HomeActuLes concerts de Toulouse en février

Les concerts de Toulouse en février

Les concerts de Toulouse en février

En janvier, en dehors du festival Détours de Chant et de la découverte de Mélinée sur scène, dont je t’ai parlé, j’ai apprécié aussi quelques autres concerts. Et donc, je t’en cause un tout petit peu.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

D’abord Les Fils de ta Mère chantent les VRP, grimés et décontractés, en acoustique, chantant dans la salle. Un bon moment sans prise de tête. Mais aussi deux concerts que je ne t’avais pas annoncés. Grabowski, chanteur guitariste toulousain, auteur de superbes chansons, qui a publié deux albums lors de la première décennie de ce siècle. Très discret depuis, il chante de temps en temps dans les restos ou bars toulousains devant un petit parterre de copains et d’amoureux de la chanson. Dès que je peux je t’en reparle. Puis Les joyeux urbains, groupe recomposé récemment, vu à Paris (mais oui le toulousain monte parfois à la capitale !) dans La tournée des vingt ans. Un best off des chansons préférées. Groupe d’humour à plusieurs chanteurs, aux musiciens multi-instrumentistes et aux tubes de scène comme Achète un chien et Chacun sa croûte. Hexagonaute parisien, pour ton info ils jouent tous les dimanches et lundi de février au Point Virgule.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Et pour finir la rétro plaisir de janvier : les auditions publiques mensuelles Osons  du Bijou, exclusivement féminin et de grande qualité : au moins trois groupes sur six méritant, de mon point de vue, une soirée au Bijou ou dans une salle toulousaine (Trio Tsatsali, Chorale de l’Ebranleuse, Alice Bénar), on en reparlera. Hé Mick, tu dois nous parler des concerts de février ! On est déjà le 7 et tu écris sur janvier … En fait le festival Détours de Chant, que je t’ai annoncé en détail va jusqu’au 7 février (hé Mick, tu parles quand des concerts ?). Et la programmation chanson attend l’arrêt du festival pour repartir, Tu ne manques rien ou quasi. Allez, c’est parti pour  le menu copieux et alléchant des trois prochaines semaines de Février : de l’international avec Benoit Paradis trio et Geneviève Morissette, du national avec Chloé Lacan et Sale Petit Bonhome, du régional et pas mal de toulousains.

Rappel : pour te donner envie de voir ces concerts un clic sur le nom du groupe et tu te trouves sur le site ou sur le dernier article publié, un clic sur le nom du lieu et tu obtiens son site pour les infos pratiques.


Le Bijou

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

A nouveau un joli programme. Des artistes confirmés et chroniqués sur Hexagone. Comme Chloé Lacan (en photo de une) les mercredi 10 et jeudi 11 février pour son Ménage à trois. Je ne me ménage pas, ce sera, avec plaisir, ma trois …ième fois. Pour moi, le spectacle du mois : tu viens ? Comme Benoit Paradis Trio, groupe québécois de chanson jazz, dont je t’annonce régulièrement les passages en France. Ils ont choisi Toulouse et le Bijou le 19 février pour terminer une tournée en Europe d’un mois et d’une vingtaine de dates. Des chansons joyeusement déprimées, un trio qui joue ensemble depuis plus de douze ans : cela s’entend et leur complicité fait plaisir à voir. Un chanteur musicien (jouant percussions-trombone-trompette-guitare) un peu barré. Un beau moment de plaisir. Québécois comme Geneviève Morissette, qui vit en France,  dont on entend parler ces derniers temps, et que j’irai découvrir le 25 ou 26 février. Découvrir comme Archibald, dans le projet solo de Kevin Nogues connu comme chanteur guitariste du groupe Ca peut plaire à ta mère. Archibald qui a eu le coup de cœur du public lors des auditions Osons de septembre dernier se voit confier une soirée le 12 février. Sans oublier Osons les auditions publiques mensuelles le mardi 23 février.


Des chanteurs toulousains à Toulouse et alentour

3. Affiche Boudu les copsAu Caravan Sérail à Saint Alban (31). Boudu les cop’s, trio féminin toulousain, que j’ai connu à mon arrivée dans la cité rose à la fin du siècle dernier. Il s’est recomposé, l’an passé, dans sa formation d’origine pour L’Anthology Live Tour – Tribute to Boudu les Cop’s. Autoproclamé trio «humoristico-érotico-acoustique », ces trois toulousaines jouent guitare, percussions, basse, cajon, mais aussi poêle, entozou et biscotte, pour accompagner et soutenir l’interprétation de leurs textes loufoques et pertinents.  Les Cop’s jouent sur des registres variés: swing, comptines, rock, reggae ou blues. En concert, excellentes musiciennes, avec leur tenues de scènes originales, elles mêlent leur voix et prennent du plaisir, toujours copines elles aiment bien se « chambrer ». Leurs prestations sont festives et réjouissantes. Elles fêtent leurs 17 ans le samedi 13 février avec une soirée très spéciale.

Au Théâtre du Grand Rond, du 17 au 20 février, Marin en apéro concert. Je t’ai parlé de lui comme invité d’un concert de Manu Galure en octobre puis en novembre en duo aux auditions de Chantons sous les toits. Il se produira avec sa nouvelle formule trio. Je vais aller la découvrir.

A l’espace Job le 12 février Virage à droite revient à Toulouse où avait eu lieu la première le 1er avril 2014 au Bijou. Avec ses deux actuels toulousains Manu Galure et Lucas Lemauff, son ancien Nicolas Bacchus et Stef ils viennent raviver la chanson de droite. Si tu aimes rire, si tu cherches un spectacle original et que tu rêves de remporter le vénérable Sardou d’Or alors n’hésite pas.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

A lEspace Roguet, le 19 février, Victoria Lud. Je ne vais pas à nouveau te vanter son spectacle La fabrique des diamants noirs, ni son parcours décrit dans l’interview. Je t’informe juste que le groupe bénéficie d’une résidence de création, notamment lumière, du 15 au 19 février et que le 19 février c’est un concert gratuit de fin de résidence. J’y serai certainement. Et toi ?

A la Cave poésie Les concerts à la cheminée avec Chouf et ses invité·es le vendredi 26  février. Cet été, pour sa semaine en duo, Chouf a investi l’ancienne cheminée de la salle de la Cave Poésie pour la moitié de son concert sans micro. De là est né l’idée d’un nouveau rendez-vous périodique. Une soirée chanson pas comme les autres. Un bœuf entre potes pour découvrir ou redécouvrir les chansons dans  leur  plus simple appareil. Des voix qui se mélangent, une guitare d’occasion et le plaisir de partager des chansons du répertoire mais pas que… J’ai raté la première à l’automne dernier. Je devrais être là cette fois.


Café Plum à Lautrec (81)

Vu sa programmation et sa réputation entretenue par les spectateurs et les artistes, j’ai décidé de te parler tous les mois de ce lieu. Ce mois-ci, il fête un événement. Après 5 ans d’existence, la coopérative Café Plùm se dote d’une nouvelle salle de spectacle et d’un nouvel espace librairie. Sa réouverture après des travaux depuis le début de l’année a eu lieu ce samedi 6 février. Chansons du monde et festival reggae au programme. En chanson française, Mademoiselle Nine, découverte l’an passé Chez ta mère, sera en résidence du 23 au 25 février et la clôturera par un concert le 25. Le 28 février : Alain Sourigues trio. Jeux avec les mots, présence sur scène, c’est un plaisir de le voir régulièrement (il était passé à Détours de Chant en février 2015).


Chez ta mère 

La salle démarre son mois par Sale Petit Bonhomme. Je t’ai évoqué leur passage Chez ta mère, en décembre 2014 pour leur spectacle sur les chansons de Brassens avec une interprète en langage des signes. Ils reviennent du 5 au 7 février, avec Les mots mariés, toujours un spectacle de chansons de leur propre répertoire en Langue des Signes (LSF). Chez ta mère conclut son mois par Alain Sourigues, en solo, le 26 février.


Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment