HomeActuAvignon Off 2108 : les lieux « Chanson »

Avignon Off 2108 : les lieux « Chanson »

Avignon Off 2108 : les lieux « Chanson »

Du 6 au 29 juillet, le festival d’Avignon Off présente mille cinq cent trente huit spectacles ! Qui dit festival d’Avignon dit théâtre, mais autour du pont on y chante, on y chante de plus en plus. Depuis 2015, lors de cette chronique annuelle d’annonce, je te dis qu’Avignon est un grand festival de chanson, le plus important festival chanson de l’été ! Et cette année j’ai repéré plus de 80 spectacles annoncés en catégorie « chanson » ou « spectacle/théâtre musical » ou « théâtre musical » à base de chansons. Je viens de renoncer à établir une seule chronique d’annonce, cela « t’escagasserait » les yeux (comme on dit en Provence) si tu la regardes sur ton téléphone. Alors cette première chronique d’annonce est consacrée aux « Lieux chansons », c’est à dire aux théâtres qui programment au moins 3 spectacles chansons. NB : Comme on est vraiment sympa à Hexagone, on te donne le n° de page dans le programme du off de 448 (!) pages où tu trouveras la présentation des concerts du lieu. Et parfois, je te fournis un lien vers un article du site pour mieux connaître l’artiste.


Le lieu chanson du festival : Théâtre de l’Arrache-coeur – (page 64)

Pour la cinquième année, l’Arrache-cœur propose une programmation exclusivement chanson dans sa salle Moustaki de 70 places (relâche les mercredis 11, 18 et 25). Ce théâtre héberge à nouveau l’opération « Talents Adami : Artistes en Avignon – On y chante »   pour les cinq concerts entre 15 et 21h. Voici la programmation de la salle puis des commentaires sur certains spectacles :

10h30  : Yoanna et Brice Quillon – Marre Mots
12h : Igit
13h30  : Les Escrocs
15h  : Léopoldine HH
16h30 : David SireAvec
18h Batlik – Cioran ou l’art de la défaite
19h : Tom Poisson 2 + 1*
21h : Anastasia – Aqua Toffana
22h30 – Nicolas Bacchus, Stef!, Gilles Roucaute et Patrick Laviosa ou Jérôme Medeville –Virage à droite
Et les trois mercredis de relâche : à 16h30 Bastien Lucas – Un tour du moi en solitaire,  à 19h30 GiedréGiedRé est les gens.

© Michel Gallas

Léopoldine HH. Mon coup de cœur du festival Détours de Chant en janvier dernier (ici un entretien/portrait diffusé à cette occasion). J’avais écrit : « Un véritable spectacle, plus qu’un concert, dans une mise en scène  gentiment barrée, avec la présence de deux excellents musiciens comédiens et partenaires. Pour cette gourmandise musicale, inventive et poétique, Léopoldine, sourire espiègle, toujours en mouvement, chante en français et en alsacien, en allemand et en anglais. Souvent au piano, elle joue aussi de la harpe celtique et de l’accordéon. Un voyage farfelu et cultivé, joyeux et profond aussi. »

Yoanna et Brice Quillon pourMarre Mots. J’aime chez Yoanna, sa sincérité brute et le fait qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche. Et là pour un spectacle jeune public, ben c’est pareil. J’avais écrit : « Avec Brice Quillon, ensemble ils ont écrit et composé, en se plaçant délibérément dans la tête et le cœur de l’enfant, pour exprimer ses émotions : colère et joie, tristesse et incompréhension, avec des mots directs et percutants. Les thèmes, souvent pas faciles, sont abordés de façon sensible et sans tabou : la maltraitance d’un père alcoolique, la mort, la peur du noir, la question du genre, la jungle des cours de récréations, les gros mots. Avec gouaille et humour, en voix mêlées ou qui se répondent, le duo décrit aussi les hypocrisies des adultes. « 

Tom Poisson (Le Bijou – 28-02-2018) © Francis Vernhet

Tom Poisson.Vu l’an passé à Avignon dans Les Fouteurs de Joie, il revient avec son nouveau spectacle 2+ 1* . Deux hommes, lui et Paul Roman, et un micro. Un concert plutôt intimiste avec les nouvelles chansons de son prochain album Se passer des visages.  

Les Escrocs. Ce trio parisien, souvent vu et apprécié dans sa première vie, composé de multi- instrumentistes, jouant avec tous les styles musicaux et emmené par les textes pertinents, souvent drôles, parfois émouvants d’Eric Toulis, s’est reformé après une bonne décennie d’arrêt. Cette année, ils ont sorti un nouvel album Super Héros et proposent un nouveau spectacle.

© David Desreumaux

David Sire (en portrait ici dans le n° 3 d’Hexagone) pour son magnifique spectacle Avec  (voir l’entretien sur le site à l’automne dernier). A voir absolument. Dans mon Top 2 des spectacles présentés à Avignon et déjà vus. Voici mes notes : « C’est étonnant, tendre, musical, subtil, visuel, drôle, frais, émouvant, profond, parfois déjanté et surtout débordant d’humanité. Avec une énergie folle presque équivalente à sa générosité et à son talent, David Sire propose une performance bourrée de poésie, d’idées, d’humour, voire de «Bidulosophie» (pour ne pas citer le mot philosophie), pour une belle promotion du partage et de la vie qui vaut le coup. Un spectacle inclassable avec des ballons, des pompes à vélo, des danses, des guitares, des percussions corporelles et une belle interactivité avec le public. En duo avec son comparse et excellent guitariste Fred Bouchain nommé Cerf Badin. »

Anastasia. Je l’avais appréciée l’été dernier au Festiv’Allier. En quartet sur scène, une voix soul, des textes tranchants, des cordes vibrantes (violoncelle, contrebasse), et des chœurs très présents.

Batlik. Après une tournée en solo, entouré sur scène par plusieurs guitares, il revient avec un spectacle que je suis curieux de découvrir :  10 chansons comme un écho aux écrits du penseur Emil Cioran.  Il sera accompagné par la voix de Fanny Charmont et la batterie de Benjamin Vairon.

Virage à droite. J’ai vu la première au Bijou le 1er avril (!) 2014 et  revu deux fois le spectacle et ses évolutions. Du casting initial il reste les piliers Nicolas Bacchus (Nicolas Sarcchus), Stef! (Stéphanie de Morano) et le répertoire parfois étonnant. Ce spectacle humoristique et décalé de reprises de grandes (!) chansons réactionnaires, programmé à la Blackroom d’Hexagone à l’hiver 2015-2016 était déjà sur le festival off à Avignon l’an passé dans une autre salle.


Un deuxième lieu chanson du festival : l’Atypik théâtre (page 81)

Chaque année, ce (petit) lieu programme plusieurs spectacles chansons dans ses deux salles de 49 et 45 places. En 2018, la programmation chanson s’étoffe encore plus et l’Atypik devient le deuxième lieu chanson du festival (relâche les mardis 10, 17 et 24).

11h15 – Pascal Mary. 12h30 – Léonid du 6 au 26 sauf les 10, 13, 14, 15, 16, 17, 24. 12h30 – Eskélina les 13, 14, 15, 16, 27, 28, 29
13h45 – Sarclo sings Dylan (in french). 15h20 – Lou Volt monte le son ! 16h50 – Bruno Duchâteau, Sylvie Marin In vino delyr 
20h40 – Commando A3Tribute to Nougaro (les jours pairs). 21 h – Caroline Montier chante Barbara amoureuse
23h20 – Orly (pas le 26)

© Michel Gallas

Léonid. Vu et apprécié trois fois depuis 2015 : « Un concert bien ficelé, un orchestre à deux étonnants musiciens multi-instrumentistes, un chanteur excellent guitariste aux textes sur des sujets plutôt lourds mais joliment traités. Un spectacle complet avec l’idée que le fond n’est pas une excuse pour négliger la forme. »

Pascal Mary. Toujours en piano-solo, cet habitué d’Avignon (c’est son 8ème !) revient avec un spectacle autour de son dernier album, Presque. Auteur-compositeur-interprète, cet artiste m’a bluffé l’an passé dans le même lieu, par la construction de son concert, et la qualité de l’interprétation de chansons qui voguent du drôle à l’émouvant en passant pas le grinçant.

© Alain Nouaux

Eskelina. Cette excellente interprète, (en portrait dans le n°4 de la revue Hexagone) chantera certainement des titres de son dernier album paru en 2017 La verticale, chroniqué ici.  Elle se produira en duo, avec Christophe Bastien à la guitare, comme récemment au festival Le Haillan Chanté (voir photo).

Caroline Montier chante Barbara Amoureuse. Elle a choisi de lui rendre hommage à travers ses chansons sur le thème de l’amour, de la première période, l’époque de la jeune Barbara chanteuse-pianiste du cabaret L’Ecluse. Spectacle déjà joué trois semaines l’an passé à Avignon et plusieurs fois au Théâtre Essaïon à Paris.

Sarcloret. Désormais Sarcloret sings Dylan (in french), avec quatre guitares et un peu d’harmonica. Je n’ai écouté que deux chansons pour l’instant mais cela donne envie d’y aller. Et puis voilà ce que dit Desreumaux le boss d’Hexagone : « Pour ma part, je n’ai jamais trop  supporté qu’on touche à Dylan… mais je dois dire qu’il fait mouche le Sarclo. tu sens que le mec a mâchouillé le texte dans tous les sens pour recréer des images, du sens, et lui conserver le côté brut et poétique initial. Bien vu Sarclo ! » Ci-contre l’affiche sarcloresque du spectacle.

Commando A3. Changement de nom, de spectacle et un peu de contenu pour le Commando Nougaro, l’an passé dans le même lieu :  « Un de mes coups de coeur d’Avignon 2017 » . Cette année, le trio se nomme Commando A3 et le spectacle Tribute to Nougaro. Ce devrait rester une belle création originale, une traversée musicale articulée autour de morceaux de Claude Nougaro, un voyage poétique entre chanson, Hip Hop & musique par les trois interprètes musiciens François Dorembus, Fabrice Aillet et Olivier Capelle.


Autre lieu de chanson : La Maison de la parole (page 284)

La parole devient chantée dans ce tout petit lieu (30 places) pour quatre spectacles du 6 au 25, avec relâche les jeudis 12, 19.

16h15 – Après vous… 17h50 – Garance. 21h15 – Barbara : il était un piano noir.
Et les jours de relâche à 14h – Livane – Piaf Fréhel Damia et moi

Garance : Bien connue des Hexagonautes, en couverture du n°1 de la revue trimestrielle, elle donne à Avignon, pour la deuxième année consécutive, un concert en solo, créé pour l’occasion et articulé autour des chansons à paraître dans son prochain album. 

Après vous… Le guitariste chanteur Aurélien Mouzac et la chant-signeuse Maud Thibault proposent un spectacle avec quelques chansons écrites spécifiquement pour ce concert par Thibaud Defever (Presque Oui) et d’autres puisées, entre autres, chez Leprest, Sylvestre et Michèle Bernard.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Leave A Comment