HomeActuLe Printival BOBY LAPOINTE, 19ème édition du 17 au 21 Avril

Le Printival BOBY LAPOINTE, 19ème édition du 17 au 21 Avril

Le Printival BOBY LAPOINTE, 19ème édition du 17 au 21 Avril

Comme les trois dernières années, je viens t’annoncer ici la nouvelle édition du festival Printival Boby Lapointe auquel j’assiste sans interruption depuis au moins dix ans.

Cette édition sera bien sûr marquée par la disparition l’été dernier de l’artiste « du pays » Barbara Weldens, managée par la directrice de ce festival Dany Lapointe, elle résidait juste à côté à Fouzilhon. Tout le monde ici se souvient de sa prestation au printemps 2015. Le Printival – comment pouvait-il en être autrement ? – lui dédie sa soirée d’ouverture avec La fête à Barbara. Avec Sam Burguière à la direction artistique, on y verra, entre autres, les Ogres de Barback, Camille Hardouin (qui lui avait rendu hommage par une chanson dans une église lors du Festiv’Allier à Langogne en août dernier quand elle « remplaçait » Barbara), Ottilie [B], Barbara Hammadi (sa pianiste et amie), la Cie les Arts Oseurs … On peut regarder le clip du titre Je ne veux pas de ton amour ici

Féloche © David Desreumaux

La programmation se décline par moment. Pour les soirées, au Foyer des campagnes, on y retrouvera Yves Jamait dans sa belle Parenthèse acoustique chroniquée ici, et un co-plateau alléchant avec Syrano puis Féloche pour son nouveau spectacle. Et la carte blanche, pour la soirée de clôture, sera consacrée à Giedré, la marraine du festival 2018, qui invitera notamment Carmen Maria Véga, son ami et compère Oldelaf, et Dimoné (déjà présent l’an passé à la soirée Muses où il nous avait gratifiés, en duo avec Giedré justement, d’une mémorable et remarquable reprise de Ces gens-là de Brel). A midi, tu pourras apprécier trois concerts gratuits, au cœur du centre historique sur la place Gambetta, en plein air, en face du… musée Boby Lapointe. Avec notamment les régionaux Davy Kilembé (chroniqué récemment ici) et Jules Nectar, (lui aussi récemment chroniqué là) dont le trio nous a récemment enchantés lors d’une prestation acoustique au festival Voix de fête à Genève.

Nicolas Fraissinet – © FRANCIS VERNHET

A 19h, dans le bel écrin du théâtre de Pézenas, on pourra y (re)découvrir la chanteuse Dani en duo avec Emilie Marsh (guitare et deuxième voix) ou le suisse Nicolas Fraissinet – passés tous les deux récemment au Bijou à Toulouse -, et à ne pas rater en solo Presque Oui, dans sa tournée Vingt ans, vingt dates avec Dimoné comme invité. Dans l’après-midi, on ira faire un tour à l’Illustre théâtre pour ses deux concerts jeune public dont Zèbre à trois avec Hervé Peyrard.

Cette édition, à nouveau, mettra en évidence les multiples facettes de la chanson francophone tout en démontrant son ancrage de proximité avec une part importante offerte aux artistes de la région Occitanie. Le Festival met en valeur les artistes avec un univers très personnel comme Nosfell, Ottilie [B] (en première partie de la soirée d’ouverture) et Buridane. Le Printival confirme sa volonté de faire découvrir des artistes comme, entre autres, Connie & Blyde, Blaze et Hollidays. A cet effet, il nous propose « les Vitrines du Printi », avec cette année les Belges Major Dubreucq, groupe de chanson décalée vu au récent Festival des Voix, La Piéta et la régionale Bertille, déjà venue ici l’an passé comme violoniste de Wallace.

Jules Nectar © Michel Gallas

Toi hexagonaute Printivalier, nouveau sur Pézenas, n’hésite pas et va goûter aux plaisirs des Printi’ Fantaisies qui proposent des animations, en dehors des concerts. Comme la visite guidée des lapid’airs, sculptures inspirées de l’univers de Boby Lapointe. Comme Hé V’nez les Potes !, une émission radio quotidienne en direct, à la terrasse d’un café et ouverte au public, qui reçoit les acteurs de ce festival, avec chanson en « live » et entretien avec les artistes. Comme le OFF des Printiguettes au musée Boby Lapointe avec concerts et animations. Et comme L’hélicon ! un des fondamentaux du festival, le journal satirique quotidien du Printival qui croque l’actualité du festival et que l’on dévore le soir entre deux spectacles. Cette année, ne rate pas l’exposition à l’Hôtel Flottes de Sébasan, ancien hôtel particulier du 16e siècle réhabilité en galerie d’art, qui permet de découvrir les dessins de Camille Hardouin (récemment récompensée d’un Coup de cœur de l’Académie Charles Cros pour Mille Bouches) et le travail de Maya Mihindou, l’illustratrice de l’album, mais aussi graphiste et photographe.

Davy Kilembé © Michel Gallas

Tu vois, Le Printival, désormais festival incontournable, a beaucoup d’atouts pour lui : une organisation à taille humaine et une superbe ambiance faite de convivialité, de proximité entre artistes, public et organisateurs, en un mot de passion pour la chanson. Et avec le PASS VIP (Very Important Printivalier ), tu peux assister à tous les concerts des cinq jours pour 81 euros ! Le samedi en fin de matinée, le public est invité à se rassembler sur la Place Gambetta, vêtu de leur plus belle marinière bleue et blanche, tenue fétiche de Boby Lapointe, car le Printival va tenter un RECORD DU MONDE DE RASSEMBLEMENT DE MARINIERES !

De plus, tu peux apprécier cette belle petite bourgade de Pézenas à l’accent du Sud, avec ses rues fraîches et ses artisans d’art, avec son marché typique du samedi matin, et (presque) toujours son soleil printanier. Cinq jours de plaisir. Toulousain, Montpelliérain, Biterrois, Parisien ou francophone en vacances dans le coin, allez, viens faire un tour par Pézenas et son Printival ! Et toi, hexagonaute Printivalier, viens me rencontrer pour échanger sur la chanson et sur le trimestriel Hexagone en partageant un petit verre de blanc régional.


Le festival Printival Boby Lapointe à Pezenas (34) du 17 au 21 avril. Photo en une : Giedré © FRANCIS VERNHET. Rappel : un clic sur une photo et … elle s’agrandit

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Leave A Comment