HomeActuPrintival : la remise des Coups de cœur Charles Cros

Printival : la remise des Coups de cœur Charles Cros

Printival : la remise des Coups de cœur Charles Cros

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

L’académie Charles Cros vient de remettre ses Coups de coeur 2016 en Chanson francophone, ce jeudi 21 avril dans le bel écrin du théâtre de Pézenas, dans le cadre du Printival Boby Lapointe. Pour le festival, c’est une belle reconnaissance de la part des professionnels. Et c’est une animation de plus car chaque artiste présent chante un titre de l’album primé lors de cette cérémonie ouverte au public. Aussi, j’ai décidé de chroniquer cette cérémonie et te dire ce que j’ai trouvé de particulier, en me focalisant sur les artistes. De la commission Chanson Française je ne te dirai rien sauf que copieusement fournie elle est composée de directeurs de festivals ou de salles et de journalistes. Des personnes qui ont remis les prix, je ne citerai que le nom d’Alain Fantapié, le président de l’académie, n’étant pas sûr de me souvenir des autres. Je ne suis pas très cérémonie de remise de récompenses. J’ai trouvé celle-ci agréable. Très bonne idée d’avoir demandé aux dessinateurs de l’Hélicon (journal quotidien du festival) de dessiner en direct et de projeter le résultat sur la scène derrière les chanteurs et le présentateur : de l’humour et de l’impertinence qui font du bien, les remettants assis sur leurs chaises étant assimilés aux vieux du Muppet Show, une analogie étant faite entre Cros (Charles) et Kro (nembourg), une proposition étant faite à Chloé Lacan de mettre sur elle le tee-shirt transparent que portait Imbert Imbert.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Bon par contre, il faut se lever tôt la cérémonie étant annoncée à 10h30. Sur les dix artistes français récompensés pour leur dernier album, six sont présents. Ce qui n’est pas le cas pour Arman Mélies, Hippocampe fou, Luce (dommage car je n’ai pas encore vu ces artistes sur scène) et Valérian Renault. Sur les quatre artistes francophones deux sont là. Nicolas Michaux n’a pas fait le déplacement de la Belgique ni Sarah Toussaint-Léveillée du Québec (ah ben oui pourquoi elle n’est pas venue pour une chanson ?) Mais celle-ci a transmis une petite vidéo qui est diffusée. Une particularité – et une nouveauté – la notion de marraine est attribuée à Clarika qui bénéficie d’un Coup de cœur pour son 7ème album. Cela nous permet de l’entendre à nouveau, sur un titre avec son guitariste car malgré son superbe concert de la veille nous sommes encore demandeurs. Dans les artistes présents, voici ce que j’ai retenu de leurs prestations ou commentaires. Benoit Dorémus, déjà lauréat dans le passé, a évoqué la vie des chanteurs dans Bête à chagrins et il s’est aussi fait remarquer par sa capacité à mémoriser les dates en nous donnant quelques exemples dont celles de Victor Hugo. Chloé Lacan nous a offert trois minutes de bonheur avec sa superbe A la pêche au bonheur jouée en solo au ukulélé (dans son spectacle Ménage à trois, cette chanson, interprétée en trio a capella autour du même micro, se révèle un des grands moments). Deux spectatrices ont lancé un « bon anniversaire » à la fin de la chanson de Baptiste W.Hamon, ce qui a fait dire au chanteur « Je me souviendrai longtemps du jour de mes trente ans ».

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Toma Sidibé, le seul artiste présent que je n’avais jamais vu, dans son introduction en musique nous apprend à dire bonjour en bambara malien puis nous chante son portrait en « Afro-Picard ». Imbert Imbert remporte un coup de cœur avec Viande d’amour, un album à venir (il sort fin mai), mais heureusement diffusé à la commission Chanson avant car, vu les chansons interprétées le soir même dans son concert, on se doute bien que l’album mérite sa récompense. Mais l’artiste qui a marqué cette matinée c’est vraiment David Sire avec la chanson titre de son disque, Je est un nous, en solo avec quelques percussions corporelles : personnalité, humanité, sens de l’impro, jeu avec le public. Moi, je l’apprécie depuis un passage quelques années auparavant au Printival déjà, lors d’une soirée hommage à Boby, où il avait emballé la salle en trois chansons. Mais à ma grande surprise, aujourd’hui certains professionnels ne le connaissaient pas et m’ont interrogé. En synthèse, ce ne serait pas une mauvaise idée que la remise des Coups de cœur s’installe pour quelques années à Pézenas. J’y assisterai volontiers. Et je te propose d’aller écouter les albums Coups de coeur, comme je vais le faire pour ceux que je ne connais pas encore.

Voici ci-dessous la liste compète des artistes récompensés (par ordre alphabétique du prénom dans chaque catégorie, comme sur la publication de l’académie Charles Cros). Pour ceux qui ont eu au moins un article sur Hexagone, un clic sur le nom t’y mène directement. Pour information, dans Hexagone Le Mag (n°0), certains albums parus récemment sont chroniqués : ceux de Clarika et Baptiste W.Hamon chacun sur une page et celui de Benoit Dorémus.


CrosCoup de cœur spécial : ClarikaDe quoi faire battre mon cœur

Albums : Arman Mélies Vertigone, Baptiste W.HamonL’insouciance, Benoit DoremusEn tachycardie, Chloé LacanMénage à trois, David SireJe est un nous, Hippocampe fou – Céleste, Imbert ImbertViande d’amour, Luce – Chaud, Sages comme des sauvagesLargue la peau, Valerian Renault – Laisse couler

Francophonie : LiA (Suisse) – Quand l’homme s’endort, Nicolas Michaux (Belgique) – A la vie, à la mort, Sarah Toussaint-Léveillée (Québec) – La mort est un jardin sauvage, Toma Sididbé (Grand Sud) – Bal Poussière


 

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment