HomeActuDétours de chant à Toulouse : la 15ème édition !

Détours de chant à Toulouse : la 15ème édition !

Détours de chant à Toulouse : la 15ème édition !

Détours de chant du 27 janvier au 7 février. Pour cette quinzième édition 11 jours de festival, 40 artistes, 50 concerts dans 21 salles de Toulouse et des environs.

Photo Aurélie Cabarrot

Photo Aurélie Cabarrot

Peut être au fil des années, l’affiche comporte un peu moins de « grands noms », d’artistes à la notoriété publique reconnue. Et justement cela permet de proposer de l’éclectisme, de la diversité et des talents à découvrir. L’édito du programme l’annonce : « Toulouse n’a pas besoin de notre festival pour écouter de belles chansons : les artistes majeurs y sont invités par les salles de spectacles et les producteurs tout au long de l’année. Notre but est ailleurs. Détours de Chant est une belle occasion de croiser les genres et les lieux,  de bousculer les habitudes. Nous espérons vous conduire vers de belles découvertes. » Je sais que tu vas te jeter sur le site Détours de chant pour découvrir le programme complet, alors ci dessous, je me limite, comme d’habitude, à des propositions subjectives et non exhaustives. J’essaye juste de te donner envie de quitter ton chez toi douillet alors que l’hiver commence à s’installer à Toulouse.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Dans cette belle programmation on retrouve des artistes ou des spectacles aimés et évoqués dans Hexagone. Comme Pacifiste inconnu, la création de Jehan & Lionel Suarez, autour du répertoire de Leprest, dans le beau lieu de l’auditorium de St Pierre des Cuisines. Comme K! au Grand Rond, du mardi au samedi, en apéro concert, dans son solo clavier électrique. Comme l’énergique et talentueuse Karimouche, au théâtre des Mazades, une habituée des concerts à Toulouse. Comme Chouf qui fêtera, en groupe, son nouvel album Volatils au Metronum, le 5 février. Et comme Zaza Fournier qui lui succédera dans la même soirée, accompagnée par l’anglais Majiker, entre autres au piano, à l’human beat box et aux différentes percussions. Le 29 janvier il faudra choisir entre la Reine des Aveugles, un des mes coups de coeur toulousains, et Ben Mazué dont j’ai apprécié deux fois son spectacle 33 ans, une belle réussite mixant le concert de chansons et le stand-up.

Photo David Desreumaux

Lizzie – Photo David Desreumaux

Détours de chant présente quelques particularités intéressantes. D’abord le festival offre cinq concerts gratuits, pour des découvertes, à des horaires décalés (12h30 en semaine et 16h le dimanche). Pour te laisser plus de choix, le festival programme huit groupes ou artistes qui se produisent au moins deux soirs. Ensuite tu peux bénéficier d’un tarif réduit pour tous les concerts dès que tu décides d’en voir au moins trois. Et enfin une journée « Coups de pousses » au Bijou te propose cinq artistes à découvrir. Toi, Hexagonaute fidèle tu connais déjà Gauvain Sers et Louis Noël Bobey. Viens les voir sur scène avec trois autres artistes régionaux. Pour les artistes déjà évoqués dans Hexagone, tu peux regarder ici une vidéo de Lizzie en solo avant d’aller la découvrir en trio à la salle Sénéchal ou voir Boule, déjà venu à Toulouse au Bijou. Et la programmation inclut aussi Yanowski dans son spectacle La passe interdite qui m’avait impressionné à l’été 2014 à Avignon lors de sa création. J’irai aussi voir, pour la première fois, Denis d’Archangelo dans son personnage de Lady Raymonde. 

afficheJ’irai découvrir le groupe de « jazz volcanique » (bien) nommé XXElles  composé de neuf femmes musiciennes dont trois chanteuses. Le festival démarre le 27 janvier avec l’humour parfois provocant de Didier Super en solo programmé pour trois soirs au Bijou. Il se termine le dimanche 7 février à la Halle aux grains avec le Toulouse Con Tour rassemblant Magyd Cherfi, Yvan Cujious et Art Mengo pour un spectacle à base de chansons toulousaines. Et encore je ne t’ai parlé que des groupes et artistes que je connais un peu ou/et que j’apprécie. Si tu veux écouter de la musique traditionnelle occitane (Toctoctoc), cent cinquante choristes pour une fête du chant à la Halle aux Grains (Badaboum), une fantaisie tzigane pour chanteurs et circassiens (Voleurs de Poules), une soirée rap au Métronum, de la littérature mise en musique (Même pas mal), et des groupes toulousains (Camu, Zédrine, Aurore Chevalier) c’est possible aussi voire conseillé. Ainsi j’ai prévu de profiter d’une dizaine de concerts. On s’y rencontre ? Et il est possible que je t’en reparle, d’ici deux semaines.


Détours de chant du 27 janvier au 7 Février à Toulouse.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Leave A Comment