Les festivals de l’été : festival de chanson de Montcuq du 15 au 18 juillet

0
242
Nour © David Desreumaux

Le festival de la chanson à texte de Montcuq dans le Lot, pour sa 16e édition, reconduit intégralement la programmation prévue pour 2020. Avec en plus, l’ajout d’une soirée d’ouverture « hommage » exceptionnelle pour saluer la mémoire d’Anne Sylvestre, venue en concert à Montcuq en 2012, et célébrer le centenaire de la naissance de Georges Brassens.


L’originalité et la qualité de la programmation, prévue en extérieur.

Le jeudi 15 le groupe Evasion ouvre le festival avec son spectacle Les Hormones Simone : les cinq chanteuses a cappella revisitent les chansons d’Anne Sylvestre. Puis Joël Favreau, jouera son spectacle en hommage à Brassens. Pour information, cette soirée affiche complet.

Le vendredi, un co-plateau de natifs belges. Claude Semal, prix Jacques Douai 2012, nous régalera de son répertoire issu de ses douze albums, en duo avec le poly instrumentiste Pascal Chardome. Jofroi (chronique d’album dans le n°13 d’Hexagone), en solo guitare, chantera Habiter la terre le spectacle de son onzième album.

Le samedi 17, Liz Van Deuq (portrait dans le n°5 et chronique d’album dans le n°9) au piano assurera la première partie en duo puis Nicolas Jules (dossier dans le n°4, chronique d’album dans les n°13 et 18) se produira en trio guitare-batterie-violons.

Le dimanche 18, le festival se terminera en beauté. En première partie Nour (chronique d’album dans n°7 et article dans n°18), prix du public au Concours Jeune Talent du Festival Jacques Brel de Vesoul 2020. Et ensuite Enzo Enzo (entretien dans le n°20 d’Hexagone) avec MoM, un tour de chant intimiste en duo voix guitare, où elle revisite son répertoire accompagnée par Eliott Weingand. Une soirée à ne pas rater.


Les singularités du festival

La rencontre avec les artistes, à 11h30 invite les festivaliers à échanger.

Le Café chantant, à 16h30, sur la terrasse d’un café au cœur du village, accueille une scène ouverte organisée avec quatre artistes par jour pour quelques chansons chacun. On y écoutera notamment le samedi Marianne Masson (chronique d’album dans n°9).

La direction d’un artiste : c’est désormais Gérard Morel (en portrait dans le n°13), auteur-compositeur-interprète, qui en est le directeur artistique. Il succède à Michel Boutet, lui-même précédé par deux autres artistes-présidents Henri Courseaux et Rémo Gary.

Les arguments pour venir passer un à quatre jours à ce festival à dimension humaine ne manquent pas : sa jolie programmation, la proximité – entre les artistes, les organisateurs et le public -, la disponibilité et l’efficacité des bénévoles de l’association organisatrice « Musiques Cours et Granges », et la situation géographique de Montcuq-en-Quercy-Blanc.


Les autres festivals d’été présentés : le festival Dimey, le festival Pause Guitare et son Prix Magyd Cherfi, et le festival d’Avignon off : la programmation du Théâtre de l’Arrache-cœur, les spectacles chanson et les spectacles de passage.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here