumière ! (particulière)

En synthèse, un festival qui vaut le déplacement

La preuve : Hexagone sera présent.



Photo de une : Liz Cherhal
©David Desreumaux – Reproduction & utilisation interdites sans autorisation de l’auteur

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Leave A Comment