HomeActuFestival DécOUVRIR de Concèze, du 12 au 18 août

Festival DécOUVRIR de Concèze, du 12 au 18 août

Hexagonaute salut, j’ai deux mots à te dire.

Je serai bref j’te jure mais cependant précis

à propos d’un festoche où tu prendras plaisir

entre la Mère Nature, la chanson, le récit.

Rien n’se joue à Paris mais en pleine Corrèze

dans un p’tit bled bien calme, au pays de Matthias

Vincenot le bien nommé. Le pat’lin c’est Concèze

qui s’allume tous les ans pour 7 jours de grande classe !

 

Matthias tu le connais, il organise, bien sûr,

le beau Prix Moustaki, les Soirées en Sorbonne.

Il aime mêler Chanson à la littérature

Il aime croiser les genres et les styles qui détonnent.

Mais sois sans crainte l’ami, avec ou sans musique

on se frise l’hémistiche autant que les moustaches !

Jamais tu ne t’ennuies jamais rien n’est basique,

poèmes et ritournelles ensemble ne font pas taches.

 

Vise la prog ci-dessous, viens m’en dire des nouvelles

j’te la laisse intégrale, pour que tu puisses juger

que j’te baratine pas. J’te r’tourne pas la cervelle,

j’te vends pas ma cam’lote, arrête tes préjugés.

Regarde d’un peu plus près, t’en r’connaitras certains

qu’on a hexagonés ou qui le s’ront demain

J’sais pas c’que tu fais, du 12 au 18 août

Moi je s’rai à Concèze sans l’ombre même d’un doute !


CONCEZE13ème Festival DécOUVRIR de Concèze
du 12 au 18 août 2015.
… et à Pompadour (le 12, 21 heures), à Tulle (le 13, 21 heures), à Juillac (le 16, 16 heures).
Entre le 14 et le 18 août, les soirées ont lieu à Concèze à 20 heures 30, Salle du Foyer rural.

« Croiser poésie et chanson, univers et styles, dans un esprit d’ouverture et de découverte ».

Organisé par Matthias Vincenot (directeur artistique du Festival) et l’association DécOUVRIR, avec le soutien de la municipalité et du Foyer rural de Concèze


Mercredi 12 août, 21 heures, Pompadour, sur les Terrasses du Château
En cas d’intempéries : Manège de l’Orangerie

En partenariat avec la Communauté de Communes du Pays de Pompadour et les municipalités de Concèze et de Pompadour,
et en association avec Poésie et Chanson Sorbonne.
Partenariat technique : Benson’. Partenariat piano : Les Pianos d’Objat.

Lancement du Festival, avec un avant-goût donné par :
Bernard MENEZ, Caroline LOEB, Philippe AMBROSINI, Antoine COESENS, Emilie MARSH, Etienne CHAMPOLLION et l’Ensemble DécOUVRIR, Frédéric PELLEGEAY (sous réserve), TOMISLAV et GARANCE, Matthias VINCENOT.


Jeudi 13 août, 21 heures, Tulle, Place Monseigneur Berteaud
En cas d’intempéries : Salle Latreille, impasse Latreille

Premier soir du Festival en partenariat avec la Ville de Tulle et dans le cadre des Jeudis de Tulle

Philippe AMBROSINI
Homme de théâtre, de café-théâtre et de cinéma, il est connu du grand public pour son rôle du lieutenant Di Meglio dans la série Boulevard du palais (France 2), qu’il incarne avec brio depuis 1999. Lumineux, passionné, il est un acteur à la large palette, jouant aussi bien dans des films d’Eric Rochant, Karim Dridi, Brigitte Roüan ou Michaël Youn, qu’au théâtre où il a magistralement repris et interprété la pièce Un détenu à Auschwitz du poète Alain Bosquet.

POMME
Ce brin de jeune fille tempétueuse, passionnée et animée d’un étonnant optimisme a déjà, à 19 ans, une identité musicale bien affirmée. Résolument folk, elle compose en français et en anglais, laissant transpirer des influences country revendiquées. Ses textes, personnels et d’une déroutante maturité, évoquent avec sensibilité mais sans mélancolie les émotions à fleur de peau des jeunes de son âge. Elle vient d’enregistrer son premier EP chez Fiction / Polydor (Universal Music).

Inès DESORAGES
Une tension lumineuse se dégage de ses chansons. Sous un ciel d’humeurs variables, les sentiments contraires avancent à l’unisson. Tels les embruns sur la vague, les mélodies survolent un jeu de guitare épuré, aux résonances classique et folk, laissant entrevoir un univers en clair-obscur, entre légèreté, cruauté, tendresse et dérision.


Vendredi 14 août, 20 heures 30, Concèze

CLARIKA
Un univers original, drôle et naïf éclairé d’une voix mutine. Ses mots sont sa magie pour colorer le quotidien et ses chansons forment un bouquet qui joue autant de la couleur forte que de la demi-teinte…. Elle concocte ses textes comme des tranches de vies qui touchent par leur sensibilité mais aussi par leur côté cru, vrai et juste. Avec un jeu singulier de fragilité et d’acidité, elle rebondit toujours sur les mots pour les rendre mélodieux.

Emilie MARSH
Après avoir remporté le Prix du jury et le Prix du public aux tremplins le Mans cité Chanson et Pic d’or de Tarbes, après les Francofolies de La Rochelle et le Festival de Barjac, Emilie revient à Concèze. Poésie dans les mots et rock n’roll dans l’attitude, sensible et sauvage, c’est la douceur d’une voix mêlée à l’énergie scénique d’une GuitarHeroin. « Explosive, (…) elle électrocute, s’exécute et exécute. (…) c’est la rage aux tripes dans un écrin de velours » (Hexagone.me)

« POESIE EN LIBERTE » et « PLACE DE LA SORBONNE »
Poésie en Liberté (directeur artistique : Matthias Vincenot) est un concours international de poésie, via Internet, pour les lycéens, étudiants et apprentis. Place de la Sorbonne est la revue internationale de poésie de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV).
Des comédiens feront entendre le dynamisme de la poésie actuelle dans toute sa diversité. Les poèmes seront dits par Philippe AMBROSINI, Antoine COESENS (prendre photo de l’an dernier), Selma COUCHY et Frédéric PELLEGEAY (sous réserve).

Matthias VINCENOT
Accompagné par l’Ensemble DécOUVRIR, il dira des poèmes de son tout nouveau recueil Génération deux mille quoi (éd.Fortuna), un ouvrage inscrit dans l’époque, à l’écoute des soubresauts du monde, mais aussi des mille incidents de la vie. Il restitue les préoccupations mais aussi le quotidien de cette génération, avec une écriture « limpide et profonde », comme l’avait qualifiée Andrée Chedid. Il « pourrait même réconcilier le grand public avec la poésie » (François-Xavier Maigre, La Croix).


Samedi 15 août, 20 heures 30, Concèze

François ROLLIN
Journaliste, humoriste, acteur et scénariste. Il tient une chronique hebdomadaire dans la Matinale de France Inter, est co-auteur et metteur en scène de Guy Carlier, Jean-Jacques Vanier, Arnaud Tsamère, Vincent Dedienne et l’Ensemble de Trompettes de Lyon. A Concèze il laissera au vestiaire les habits de ce célèbre « Professeur Rollin » pour dire, en toute simplicité mais avec passion, les mots de son maître Victor Hugo. Combien de mots? Jusqu’à plus soif, tout bêtement!

Bernard MENEZ
Il a joué dans une cinquantaine de pièces de théâtre à Paris et en province, dont Le Roi des Cons de Wolinski, en passant par la Comédie Française. Acteur dans une soixantaine de films, dont deux Prix « Jean Vigo », il a aussi enregistré une quarantaine de chansons, via 3 albums, dont Jolie Poupée, (disque d’or en 1985). Il proposera 4 ou 5 chansons, dont une inédite : Sur le marché de Papeete, des textes humoristiques (de Vincent Roca et/ou Robert Rocca)….et éventuellement quelques anecdotes…

Francis COFFINET
Poète, plasticien, acteur. Auteur de nombreux livres de poésie dont Je suis allé au soufre natif (éd.Cahiers Bleus), Épreuves Chamaniques (éd. Alidades), les fleuves du 6ème sens (éd.Dumerchez) et d’ouvrages d’artistes, il a aussi adapté en français Kenji Miyazawa et créé, avec des musiciens, le Trio Sinistra. « … la parole ne lui a été confiée que pour disparaître aussitôt dans une chambre d’échos se dissipant et vibrant comme une corde de guitare entendue de très loin » (Salah Stétié).

Baptiste W. HAMON et Alma FORRER

Nourri de folk américain, de Dylan à Cohen, en passant par T. Van Zandt, Baptiste W. Hamon renoue avec ses racines françaises. Sans renier son héritage folk/country, il écrit désormais dans la langue de Molière, comme une évidence. Jouant avec une voix frêle et éraillée, le jeune auteur-compositeur-interprète évolue dans un registre poétique et mélancolique.

Alma Forrer est une jeune artiste française, influencée par la poésie des maitres du songwriting américain autant que par celle de chanteurs français comme Barbara, Jacques Brel, Jacques Bertin ou Graeme Allwright. C’est en écoutant Joan Baez, Marie Laforêt et Cora Vaucaire qu’elle écrit ses premiers textes. Elle a auto-produit son premier EP, sorti en 2014 et prépare actuellement le second, prévu pour septembre.


Dimanche 16 août, 16 heures, Juillac, salle des fêtes (place de la Mairie)

Rencontre en poésie et en chanson,
en partenariat avec la municipalité de Juillac et la Sacem.

Différents participants au Festival viennent rencontrer le public, certains diront leurs poèmes, d’autres sortiront les guitares et chanteront : Hervé ANNONI, Laurence BOUVET, François CORBIER, Jean-Gabriel COSCULLUELA, Eric DUBOIS, Pierre FESQUET, Eric GUILLETON. Animé par Matthias VINCENOT.


Dimanche 16 août, 20 heures 30, Concèze

François CORBIER
Accompagné par Éric Gombart (guitare), David Gorthcinsky (contrebasse) et Alain Chapelain (accordéon), il fera entendre quelques titres de son nouvel album, Vieux lion, dédié à Jean Cabut dit Cabu, dessinateur à Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015. Il évoque son métier, ses cauchemars, ses amours, ses rêves, mais aussi ses doutes, ses effarements et ses colères maquillées en poésie. L’humour cependant n’est jamais bien loin…

Eric DUBOIS
Poète, responsable de la revue en ligne Le capital des mots, son dernier livre vient de paraître : Le cahier. Le choix sémantique. Choix de textes 2004-2009 (éd. L’Harmattan). Il publie aussi en revues. Sa quête poétique s’articule « autour de l’enfance quant au langage, de ses inquiétudes à fleur de peau quant à l’existence, du sentiment de l’abîme et de l’inutile que vient adoucir la recherche de l’amour» (Pierre Kobel).

Clémence CHEVREAU (MECHE)
Auteure-compositrice-interprète s’inspirant d’abord de chanson française, puis, un peu plus tard de rock … Ce sont les relations, les gens qui l’inspirent, ce sont les erreurs, et la vie qui s’impose… Des émotions en blanc et en couleurs. Le premier EP de Mèche, son groupe, J’t’aime plus, est sorti en mars 2015. Clémence, seule le temps d’un concert, d’une voix cristalline vous emmènera en voyage dans ses univers, tout en douceur.

Jean Gabriel COSCULLUELA
Ecrivain, traducteur d’espagnol, éditeur (Lettre Suit chez Jacques Brémond & Atelier des Grames et Espaces de peu, Atelier des Grames), il a publié une quarantaine de livres (éd. Atelier des Grames, J. Brémond, Créaphis, Fata Morgana, Méridianes, La Passe du Vent), et écrit dans des revues françaises et étrangères et sur internet. Son dernier titre paru est Et la terre, rien (Créaphis, 2014). Il lira des textes sur ses origines (Haut-Aragon, Pyrénées espagnoles).

Jules NECTAR
Il se dégage de ses chansons une atmosphère intimiste, entre joie et mélancolie, où l’optimisme affleure toujours. Certaines racontent des histoires, d’autres décrivent avec détachement, ironie et poésie des instants, des émotions ou des sensations. Sur scène, Jules s’accompagne à la guitare. Un sampler, un harmonica et une valise pour grosse caisse créent des ambiances variées au service de ses textes.


Lundi 17 août, 20 heures 30, Concèze

Michael LONSDALE et Pierre FESQUET : Entre ciel et terre
La voix feutrée de Michael Lonsdale, la voix ferme de Pierre Fesquet et l’accompagnement musical d’Etienne Champollion font revivre Charles Péguy, à travers des extraits de son œuvre, faisant découvrir le poète pèlerin, celui de l’espérance, celui du combat, celui de l’artisan d’Orléans. Une poésie de la terre qui rejoint la poésie mystique… et touche tout le monde.

Caroline LOEB
Depuis deux ans, elle joue son spectacle musical George Sand, ma vie, son oeuvre, mis en scène par Alex Lutz, et dont le succès ne tarit pas. Elle est à la fois auteure, metteuse en scène et comédienne, mais c’est la chanteuse qui viendra au Festival faire découvrir quelques-uns de ses titres. Elle interprétera des chansons de ce spectacle, quelques bijoux de Gainsbourg mais aussi un certain « C’est la ouate », tube incontournable des années 80 …

Eric GUILLETON
Musique des mots, textes denses et ciselés, mélodies finement rythmées. Une mélancolie prégnante, des déambulations, des histoires d’amours croisées et décroisées. Du regret que sans cesse contrarie l’espoir. Il y a le temps et l’espace, les saisons, des ambiances palpables. Et des mercis en bout de plages. Il y a la vie. Son dernier disque, Ces temps d’errances, enregistré avec l’ensemble DécOUVRIR, vient de sortir.

Hervé ANNONI
Chef d’entreprise et poète, il dira des extraits de son dernier recueil, Peau Neuve (éd. Edilivres, 2015). « Peau Neuve est mon premier recueil de poésie à voir le jour sans alcool. Il est un peu jeune, naïf et distrait. Je me plais à le dire et le chanter dans la rue, les bars et partout où la poésie se veut de chair et de sang ».


18 août, 20 heures 30, Concèze

Jean-Jacques DEBOUT
Depuis Les Boutons dorés (1959) il enchaîne les succès, avec ses propres titres comme avec ceux composés pour Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Nos doigts se sont croisés (1964) lui vaudra la première Rose d’Or d’Antibes. Puis, avec Chantal Goya, il crée le music-hall pour enfants. Bourlingueur des étoiles, son premier album original depuis 15 ans, est sorti en 2013 et il vient d’achever l’écriture de la comédie musicale Sans Famille, d’après Hector Malot.

Christian FOUGERON (RAFT)
Auteur-compositeur-interprète de Yaka dansé, disque d’or avec le groupe Raft dans les années 80, il présente son spectacle Rendez-vous où tu sais…, créé à partir de son dernier album solo Pluie d’orage (Chris’Music/2013). Au chant et à la guitare, accompagné sur certains titres par l’Ensemble DécOUVRIR, il interprètera aussi bien les tubes de Raft que des chansons de ses albums solo.

Laurence BOUVET
Poète de l’intime, elle explore les arcanes de l’âme, taraudée par une question : que peuvent atteindre les mots des raisons qui font de l’être un « être humain » et, plus encore, un « être pour la mort » ? Elle aborde la mélancolie, la solitude, la mort, la folie et penche vers les limites incertaines entre la réalité et la perte de celle-ci. Prix Arthur Rimbaud 2005, son dernier recueil Comme si dormir, a été publié en 2013 (éd. Bruno Doucey).

GARANCE et TOMISLAV
C’est du théâtre que vient Garance. Elle se présente avec justesse et grâce, fait résonner ses mots au travers d’un son brut, sans apprêts. C’est de Croatie que vient Tomislav mais pas sa musique. Il prend la chanson comme une décharge émotionnelle de sa voix rocailleuse, écorchée, posée sur sa guitare acoustique. Comptabilisant à eux deux près de 700 concerts, ils décident de s’accompagner et de mélanger sur scène leurs répertoires.

Certains chanteurs, comédiens et poètes seront accompagnés par Etienne Champollion et l’Ensemble DécOUVRIR

Etienne CHAMPOLLION
Multi-instrumentiste, il maîtrise piano, accordéon, guitare, percussions, etc. Compositeur, il a rédigé cycles de mélodies et pièces variées, de l’instrument solo aux grands orchestres et a répondu à de nombreuses commandes au sein d’ensembles professionnels et amateurs. Il dirige l’Ensemble DécOUVRIR pour lequel il réalise tous les arrangements.

L’Ensemble DécOUVRIR
Né en 2012 lors de la 10ème édition du Festival DécOUVRIR, dont il a pris le nom, il s’est spécialisé dans l’accompagnement de chanteurs et de poètes. Composé de 7 pupitres permanents, d’un quintet à cordes, d’une clarinette et d’un piano, il est la réunion de jeunes musiciens, issus de cultures musicales différentes. Sa spécificité est de proposer un répertoire et des interventions sur mesure à la rencontre des musiques actuelles et classiques : Etienne CHAMPOLLION : piano, accordéon, guitare, arrangements / Louis THEVENIAU : clarinette / Vincent IMBERT : premier violon / Benjamin CLOUTOUR : second violon / Florian TEXIER : alto / Astrid BATY : violoncelle / Elisabeth CALLOT : contrebasse.


A Concèze, les périphéries du Festival, organisées par la municipalité du 12 au 18 août :

Exposition « Laissez-vous conter l’ardoise »
Ici, l’ardoise est omniprésente : couvertures, mais aussi murs, clôtures, dallages. Depuis de nombreux siècles, elle donne à ce territoire son identité et son caractère ; elle fait partie de notre histoire. (du 12 au 18 août, toute la journée puis à la sortie des spectacles, Salle de la mairie)

Exposition « Les pierres folles … »
Une exposition de photos originales vous fait découvrir la belle harmonie des paysages et du bâti Corrèzien. (du 12 au 18 août, toutes les matinées puis à la sortie des spectacles, Salle du Foyer Rural)

Exposition « Le mini voyage dans le temps »
Un passionné, Christian Veyne, a rassemblé des miniatures représentant les outils et techniques du début du siècle … (du 12 au 18 août, de 18 heures à 19 heures 30, rue des promeneurs )

Visite libre de l’église du village :
Caractéristique de l’évolution architecturale entre choeur roman et nef gothique avec de très originaux chapiteaux historiés romans et de magnifiques dessins muraux restaurés . (du 12 au 18 août, toute la journée puis à la sortie des spectacles, place du village)

Restauration rapide avant et après le spectacle.

Par ailleurs, l’Auberge de Concèze vous réservera le meilleur accueil midi et soir pendant toute la durée du Festival : 05 55 25 55 84.

Partenaires : Conseil régional du Limousin, Conseil départemental de la Corrèze, Communauté de Communes du Pays de Pompadour, Ministère de la Culture, municipalité de Concèze, municipalité de Tulle, municipalité d’Arnac-Pompadour, municipalité de Juillac, Sacem, Benson’, Pianos d’Objat, France Bleu Limousin, EDF, association Poésie et Chanson Sorbonne, Intermarché Pompadour , Groupama, Poésie en Liberté, Sodigel, La Boucherie, Auberge de La Mandrie, Auberge de Concèze, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), Crédit agricole Centre France, Lascaux Travaux publics, Groupe Valade, Côteaux du Saillant, Berthou immobilier, Garage Battier, Contant entreprise Sas , Latitudes services, Transdev, Immonot, Sothys, Prix Georges Moustaki, Académie Charles Cros, Printemps des Poètes

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Leave A Comment