HomeActuJanvier : les concerts à Toulouse et alentours

Janvier : les concerts à Toulouse et alentours

Une sélection d’une quinzaine d’artistes ou groupes et de vingt-cinq concerts pour bien commencer l’année. A noter qu’à partir du 22 janvier, le festival Détours de chant propose de nombreux concerts, et tu as déjà la programmation détaillée dans une chronique dédiée ici. Les deux concerts incontournables, pour moi, de cette sélection sont d’abord la carte blanche sur quatre jours à Lionel Suarez (en photo de une : © Chantal Bou-Hanna) au Bijou et ensuite les cinq jours de Lise Martin aux apéro-concerts du Grand Rond.

Les concerts à Toulouse et alentour

jeudi 3 et vendredi 4 : Virage à droite – Le Bijou
du mardi 8 au vendredi 11 : Carte blanche à Lionel Suarez (invités, mardi : Mouss et Hakim, jeudi : Jehan, vendredi : Art Mengo) – Le Bijou
du mardi 8 au samedi 12 : Lise Martin à 19h – Théâtre du Grand Rond
mardi 8 : Pomme (+ Liz Van Deuq) – Salle Nougaro
mercredi 9 : Matéo Langlois – La Pause Musicale à Fenouillet (31)
vendredi 11 : Kijoté – Comme à La Maison à Blagnac (31)
du mardi 15 au samedi 18 : Michèle Mülhemann à 19h – Théâtre du Grand Rond
mercredi 16 : Pauline Croze à la salle Nougaro
jeudi 17 et vendredi 18 : Guillaume Barraband Fantaisie Macabre  – Le Bijou
jeudi 25 : Matéo Langlois (et d’autres) à 19h30- Le Metronum / jeudi 25 et vendredi 26 : Les K-barrées – Théâtre des grands enfants à Cugnaux (31)
dimanche 27 : Laura Wild et Fanel – Les parenthèses acoustiques à la Sainte Dynamo


Au Bijou 

© Michel Gallas

L’événement du mois ? Quatre soirées « carte blanche » sont confiées à l’excellentissime accordéoniste Lionel Suarez. Il sera en solo le mercredi. Le mardi, il sera en duo à trois avec Mouss et Hakim (il a joué dans 100% collègues et dans leurs concerts). Le jeudi, avec son compère Jehan du magnifique Leprest – Pacifiste inconnu, ils reprendront Divin Dimey qu’ils jouaient vingt ans plus tôt. Le vendredi, il retrouve Art Mengo avec qui il a joué une quinzaine d’année. Même si la parité n’est pas respectée et si la capillarité semble quasi absente cette programmation est vraiment digne de l’anniversaire des 30 ans du Bijou. Avant cela, l’année commencera dans le rire avec Virage à droite, qui avait fait sa première ici même au Bijou (avec Nathalie Miravette qui n’aura joué que cette date) et a depuis connu quelques changements d’équipage (les toulousains Manu Galure puis Lucas Lemauff ont laissé leur place). Il reste les deux piliers Nicolas Bacchus et Stef entourés de Patrick Laviosa et… d’une surprise de taille (non, non, je ne te le dis pas, viens voir !) pour cette (re)visite des chansons de droite. On y entend, entre autres, des titres de Michel Sardou, Florent Pagny et Barbelivien avec une mise en scène décalée, souvent drôle. Puis Guillaume Barraband nous emmènera pour deux soirs dans sa Fantaisie Macabre en trio. Rappel : cette sélection ne tient pas compte des cinq autres spectacles programmés en janvier au Bijou dans le cadre du festival Détours de Chant.


Dans les autres salles de Toulouse

© Chantal Bou-Hanna

Au Théâtre du Grand Ronddeux artistes viennent présenter (tester ?) pendant cinq jours leur nouveau répertoire : Lise Martin et Michèle Mülhemann. Lise Martin, auteure-compositrice-interprète, captive par la puissance et le timbre de sa voix, la force de ses mots et le charme de ses mélodies. Elle va prochainement sortir son nouvel album Persona, et sera accompagnée par Simon Chouf à la guitare. Michèle Mühlemann, qui a sorti fin 2017 un album Ça fait de nous c’qu’on est, propose Chansons en vrac avec Mingo Josserand.

La Salle Nougaro, programme deux soirées chanson ce mois-ci. D’abord un co-plateau féminin Pomme et Liz Van Deuq. Liz Van Deuq assurera la première partie en piano-solo, entre poésie et humour, avec les titres issus de son récent album Vanités. Puis Pomme, alias Claire Pommet, interprétera certainement les titres de son dernier album A peu près. Pauline Croze présentera, en trio, son dernier opus Ne rien faire.

A la Sainte Dynamo, Opus Musiques propose ses « Parenthèses acoustiques », avec cette fois les concerts de Fanel et  Laura Wild. Fanel sur scène, artiste bercée aux mangas, qui chante (en français, anglais ou japonais) et joue de ses instruments traditionnels asiatiques, accompagnée de deux musiciens à la batterie et au piano. Laura Wild, après une semaine au Grand Rond dans le cadre de Détours de chant, vient interpréter ses chansons folks avec sa guitare et son ukulélé.


Pas loin de Toulouse 

Matéo Langlois © Michel Gallas

La pause Musicale, qui programme habituellement un concert un jeudi par mois à Toulouse, s’exporte dans la Haute-Garonne depuis quelques mois, comme par exemple en janvier avec Matéo Langlois. Cette belle révélation toulousaine de ces derniers mois, voix personnelle et jolie présence sur scène, a favorablement surpris les gens qui le découvraient en décembre lors de la création à trois artistes sur Renaud. Ce jeune auteur-compositeur, talentueux multi-instrumentiste – piano, boite à rythme, saxophone, beatbox -, vient à Fenouillet avec ses textes originaux et ses compositions.  A noter qu’il est sélectionné, dans la catégorie chanson, pour les auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges, organisées au Metronum. Ce mois-ci, il est également retenu pour les Coups de pousses du festival Détours de chant.

Au Restaurant Comme à La Maison,  à Blagnac (31), Kijoté chantera les titres de son EP 2018 Les perdants magnifiques dont certainement Amère méditerranée. A Cugnaux, Les K-barrées, un duo féminin dans un spectacle musical drôle, joueront deux jours de suite.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment