Les festivals de l’été – Avignon off (2/3) – Chanson du 7 au 31 juillet

0
603
Lily Luca © David Desreumaux

Après la riche programmation de la salle chanson du festival, l’Arrache-cœur, ce second article sur le festival off d’Avignon annonce des concerts se déroulant pendant toute la durée du festival, du 7 au 31 juillet. Cette sélection est proposée par catégorie : chanson, spectacle musical, spectacle de reprises.


Les concerts « Chanson »

A la Maison de la Parole (relâche le mardi)

Lily Luca (chronique d’album dans n°14 d’Hexagone) Une artiste à voir absolument sur scène pour sa présence et ses chansons originales et fortes, souvent décalées. Son spectacle Peigner mon poney (les yeux fermés) est adapté avec une voix-off d’audiodescription. Une nouveauté à ne pas rater (21h20).

Misska : entourée d’un pianiste compositeur et d’un guitariste, une artiste à découvrir (15h35).

A l’Atypik théâtre (relâche le mardi)

Moone : deuxième Avignon pour cette nordiste, en duo avec un contrebassiste et quelques sons de bouzouki (20h30).

Odalva : ce duo de provençaux, créé en 2017 par Manon et Norbert, revient pour son second Avignon (16h45). A découvrir.

Eddy la Goyatsch : pour son spectacle jeune public, en trio : Le jour où le jour s’arrêta (11h35).

A la Maison de la Poésie, Eleonore Clovis (18h30) en solo au clavier pour Quelque chose qui cloche (nom de son premier album). Cela incite à aller vérifier.

A l’Humanum Les amants secrets, de la chanson indiscrète, par le duo Ewunia – texte et chant – et Yves Dupuis – composition et piano – (18h40).

A l’Atelier Florentin Aurélie et Vérioca, chanson brasilofrançaise. Une guitare et deux voix, un beatbox et un cavaquinho (16h30).


Les spectacles musicaux

Gainsbourg confidentiel : Coup de coeur 2019. Les chansons des cinq premiers albums interprétés en trio et évoqués sous forme de chronique. A ne pas rater. Théâtre des Vents (21h).

Barber Shop Quartet : l’Opus (jour pair) et Le chapitre (jour impair). Quatre voix a capella, prenant modèle sur les quartets vocaux nés à la fin du XIXème siècle aux États-Unis. Un groupe d’habitués d’Avignon. Un spectacle d’humour musical à l’Essaïon (12h10).

Grandes GueulesExercices de style de Queneau en chansons. Quatuor vocal, habitué d’Avignon. Théâtre Notre Dame (13h10).

La Victoire en chantant 1914 (jour pair) et La Victoire en chantant 1940 (jour impair). Spectacles composés de textes d’auteurs et de chansons populaires de l’époque. Avec huit artistes sur scène et une accordéoniste au Théâtre Notre Dame (15h).

Autant qu’on s’emporte en chantant. Chansons du répertoire français et compositions originales, en duo par Doty et Antho. A l’Atelier Florentin (18h10).

Blond and Blond and Blond : « après Hømåj à la chønson française, voici le noüvo spektåcle MARIÅJ EN CHØNSONS ». Les classiques de la chanson française « passés » à leur suéditude sens de la reprise. Au théâtre des Béliers (22h).


Les spectacles de reprise

Ni Brel, ni Barbara par Les Monsieur Monsieur (Mario Pacchioli et Laurent Brunetti) avec la thématique « Faut-il imiter ou créer ? » au Théâtre de l’Oulle (19h55).

Banco Bécaud : deuxième Avignon pour ce spectacle où un duo au chant (une pianiste et un guitariste) rend hommage à Gilbert Bécaud à l’Atypik Théâtre (13h).

Bobylisez-vous (Cabaret Lapointe) à la Comédie d’Avignon (16h30).


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here