HomeActuRetour du printemps : Plaisir du Printival !

Retour du printemps : Plaisir du Printival !

Retour du printemps : Plaisir du Printival !

Le festival Printival Boby Lapointe à Pezenas (34) du 15 au 18 avril. Allez je délaisse Toulouse une petite semaine et je t’emmène du côté de Pèzenas. Le Printival : mon festival préféré (avec Musicalarue). Une belle programmation, bien sûr. Et une superbe ambiance : alchimie réussie de convivialité, de proximité et d’amour de la chanson. C’est une belle adresse !

Printival 2015 ProgrammeHexagonaute, tu commences à me connaître et tu sais que je te cause et te conseille uniquement sur que ce que j’apprécie beaucoup : ici cela va être ma cinquième année consécutive de présence aux quatre jours du festival ! Pour la programmation. Jette un coup d’œil sur l’image ci-contre (clique dessus pour agrandir comme pour les photos) ou/et sur le site du Printival. Alors, ci dessous, voici juste quelques propositions pour te donner envie de faire un passage petit ou prolongé au Printival. La programmation se décline par moments. D’abord les Printi’ Soirées: Une carte blanche, des plateaux partagés, et une soirée, un peu plus « rock », en configuration debout le samedi. Pour sa carte blanche cette année Dirk Arnegarn propose A Capella. «Pendant des années j’ai chanté seul. Dans A Cappella nous serons plusieurs à chanter et à dire des poèmes dans notre plus simple appareil. Voix nues pour jouter dans l’esprit des joutes verbales de Boby. Une dizaine d’artistes pressentis.» Ces soirées, conçues spécialement, avec une seule représentation ont un charme supplémentaire. L’an dernier celle de Juliette et des ses invitées fut superbe. Et l’année précédente c’était les Ogres de Barback.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

La première soirée, le plaisir de revoir Barbara Weldens en trio et Ben Mazué : du sang neuf de qualité dans la chanson française. Barbara Weldens, une sorte d’ovni de la chanson, un personnage étonnant. Sa présence m’avait impressionné en piano solo il y a 2 ans. Que dire désormais, en trio comme au Bijou à Toulouse en mars dernier (cf. photo), libérée du piano elle « habite et bouffe » la scène. Mes notes de ce concert : « une tornade sur scène, une force et une énergie phénoménale, une voix qu’elle amène parfois au lyrique, un débit de chant impressionnant. Sa chanson est un cri, parfois sublime souvent déchirant. Un magnifique sourire voire un rire enfantin et une grande spontanéité. » Une artiste qui ne peut laisser indifférent, qui te prend à l’estomac. Viens la découvrir. En parlant de sang neuf, dans des genres différents, les premiers spectacles et premiers albums de Karimouche et de Cabadzi avaient marqué. Ils sont à Pezenas pour présenter leur nouveaux spectacles et albums.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Karimoucheune vraie révélation, à la fois sur scène et avec son premier album, Emballage d’origine, il y a cinq ans. Va voir ici ce qu’Hexagone dit d’un de ses concert de juin 2014. Ensuite Les Printi’Mises en bouche à 19h. Lior Shoov, belle personnalité, appréciée trois fois l’an passé, un de mes concerts coups de cœur. Hexagone t’en a déjà parlé ici. «Un spectacle original et inclassable, un grand moment de scène. Elle chante, percussionne, improvise sur le fil, fait rire. Musicienne multi instrumentiste : 2 ukulélés, tubes en plastiques, harmonica, hang dont elle obtient une belle musicalité, petites clochettes de couleurs, jouet, sac en plastique, un instrument à musique pour enfants … tout est prétexte à faire de la musique, à chanter, et à faire le spectacle. Tout en sensibilité et en émotion, une citoyenne du monde qui chante les voyages et la liberté en français, en anglais et en hébreu. Un visage expressif, un sourire charmeur, elle joue avec son corps, émet de curieux sons de bouche et parle de façon directe avec son public. C’est talentueux, humain, inventif, musical ! Le public est surpris, ému, suspendu et enthousiaste.» A ne pas rater dans l’écrin du théâtre. Je garde en mémoire, dans ce lieu, le co-plateau Wally-Gérard Morel en 2013 et la belle découverte Les fourmis dans les mains l’an passé.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Le Printi’Gratis, comme son nom l’indique, offre aux festivaliers et aux Piscènois (les habitants de Pèzenas … et non les Piscinois car ils n’ont pas tous une piscine !) un concert gratuit, et comme son nom ne l’indique pas, en plein air à midi au centre ville sur la place Gambetta en face du … musée Boby Lapointe. Dimoné, un habitué des lieux et d’Hexagone – voir notamment un compte-rendu de concert et son dossier va mettre le feu, en plein soleil de midi, accompagné de son fidèle acolyte, Jean-Christophe Sirven, multi-instrumentiste impressionnant. « Un jeu de guitare hyper reconnaissable, des riffs subtils, vifs et précis. Une poésie au scalpel, qui fouille et farfouille les âmes et sentiments de tout un chacun. C’est un rockeur Dimoné. Il donne. Sans compter. Il joue son match, sautille, grimace. Il irradie, il électrise, il magnétise. » L’an passé le concert de Marianne Aya Omac a été un sommet du festival et là aussi un de mes concerts coups de coeur. L’année précédente Elsa Gelly avait offert une première saisissante de son spectacle solo La femme à voix nue. Au delà de cette sélection, viens découvrir avec moi Alexandra Hernandez accompagnée de Jonathan Mathis, Le Comptoir des Fous, Soviet Suprem et Mathieu Boogaerts (eh oui jamais vu !) ; je reverrai aussi Nevché, connu avant sous le nom de Ne­vchehirlian, le singulier David Lafore et Jeser. Et puis je te parlais d’ambiance alors voici les Printi Fantaisies qui animent le festival en dehors des concerts : émission radio, journal du festival et animation musicale.

Photo : Michel Gallas

Photo : Michel Gallas

 Hé V’nez les Potes ! L’émission radio quotidienne en direct, reçoit les acteurs de ce festival, avec chanson en « live » et entretien avec les artistes. C’est un rendez-vous, ouvert au public, à la terrasse d’un café, animé, entre autres, par René Pagès de Radio R’d’Autan, autre spectateur assidu des concerts toulousains du Bijou et de Chez ta mère. L’hélicon ! Le journal satirique quotidien du Printival croque l’actualité du festival.  La visite guidée musicale : une visite atypique autour ds sculptures inspirées de l’univers de Boby Lapointe, accompagnée musicalement par Hervé Lapalud et Jonathan Mathis qui reprennent les chansons de Boby. Ces deux artistes, venus une année faire leur concert, se sont attachés au festival – et réciproquement – car, depuis, ils sont présents chaque année. Ils animent également  La B.I.B.L.E ! : Brigade d’Intervention Boby Lapointe Éphémère. Une belle ambiance, une organisation à taille humaine. Et cela commence dès l’inauguration, dans un jardin public : quelques mots des officiels mais surtout d’une part l’habituel apéro, bien fourni,  avec vin blanc et rouge du pays, plaques de pizza et quiche ; et d’autre part une animation musicale. Il y a deux ans les Ogres de Barbak jouaient de l’ogre non de l’orgue de Barbarie. Et des tarifs plus qu’accessibles : 60 euros pour 13 concerts ! avec une carte de V.I.P (Very Important Printivalier).

J’aime bien cette belle petite bourgade à l’accent du Sud, avec ses rues fraîches et ses artisans d’art d’autant plus qu’à fin avril c’est (presque) toujours sous le soleil. Son marché typique le samedi matin. Et le retour du printemps avec quelques concerts en plein air. En synthèse, 4 jours de plaisir. Toulousain, Montpelliérain, Biterrois, Parisien ou francophone en vacances dans le coin, allez viens faire un tour par Pézenas et son Printival !

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment