HomeActuMai : les concerts en Haute-Garonne

Mai : les concerts en Haute-Garonne

Est-ce dû à l’arrivée du mois de mai ? : cette sélection mensuelle comporte moins de concerts qu’à l’accoutumée. Et, pour la première fois, aucun pour le Bijou : les deux concerts prévus de Karimouche sont annulés. L’annulation connait peut-être un début d’épidémie puisque le concert de Lili Cros & Thierry Chazelle, programmé au Théâtre des Mazades, n’aura pas lieu non plus. Le nombre aurait été plus important si j’avais retenu les concerts du Zénith où Véronique Sanson, Patrick Bruel, Jenifer, M et Kendji Girac se produisent. La sélection mensuelle, toujours subjective, présente quinze artistes ou groupes pour plus de vingt concerts en Haute-Garonne, dont quatre dans des bars et, pour la première fois, trois dans un lieu plutôt récent l’Usine à musique.

Les concerts à Toulouse et en Haute-Garonne

jeudi 2 : Matéo Langlois à 19h30 – Les halles de la Cartoucherie
jeudi 2 : Soan à l’Usine à Musique
dimanche 5 : Boudu les Cop’s – Cactus
jeudi 9 : Muriel Erdödy et Pascal Rollando à la Maison Blanche
vendredi 10 : Archibald – La Candela
vendredi 10 : Didier Super – Thom Souyeur et les Petits Gregory à l’Usine à Musique
mardi 14  au samedi 18 : Marcel Dorcel et son orchestre de merde au Théâtre du Grand Rond
jeudi 16 : Bob’s not dead (+ Perséphone) à l’Usine à Musique
vendredi 17 : Alsina – Salle du Trépadé à Fonsorbes (31)
samedi 18  : Govrache – CC Belberaud (31)
samedi 18  : La belle bleue – Le Connexion
samedi 18  : HK / Les yeux de la tête à Villemur (31)
mardi 21 : Joulik – Le Metronum
jeudi 23 : Cabaret All’arrabbiata -Le Hangar de la Cépière à 19h
dimanche 26 : Marcel Dorcel et son orchestre de merde –  Cactus
mardi 28 mai : Tété  (+ Gatica) – Le Metronum
mardi 28 mai au vendredi 31 : Claire Gimatt au Théâtre du Grand Rond


Dans les salles de Toulouse

Marcel Dorcel & son orchestre de merde © Michel Gallas

Au Théâtre du Grand Rond, le trio masculin Marcel Dorcel et son orchestre de merde revient proposer ses goguettes de chansons de variété passées à leur moulinette : le résultat est bien salé, souvent épicé avec des morceaux de gras dedans. C’est très drôle, jouissif et inventif. Décontracté et professionnel. Derrière la « déconnade » se cache le travail, et on découvre des textes bien écrits aux jeux de mots réussis. En fin de mois, la locale Claire Gimatt jouera en solo Dans le noir, son  spectacle de chansons électro-surréalistes, avec clavier et machines.

Au Bijou, pas de concert chanson, mais tu pourras toutefois venir aux auditions publiques mensuelles Osons de six artistes, pour vingt minutes chacun. Elles auront lieu le mardi 28 avec notamment Pandore (EP chroniqué dans le n°10 de la revue) et Bartleby. Au Metronum, pour la Journée Mondiale de la diversité culturelle, des concerts gratuits sont proposés. D’abord et surtout je te conseille le trio Joulik (dont je te parle depuis longtemps par exemple ici en 2016). Oui, je sais, ce n’est pas de la chanson francophone. Mais c’est beau, bon, fort et émotionnant. Ils revisitent les chants traditionnels et les musiques du monde. La voix emprunte des langues d’ailleurs ou inventées éclairées par les instruments (guitare, oud, mandole, accordéon, violoncelle et percussions…). Quelques jours après, ce même lieu accueille Tété et en première partie Gatica, qui a remporté l’an passé le Prix Moustaki. Cette chilienne d’origine, à la voix profonde et envoûtante, joue en général en trio, avec une violoncelliste et une percussionniste. Au Connexion, La belle bleue était déjà venue, il y a un an en mai, avec le groupe Telegram. La belle bleue revient, toujours j’espère avec le son particulier de ses didgeridoo, pour sa tournée anniversaire Les 15 ans après 4 albums, un millier de concerts de la rue aux grands plateaux festivals en passant par les cafés concerts et les salles de spectacle.

A l’Usine à musique, lieu plutôt récent, j’ai retenu trois soirées. Le concert de Soan pour sa tournée 10 ans de cavale, nom de son album récemment sorti, sorte de « best-of » de ses chansons, mais réarrangées et réenregistrées, et enrichies de quelques inédits. Puis une soirée, qui affiche complet depuis longtemps, avec le nouveau spectacle de Didier Super et le groupe Thom Souyeur et les Petits Gregory dont j’ai découvert tardivement et apprécié le premier album, sa « poésie de caniveau » et ses thèmes dans la lignée de Didier Super. Et enfin, le concert de Bob’s Not Dead que j’avais découvert et bien apprécié lors d’un festival Alors Chante il y a un bon paquet d’années : qualité d’écriture et humour, authenticité et naturel. Je n’ai pas eu l’occasion de voir depuis cet artiste qualifié de « punk poète ». En première partie, pourquoi ne pas aller découvrir une toulousaine Perséphone.


Matéo Langlois © Thierry Margot

Dans les bars de Toulouse

Au Cactus, que je t’évoque parfois, les trois copines de Boudu les Cop’s, pour fêter les 40 ans du lieu, vont animer cette soirée, autour de leur répertoire « boudufiant » mais aussi personnel à chacune, accompagnées d’invités surprises. Ce trio féminin toulousain, autoproclamé trio «humoristico-érotico-acoustique », qui a 20 ans d’existence, utilise guitare, percussions, basse, cajon, mais aussi poêle, entozou et biscotte. Excellentes musiciennes, elles mêlent leur voix et prennent du plaisir, toujours copines elles aiment bien se « chambrer » au cours de leurs prestations festives et réjouissantes. Je serai toi, je ne raterai pas une des dernières occasions de voir Boudu les Cop’s, puisque leur belle aventure prendra fin en juin lors d’une ultime soirée ! Toujours dans le même lieu, Marcel Dorcel et son orchestre de merde, viendront donner leur concert annuel habituel.

Muriel Erdödy © Michel Gallas

Les Halles de la Cartoucherie, lieu récent, proposent parfois, dans sa salle de bar, le jeudi, des Pauses spectacle, gratuites. En programmation chanson, viens découvrir Matéo Langlois, belle jeune découverte dont je te parle souvent ces derniers mois. « Multi instrumentiste (clavier, beat box, saxophone) et excellent musicien, ce poète moderne, très à l’aise sur une scène, improvise, danse et saute et surtout délivre avec un grain de voix particulier ses chansons-jazz incandescentes aux histoires originales écrites finement. » En avril, il a gagné en début de mois un tremplin (voir ici) et a, impressionné, le 27 avril, public et professionnels lors de sa prestation aux Vitrines du Printival Boby Lapointe.

La Maison blanche, café culturel associatif, a vu arriver lors d’un concert annoncé surprise, La rue Ketanou le mois dernier. Ce mois, Muriel Erdödy (textes, voix et guitare) – connue aussi comme membre de Boudu les Cop’s – est programmée, en duo avec aux percussions diverses Pascal Rollando. Ils joueront notamment les titres d’un très prochain album Cinéma. A La Candela, autre café culturel, sont déjà venus chanter Muriel Erdödy, Matéo Langlois, Joulik et aussi Archibald, que l’on apprécie beaucoup (voir son entretien de juillet 2017 ici). Il vient proposer ses nouvelles chansons rap acoustique engagées.


Pas loin, en Haute-Garonne (31)

Govrache © Thierry Margot

A Fonsorbes, Jean-Marie Alsina avec son spectacle Nougaro via Alsina en quartette, va porter et transmettre sa passion pour Nougaro. Le spectacle est présenté comme un voyage en train, le Nougaro Express, où chaque chanson représente une étape, une anecdote, une rencontre. A Belberaud, Govrache, récemment primé par un Coup de cœur de l’Académie Charles Cros, après le concert donné avec ses trois musiciens qui a impressionné et « émotionné » le public dans le théâtre de Pézenas, va proposer ses slams mis en musique. Émotion garantie. A ne pas rater. A Villemur, le festival Summer de Graines connaîtra sa 1ère édition dans le cadre du Château de la Garrigue avec le samedi des concerts : HK et son spectacle L‘Empire de Papier, apprécié l’été dernier au festival Barjac m’enchante, et Les yeux d’la Tête qui reviennent avec un nouvel et quatrième album Murcielago. Pour info le dimanche, le festival dédie sa journée au Bien-Être.


Photo à la une : HK © Chantal Bou-Hanna

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment