HomeReportagesCéline Caussimon attendue aux Trois Baudets

Céline Caussimon attendue aux Trois Baudets

Céline Caussimon attendue aux Trois Baudets

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

C’était le 27 novembre dernier. Céline Caussimon investissait la scène des Trois Baudets, à Paris. Figure-toi, Lecteur à nous qu’on a, que cette date on l’avait notée depuis un bon moment déjà ! On l’avait même fortement attendue, histoire d’être dans le ton de la soirée.

Ben oui, ce passage sur la scène des Trois Baudets n’avait rien d’un hasard pour Céline Caussimon. D’ailleurs, un passage aux Trois Baudets ou ailleurs n’est jamais un hasard mais ces baudets-ci venaient fêter la sortie du nouvel album de Céline Caussimon. Un album intitulé Attendue. Rapport au fait d’être dans le ton que je mentionnais plus haut, tu vois.

Alors on n’a pas été déçus du voyage. Séduits par ce disque, on avait rencontré Céline, en octobre dernier, pour nous en parler. Tu peux prendre connaissance ou relire cette interview ici. Sur scène, on a retrouvé les chansons de l’album bien sûr, agrémentées de quelques plus anciennes également, mais dans leurs habits de sortie, dans leur tenue de soirée. Car si Céline Caussimon sur disque c’est bien, il faut avouer tout net et bien haut que Céline Caussimon sur scène c’est encore mieux !

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Céline Caussimon est chanteuse mais elle est également (et surtout ?) comédienne au départ. Au théâtre. Au cinéma. Elle vient de là. C’est alors tout naturel de retrouver cette dimension, cette présence théâtrale dans son interprétation. Elle ne chante pas ses chansons, elle les joue. D’une présence sans faille, soutenue par de fidèles musiciens de haute volée (Etienne Champollion au piano, Cécile Girard au violoncelle et Thierry Bretonnet à l’accordéon), Céline a conquis très rapidement une salle des Trois Baudets que l’on a rarement vue aussi garnie. Et garnie de la plus belle des façons à en juger par le parterre de qualité au rang duquel pouvait-on voir Francesca Solleville en première ligne. Par exemple.

Ce qui marque et qui touche chez Céline Caussimon, c’est un mélange de discrétion et de profonde humanité. Discrétion dans ses sentiments amoureux comme sur la belle Rapporte-moi des alcools forts, texte tout en pudeur : « Rapporte-moi des alcools forts / De ces pays où je n’vais pas / Et rapporte-moi les caresses des mains qui se posèrent sur toi. » Profonde humanité lorsque c’est presque à son corps défendant que Céline livre au travers de ce spectacle – et donc de ce nouvel album Attendue – quelque chose d’un engagement rare, sincère, grave mais léger dans son interprétation. Jamais de pathos, jamais donneuse de leçons, Céline Caussimon préfère jouer sur l’humour et la dérision pour dénoncer, ou plutôt énoncer, les maux et les misères de notre monde bien réel qui se vautre dans le virtuel. Ainsi cette Chanson amicale (voir la vidéo en fin d’article) est offerte au spectateur dans une manière de saynète où sont exposés, avec amusement, nos propres comportements face aux réseaux sociaux. « Mes amis passeront avant / Et pour les autres… On verra / Mes amis passeront avant / Et pour les autres… ben, ils passeront pas ! » tranche-t-elle au refrain.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Passeront ou passeront pas, quand se font jour les injustices qui tapissent notre quotidien, Céline Caussimon devient témoin d’un monde malade de son indifférence. Et elle livre Nous dirons quoi ? (Shiva), petite perle d’humanité : « Quand Shiva descendra, lui le prince des dieux / Avec ses yeux lumières / et son visage tout bleu / Quand il viendra s’asseoir auprès de ses enfants / Qui s’installent et pourrissent aux trottoirs de nos rues / Aux bouches des égouts, aux souterrains obscurs / Quand il apparaitra, lui, le dieu triomphant / Que lui dirons-nous ? Oui, nous dirons quoi ? / Nous ne dirons pas grand-chose / Nous baisserons la tête et puis nous aurons honte / En fait, nous ne dirons rien ». Preuve s’il en est que la chanson littéraire et citoyenne est bien vivante. Une artiste et un spectacle rassurants en somme.


Les photos sont petites mais si tu cliques dessus, elle s’agrandissent !
Pour la vidéo, passe la qualité en HD, ce sera carrément plus beau !


Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment