5 C
Paris
jeudi, avril 15, 2021

Buy now

- publicité -spot_img
Home Blog Page 33

Bordeaux Chanson démarre sa 16e saison

0

Bordeaux Chanson organise chaque année une quarantaine de concerts « de chanson francophone d’écoute » à Bordeaux et alentours, parfois chez l’habitant. Cette association de passionnés privilégie la découverte, l’originalité, et les rencontres. Ainsi elle propose régulièrement des rendez-vous particuliers avec des spectacles de création. Comme par exemple, les Parties à trois, expérience d’échange de répertoires de trois auteurs-compositeurs-interprètes qui ne se connaissent pas avant et bénéficient d’une semaine de résidence pour créer un spectacle joué trois soirs, dans lequel ils n’ont pas le droit de jouer leurs propres chansons… Cela donne un résultat original et fragile, un beau moment artistique et humain, générateur d’émotion et de plaisir (Nb : la Partie à trois : Askehoug, Gérald Genty, Guillo est évoquée dans le n°10 d’Hexagone).

Forte de ses quinze ans de militantisme culturel, fêtés lors de la dixième édition du festival Le Haillan Chanté (évoqué ici et ), Bordeaux Chanson met à nouveau à l’affiche une belle programmation pour les premiers mois de cette seizième saison. La voici ci-dessous présentée avec ses moments forts.

Une rentrée originale : Dassin des îles avec Buridane, Zaza Fournier, Hildebrandt et Pascal Parisot, le vendredi 27 septembre.  Sous la direction artistique d’Hildebrandt, une création autour de reprises de Joe Dassin revisité à la sauce exotique. Un concert gratuit à la salle des fêtes de Bordeaux Grand Parc.

Le 16e festival Courant d’Airs. Les jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 octobre : Saratoga duo québécois avec Mondésir  en première partie, une soirée slam avec Lombre et Govrache. Daran, le parrain du festival, en solo guitare avec Emilie Marsch en première partie.  Salle Inox à Bordeaux.

Soirées chanson d’ici, en fait de là-bas vers Bordeaux ! Les vendredi 6 et samedi 7 décembre : Jérémie Bossone  et Guillo,  Daguerre  et Sylvain Reverte. Salle Inox à Bordeaux.

Autour de Bordeaux. A l’Entrepôt au Haillan, mercredi 4 décembre : Clio en portrait dans le n° actuel d’Hexagone. A Léognan, samedi 9 novembre : Rio Clap Clap Clap, le spectacle tout public d’Eddy La Gooyatsh.


Photo de une : Zaza Fournier par David Desreumaux – Reproduction interdite

Daguerre – 107218 km/h

Olivier Daguerre publie un livre-disque concept aux éditions Lamao, illustré par Sarane Mathis, tout en camaïeu de bleu. Tenir cet album dans ses mains est déjà un plaisir tant l’objet est travaillé et semble être un roman graphique musical. Les chansons sont classées en cinq chapitres. Son titre, 107218 km/h, interpelle dans un premier temps ; puis on saisit la référence, c’est la vitesse moyenne de la Terre qui se déplace sur une orbite autour du soleil sans jamais dévier de sa trajectoire ni repasser par le même point. L’ensemble est classieux et donne envie de parcourir inlassablement les pages de cet album au format peu traditionnel. La voix de Daguerre est identifiable, suave et rauque, avec cette égratignure particulière.

Les textes et la musique nous immergent dans l’univers rock de Daguerre. Il nous raconte une succession de petites histoires qui forment un tout cohérent. Certains textes sont emprunts de mélancolie et d’obscurité (Pigeon vole, Colophane).

D’autres, comme Parc Opéra-Bastille, sont marqués du sens de l’observation et de la description, propres à Daguerre et à son comparse Michel Françoise, avec lequel il cosigne cet album.

On prend un plaisir fou à parcourir ce livre-disque qui donne envie de revenir à un contact physique avec l’objet musical pour, au fil de l’écoute, porter la même attention aux dessins, aux textes et à la musique.

Malorie d’Emmanuele


L’Affaire Capucine
107218 km/h
LamaO éditions – 2019

Chronique parue dans le numéro 12 de la revue Hexagone.


Yoanna chez Thénardier : places à gagner !

0

Yoanna ? Vous voyez ou pas ? En 2009, avec Moi Bordel !,  elle éclabousse le monde de la chanson de son insolente énergie et de son écriture brute, sauvage et ô combien enthousiasmante. Armée de son accordéon carapace, elle balance des mots chelous sur des sujets coriaces, coriace comme la vie l’est. Franc-parler, sans concession, elle envoie valser les conventions pour apporter sa vision féminine sur notamment l’avortement, la prostitution ou l’inceste.

Dix ans plus tard, les préoccupations féministes toujours bien au taquet, Yoanna fait paraître un nouvel album, le quatrième, intitulé 2e sexe. C’est cet album, ce spectacle, que la plus française des Suissesses vient présenter au théâtre Thénardier à Montreuil (Croix de Chavaux), les 26, 27 et 28 septembre 2019. Quelque chose nous dit que vous seriez bien inspirés de venir voir cette furie-bombe de scène.

Ca tombe bien, Hexagone vous donne l’occasion de gagner 2 x 5 places pour cet événement. Pour gagner, vous envoyez un mail à l’adresse suivante en indiquant vos coordonnées ainsi que la représentation choisie. Les premiers arrivés seront les premiers servis. Bonne chance à toutes et à tous.



Photo de une : Yoanna © David Desreumaux – Reproduction interdite

Johnny Montreuil – Narvalos forever

Le retour du Johnny Cash du 9-3 ! Son personnage de marlou de banlieue, avec lequel nous avons fait connaissance en 2015 dans Narvalo city rockerz, l’ex-Princes Chameaux Benoît Dantec le maîtrise sur le bout des doigts de sa contrebasse. Comme son modèle américain, il continue de chanter les laissés-pour-compte dont il partage la vie et La dèche à Montreuil : les roms, ses voisins de « carlo » qui chinent la ferraille, sont devenus pour lui comme une famille, de même que son « pralo » Blacky, « l’artiste de l’anisette » qu’il dépeint avec une poésie brute et pétrie de tendresse sur fond de guitare hawaïenne et de trombone païen. Johnny s’est constitué un gang de musiciens aussi instinctifs et roublards que lui : Kik Liard à l’harmonica, Rön Droogish à la guitare et Visten Fatcircle à la batterie. Un trio de fortes têtes qui se donnent corps et âme pour l’aider à créer sur scène ce son bluesy country ultra efficace. Avant gangster, So long taulard, et l’instrumental qui donne son nom à l’album sonnent tous trois méchamment western, sans une once de ridicule tant les paroles font mouche. Trouvant son inspiration Au fond des bars, Benoît Dantec sait aussi rendre hommage à de chers disparus : si Barbara sous la pluie renvoie discrètement à la chanson de Prévert, la reprise de L’herbe tendre rappelle le fameux duo de Serge Gainsbourg avec le truculent Michel Simon. Cette seconde aventure de Johnny Montreuil l’enracine durablement dans le paysage chanson’n’rock à la française !

Mad


Johnny Montreuil
Narvalos forever
Les facéties de Lulusam – 2019

Chronique parue dans le numéro 12 de la revue Hexagone.


 

Salle Nougaro à Toulouse : la saison 2019-2020

0

La salle Nougaro à Toulouse, gérée par le Comité d’Etablissement d’Airbus, propose une programmation éclectique jazz, musique du monde, blues et chanson, avec un pertinent équilibre entre artistes renommés et découvertes. La programmation chanson de la saison passée en est un exemple : Anne Sylvestre, Jean-Louis Murat (ces deux spectacles ayant affiché complet), Barbara Carlotti, Pomme et Liz Van Deuq, Pauline Croze et Marie Sigal, Gabriel Saglio et les vieilles pies.

La saison 2019-2020 – de cette belle salle de quatre cents places – démarre le 27 septembre. Voici sa programmation chanson : Clarika – en couverture des deux derniers numéros d’Hexagone – et son dernier album A la lisière, Yvan Cujious et le guitariste Louis Winsberg pour Une voix, 6 cordes, un spectacle hommage à Claude Nougaro, les slams musicaux de Govrache avec Boule en première partie, Sages comme des sauvages désormais à quatre sur scène, l’indémodable Bazbaz, et le local Art Mengo pour La maison des ailes, spectacle et album consacré à l’aérospatiale.

Le lecteur d’Hexagone, qui n’écoute pas que de la chanson francophone, pourra aussi apprécier, entre autres, le blues métissé de Mélissa Laveaux, le jazz vocal des Glossy Sisters, les trois ouds du Trio Joubran ou la voix de Sarah McCoy.


Le programme complet de la saison 2019-2020 sur le site de la salle Nougaro est ici


Photo de une : Clarika © David Desreumaux – Reproduction interdite



Marie Sigal – Le bât blesse

1


EXTRAIT DU NOUVEL EP, Les géraniums, sortie le 4 octobre 2019

CONCERTS
4 octobre – Sortie du nouvel EP « Les géraniums »
10 octobre, 21h30 – Marie Sigal trio, Le Bijou, Toulouse
23 octobre, 18h – Showcase pro au Studio des Variétés, Paris
24 octobre, 19h30 – Showcase aux Balades Sonores, Paris
25 octobre, 19h – Showcase au Walrus, Paris
9 novembre – Marie Sigal solo, Showcase Gibert, Toulouse
23 novembre – Marie Sigal duo, Centre culturel, Tarascon
28 novembre, 12h30 – Marie Sigal duo, La Pause musicale, Toulouse

Acteurs : Marie Sigal, Edward Joe Bentley
Scénario, production, réalisation, montage : Jérôme Walter Gueguen
Directeur de la photographie : David Palacios
Chef opérateur : Leyre Mira
Assistant de production : Gabriel Cao
Stylisme, maquillage, coiffure : Almudena Gomez Gonzales
Etalonnage : Sonia Abellan

Enregistré, mixé et masterisé par Olivier Cussac au studio Condorcet
Réalisé par Olivier Cussac et Marie Sigal
Voix, claviers: Marie Sigal
Guitares: Noam Lerville
Basse: Philippe Burneau
Batterie: Théo Glaas
Violon : Charlotte Lederlin
Alto : Ophélie Renard
Violoncelle : Louise Grévin
Saxophone : Loïc Laporte

PAROLES
Il a retenu la bricole pendant toute la montée
Il a retenu la bricole il a bien serré
La sangle, le garrot de mes larmes profondes
Il a compté jusqu’à trois et s’est rhabillé

Le torse nu des épis plein la tête
Ses lèvres sèches qui vont chercher de l’eau
Il ne me parle plus, il se répète
Et son corps mon gros lot
Il me quitte

Le bât blesse
Et la nuit se rhabille et la nuit ralentit ralentit
Le bât blesse et la nuit ralentit

Le bât blesse
Et la nuit ralentit et la nuit se rhabille se rhabille
Le bât blesse et la nuit ralentit
Et la nuit ralentit

Un seul coup d’oeil sur le jean troué
Ses yeux pervenches le lit défait
Il ouvre les volets « Bonjour, Bonsoir »
Son pas dans le couloir et le bruit des clés

Le bât blesse
Et la nuit se rhabille et la nuit ralentit ralentit
Le bât blesse et la nuit ralentit

Le bât blesse
Et la nuit ralentit et la nuit se rhabille se rhabille
Le bât blesse et la nuit ralentit
Et la nuit ralentit

L’Affaire Capucine – Métamorphoses

« Les temps sont durs pour les rêveurs », disait Amélie Poulain. Heureusement, L’affaire Capucine est là pour nous prouver le contraire. Dans la lignée de Thomas Fersen, Dionysos ou Amélie-les-crayons, L’affaire Capucine invente de drôles de personnages qui s’amusent de la beauté du monde, même si la réalité n’est jamais très loin. Le groupe vient de sortir son troisième album, Métamorphoses. Et si l’art des mélanges n’est pas donné à tout le monde, emmené par la chanteuse Aurélie Laurence, il s’en sort plutôt bien. Alternant les instruments et les tonalités, L’affaire Capucine nous invite à regarder le quotidien autrement et à tenir compte de ce qui vaut vraiment la peine, en offrant un espace qui se joue des codes et du temps. Des personnages se croisent, inventent des histoires, captent tout ce qui rend beau le moment présent, comme une collection de petits bonheurs. L’affaire Capucine a cette particularité de mettre en lumière un sourire, un geste, une attention, et d’en faire sa marque de fabrique. C’est rétro, coloré, pastel, aussi doux qu’une barbe à papa. « Tout est possible si vous l’imaginez / Et n’oubliez pas de rêver » (Réveillez les rues). Métamorphoses est un véritable remède à la lourdeur du moment, un hymne à la liberté et à l’imaginaire. Ce nouvel opus porte bien son nom : L’affaire Capucine se construit une véritable identité au fil des années, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Perrine Morlière


L’Affaire Capucine
Métamorphoses
Amusicale – 2019

Chronique parue dans le numéro 12 de la revue Hexagone.


Tom Poisson – Trois bleus de plus

0


Réalisation : Fernando De Azevedo
Paroles et musique : Tom Poisson
Réalisation du titre : Alexandre LEAUTHAUD
Avec Claire Pataud, Christophe Frappa, Nicolas Guillot, Sandrine Guisier
Maquillage : Sandrine Denis
Régie : Aurélie Ruste
Nouvel album SE PASSER DES VISAGES (à paraître)

Suivez-nous sur Instagram