10.6 C
Paris
dimanche, mai 16, 2021

Buy now

- publicité -spot_img
Home Blog Page 89

Flo Zink, tendre fantaisie

Flo Zink fêtait ce 30 septembre la sortie de son premier album, Les veilleurs de lune. C’était au Forum Léo Ferré, lieu où il se passe toujours de belles choses en matière de chanson. Tu peux retrouver la chronique du disque de Flo, par Mick, en page 62 du mook de l’automne 2016.

Sur scène, on a vu du monde, du beau monde. Les ami(e)s de Flo qui sont aussi pour pas mal d’entre eux, les personnes qui ont collaboré à cet album. Frédéric Bobin, Martial Bort, Une femme mariée pour ne citer qu’eux, mais tu vas voir sur les photos que la voilure était bien plus large. Il y avait là quelques dames de choeur.

Après une ouverture de la soirée par Une femme mariée, Frédéric Bobin a à son tour gratifié l’auditoire de quelques morceaux à la guitare folk. Un écrin qui change de la Gretsch qu’il arbore habituellement et qui présente les morceaux sous des sonorités différentes et très agréables. Puis Flo Zink fait son entrée pour chanter cet album. Un très bel album, doux, agréable. Une palette de morceaux aux couleurs variées, où la fantaisie le dispute à la mélancolie, aux amours patraques ou à la militance pour la cause féminine. Tout cela en délicatesse, sans aucun gros sabot. Il y a beaucoup d’énergie et de douceur chez Flo. Elle est une artiste singulière en ce sens qu’elle semble à la fois sûre d’elle et fort réservée. Elle en est touchante, tout comme lorsqu’elle reprend les standards de notre patrimoine de la chanson : Les timides (tiens, tiens, autodérision ?) de Jacques Brel et La bête immonde, écrite par Claude Lemesle et chantée par Michel Fugain. Un Claude Lemesle chez qui Flo Zink a participé aux ateliers d’écriture.

Je te laisse découvrir les photos de cette soirée sur lesquelles tu y liras les belles ondes qui se sont propagées de table en table. Une belle soirée. De beaux artistes.


Festival de la Chanson française d’Aix-en-Provence du 30 septembre au 8 octobre

0

PLEIN CHAMPLa 14e édition du Festival de la Chanson française d’Aix-en-Provence (13) se tient  du 30 septembre et jusqu’au 8 octobre. L’occasion de voir sur scène des valeurs sûres de la chanson française mais aussi de découvrir des artistes émergents.

C’est en 2002 que le Festival a vu le jour sous les yeux bienveillants de son parrain Serge Reggiani avec en ligne de mire un objectif précis : la défense de la jeune création en langue française. Et il s’y tient.

Côté programmation, un principe simple : des têtes d’affiches que les spectateurs connaissent bien. Dans ce rôle, cette année, les Orgres de Barback et Manu Dibango. Puis des artistes locaux – ou en devenir – et un spectacle pour les enfants pour un temps initiatique.

Concrètement, les hostilités commencent le 30 septembre au Château des Remparts de Trets avec Djor, jeune auteur-compositeur de 16 ans. Le 1er Octobre les Orgres de Barback et le Bal Brotto Lopez seront sur scène ensemble. Le 3 octobre  L.Y.A. présentera sur la scène du Théâtre de la Fontaine d’Argent les titres de son premier EP Unis vers Elles. Le 4 octobre, c’est au tour de Manu Dibango d’être sur scène. Le 5 à 15 heures, le spectacle pour enfant Maxine l’explorateur pour initier les plus jeunes à la musique. Le 6 octobre, Elodie Martelet sera précédée de Lola M. Le 7, le surprenant Bob’s not dead et en première partie Likesberry. Et le 8, Christina Rosmini à la salle du Petit Duc et Nico Solo et la Caravane passe clôtureront le festival.

Bien sûr le festival d’Aix à son off, c’est l’association Eclosion 13 qui s’occupe des têtes d’affiche qui ont la particularité d’être toutes des femmes. Quatre soirées pour promouvoir les talents féminins, avec le 30 septembre Holly rock, le 1er octobre Laetitia Plante, le 6 octobre Addie et le 8 Véronique Battista.
Nouveauté cette année, un concert jeune public de Stéphanie Joire, le 8 octobre, qui sera suivi d’un atelier découverte.

Un beau festival en perspective pour découvrir les talents de la scène française.

Pour en savoir un peu plus sur la programmation, les lieux et les tarifs rendez-vous sur le site du festival.

Les Plateaux Chanson : saison 3

0

Marie Boulet et l’association Zik’ Adom se préparent au lancement de la troisième saison des Plateaux Chanson. Comme l’an dernier, ceux-ci se dérouleront sur le Bateau El Alamein, parce que le lieu est sympathique et l’équipe accueillante. Petite nouveauté pour la saison 2016-2017, les plateaux qui auparavant avaient lieu le jeudi soir glissent au vendredi soir. Le premier de chaque mois. Ce sera une bonne façon de démarrer les week-ends en compagnie d’artistes de qualité que tu croises régulièrement dans les colonnes d’Hexagone. Du coup, tu nous y verras souvent à ces Plateaux !

Le lancement n’aura pas lieu un vendredi parce que ce n’est pas une vraie soirée Plateau. Ça se passera le mardi 20 septembre. C’est plutôt une fête inaugurale à laquelle est conviée une flopée d’artistes que tu retrouveras – pour certains – dans le courant de la saison. Tu veux des noms ? J’en donne : Nicolas Bacchus, Garance, Anne-Claire, Nans Vincent, Cyril Adda, Lucas Rocher, Margot Cavalier, Cyprès, Roucaute, Nicolas Duclos et bien d’autres encore. L’idée, c’est que les bénéfices de cette soirée permettent de mettre un peu de beurre dans la trésorerie de l’asso afin de faire la jointure quand certaines soirées sont moins rentables que d’autres. Bah oui, organiser des événements, ça coûte du fric et si on veut que les initiatives deviennent pérennes, les caisses doivent forcément se remplir un minimum…

La première de la saison en version tri-plateau se déroulera le 7 octobre. Tu peux déjà prendre date et je te laisse ci-dessous le planning pour que tu renseignes également ton agenda pour les suivantes.

* Vendredi 7 octobre : Garance, Guyom Touseul et Maxime Tailliez (Courir les Rues)
* Vendredi 4 novembre : Nans Vincent, Samuel Cajal et Valérian Renault
* Vendredi 2 décembre : Missonne, Gilles Roucaute et Vincent Prémel

Sache que si t’es pas dispo le 20 septembre mais que si t’as un peu de thunes dans ton bas de laine et que tu veux faire un beau geste, tu peux faire un petit don à l’asso Zik’ Adom.

Sinon, le tarif est de 6 euros sur réservation / 8 euros sur place


« Anquetil tout seul » au Studio Hébertot

0
Photo David Desreumaux - Reproduction et utilisation interdites sans l'autorisation de l'auteur
Photo David Desreumaux – Reproduction et utilisation interdites sans l’autorisation de l’auteur

On connait Matila Malliarakis comme étant une cheville essentielle des Cabarettistes dans « Les galops du Cheval d’or », notamment. Actuellement sur la scène du Studio Hébertot à Paris, jusqu’au 13 novembre 2016, il donne dans un tout autre registre : la bicyclette. Pas celle chantée jadis par Yves Montand, non, celle de Jacques Anquetil. Il s’agit d’une adaptation théâtrale mise en scène par Roland Guenoun du livre de Paul Fournel intitulé Anquetil Tout Seul. L’auteur se souvient : « Jacques Anquetil a traversé mon enfance comme une majestueuse caravelle. Son coup de pédale était un mensonge. Il disait la facilité et la grâce, il disait l’envol et la danse dans un sport de bucherons. » Ce serait donc cela la différence entre le héros et le passeur de bidons ?

Mais attention, Anquetil n’est pas un ange. Il a été un champion aussi doué que mal-aimé du public. A la fois provocateur, transgressif, sulfureux, tricheur (mais qui ne l’était pas ?) mais aussi tenace, volontaire et héroïque. C’est cet homme dans toute sa complexité et ses paradoxes que donne à voir cette pièce. Aux côtés d’un Matila remarquable dans son jeu, Clémentine Lebocey fait une parfaite Janine, l’épouse d’Anquetil. Stéphane Olivié Bisson change régulièrement de casquette pour entrer dans la peau de ses différents personnages, forts colorés : Darrigade, Geminiani, Poulidor, Magne, etc.

La mise en scène réussit le pari de faire de la vie d’un cycliste une pièce épatante. L’écriture est précise, pose les repères nécessaires au bon moment, donne accès au jargon au plus béotien d’entre nous. Alternant les scènes de la vie sportive, de ses coulisses et de la vie privée, le spectateur est comme kidnappé, mené au bout de cette vie des moins banales. Une très belle réussite qui ne perce pas le mystère Anquetil mais invite à le regarder sous plusieurs angles.


Anquetil tout seul
De Paul Fournel, avec Matila Malliarakis, Clémentine Lebocey et Stéphane Olivié Bisson. Adaptation théâtrale et mise en scène de Roland Guenoun.
Du 6 septembre au 13 novembre 2016, du mardi au samedi à 19h00. Le dimanche à 17h00.
Studio Hébertot – 78, bd des Batignolles – 75017 PARIS – M° Villiers / Rome


Photo David Desreumaux - Reproduction et utilisation interdites sans l'autorisation de l'auteur
Photo David Desreumaux – Reproduction et utilisation interdites sans l’autorisation de l’auteur

En septembre au Forum Léo Ferré

2

Salut à toi, ô lecteur assidu de ce webzine, bientôt, aussi, magazine papier.

J’ai une bonne nouvelle, pour toi. Et une mauvaise. La mauvaise, d’abord. Bah ouais, les vacances, l’apéro commencé au rosé bien frais et terminé avec 4 g de Ricard/Pastis dans chaque bras sous les chaudes soirées estivales, la bronzette sur-le-dessous-le-côté-le-dessus-l’autre-côté, suivie de parties de jeu de boules interminables sous un soleil de plomb lourd comme un âne mort, tout ça, c’est terminé. Mais permets-moi quand même de te faire remarquer, au cas où t’aurais pas tilté, que c’est aussi une bonne nouvelle, qu’elles soient terminées, ces foutues vacances. Ouais, je suis balèze en transition, t’as vu ! Car la bonne nouvelle, donc, c’est que les concerts reprennent avec la rentrée. Tout ça s’était plus ou moins assoupi durant tout l’été (et ses chaudes journées estivales, oui, je sais). Et ils reprennent, en particulier, dans un endroit qu’on aime particulièrement à Hexagone : le Forum Léo Ferré. Allez, tu peux enlever tes lunettes de soleil, elles ne te serviront plus à à grand chose jusqu’à l’été prochain, et mate un peu cette programmation digne des plus grands films de feu Charlie Chaplin (si tu ne vois pas le rapport, rassure-toi, moi non plus. Enfin…)

Déjà, le 8, c’est soirée de présentation de la saison qui s’en vient, donc, si tu veux être mis au parfum, tu sais ce qu’il te reste à faire. Ensuite, juste après, mais 3 fois de suite, soit le 9, 10 & 11, ça sera comme qui dirait le cirque, avec Emma la clown & Gérard Morel ! Le 16, ça sera au tour de Francesca Solleville, d’être une fois de plus sous les feux de la rampe au Forum. Le 18, tu devrais déjà être au courant de ce qu’il se passera, vu que c’est une soirée qui concerne ton mag préféré. Sinon, je te le dis tout de go, ça sera la soirée de lancement du numéro #1 du mook de Hexagone, ouais, carrément ! Alors ça ne sera pas la ruée vers l’or, mais ça devrait être vachement bien quand même ! (Vise la photo de une de ce papier ! Elle sera là le 18 !) Le 19, ça sera soirée cabaret avec le Cabaret Deret, et le 21, 7 artistes seront passés au banc d’essai du Forum. Le 29, faudra pas louper le kid Manu Galure, sous aucun prétexte. Flo Zink, Frédéric Bobin & Une femme mariée termineront en beauté ce premier mois de la rentrée, qui promet, et pas contre toute attente, d’être belle.


Jeudi 8 : soirée de présentation de la saison 2016
Vendredi 9, samedi 10 & dimanche 11 : Emma la clown & Gérard Morel


Jeudi 15 : Aurélie & Verioca
Vendredi 16 : Francesca Solleville
Samedi 17 : Bruno Brel
Dimanche 18 : soirée de lancement du #1 du mook de Hexagone (16 h)


Lundi 19 : Cabaret Deret
Mercredi 21 : 21ème édition du Banc d’essai
Jeudi 22 : Pascal Pascal
Vendredi 23 : Mouron
Samedi 24 : Annick Cisaruk & David Venitucci


Lundi 26 : présentation du livre de Bernard Keryhuel
Jeudi 29 : Manu Galure
Vendredi 30 : Flo Zink, Frédéric Bobin & Une femme mariée (soirée Les Beaux Esprits)


Photo de Une – Garance – © David Desreumaux – Reproduction et utilisation interdites sans l’autorisation de l’auteur

En Septembre dans les salles marseillaises

0

Le 8 septembre à 20h30, Anton Serra proposera son rap au public du Molotov.

Le 9 septembre à 21h30, Chloé Perrier et son Cœur de Française seront au Latté.

L’atelier Charbonnier Lutherie propose une soirée Verve et Mélodies le 15 septembre à 19h30.

Le 15 septembre au Molotov toujours, Les Envahysseurs joueront à 20 heures.

Le 23 septembre le Théâtre du Tétard reçoit l’Instant Nougaro, un spectacle qui reprend une vingtaine de titres de Claude Nougaro.

Feu ! Chatterton sera au Théâtre National de la Criée le 24 septembre à 20 heures.

Le 24 septembre à 20h30 l’Espace Julien accueille Super Kemia et TTT Sound System.

Le 24 septembre à 20h30 la salle Léo Ferré du Théâtre Toursky accueillera le spectacle Lumière Noire de Natasha Bezriche

Le 29 septembre à 21 heures le Coin de la Liberté reçoit comme tous les derniers jeudis du mois sa soirée Slam.


Photo Fanny Latour Lambert

Séminaire chanson à l’ENS à partir du 28 septembre

0

Communiqué de presse


 
Un lieu de réflexion sur la chanson française verra le jour à la rentrée 2016 ! Il s’agit d’un séminaire mené par une étudiante de l’ENS/Paris IV. La première séance aura lieu le mercredi 28 septembre 2016, en salle DUSSANE (indiquée une fois à l’intérieur du bâtiment) au 45 rue d’Ulm, de 18h30-20h30. Cet événement est public, ouvert à toutes et à tous, hors ENS.
« La chanson a arraché la poésie à l’imprimerie » a dit un jour Claude Nougaro. Effectivement, la chanson est comme une poésie vivante, un texte à qui on a donné une voix, un corps et un lieu. Les liens entre poésie et chanson seront explorés, à l’aide de grands noms comme Brassens, Gainsbourg ou Brel, mais aussi comme Dominique A, Jeanne Cherhal ou Thomas Fersen. C’est cela que le séminaire essaiera d’explorer, cette joie de l’art de la scène, cette émotion dans la voix, la puissance d’un simple refrain.
Pourquoi ? Comment ? Sous les mots et les mélodies de ce genre faussement accessible et d’apparence parfois superficielle, quelles structurations, quelles maîtrises poétiques, quelles subtilités de communication, quelles stratégies sociales et quels effets symboliques ? « La chanson est un art complexe de la simplicité » (Gille Bonnet, La Chanson populittéraire). Il s’agira d’essayer d’en dévoiler les secrets… Mais cette procédure analytique n’enlèvera jamais le plaisir de l’écoute et bien sûr chaque séance sera accompagnée d’intermèdes musicaux, car ce qui rassemblera les auditeurs sera cet amour de la chanson… 

Plusieurs invités rythmeront les séances qui s’étaleront de septembre à décembre 2016. Le premier invité sera Stéphane Hirschi, pionnier de la cantologie, l’étude globale de la chanson. La séance inaugurale proposera une introduction d’Hortense Raynal suivie de l’intervention de l’invité sur les principales notions de la cantologie, le parcours, l’évolution et l’histoire de la réflexion sur la chanson française, avec des exemples concrets pris dans les chansons, notamment celles de Jacques Brel. La séance se fera sur un mode participatif, le public étant invité à intervenir quand il le souhaite. La séance s’articulera autour du thème suivant : « Corps et souffle de la chanson ». Les autres invités seront dévoilés par la suite, autant universitaires qu’artistes.


Pour tout renseignement :
Contactez Mme Hortense Raynal à l’adresse suivante
Connectez-vous sur la page facebook ou twitter Chanson, voix, poésie

JIRAFE 2016 – 15 et 16 septembre au FGO Barbara à Paris

0
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
J.I.R.A.F.E des Musiques Actuelles
Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2016
à FGO-Barbara, Paris 18e


La JIRAFE des Musiques Actuelles – Journées de l’Information, de la Répétition, de l’Accompagnement, de la Formation et de l’Enseignement – jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2016 à FGO-Barbara, sont le temps fort de la rentrée de l’information et de la ressource pour les musiciennes et musiciens de tous niveaux. Toi ! La jeune guitariste à l’affut d’un espace pour répéter. Toi ! Le chanteur en voie de professionnalisation à la recherche de conseils pour la production de ton prochain EP. Toi ! L’apprenti manager en quête d’outils pour le suivi administratif de ton association.
Pour cette 6e édition, le MAP – Réseau des Musiques Actuelles de Paris, organisateur de l’évènement, vous prépare un programme innovant, conçu en collaboration avec ses adhérents, des professionnels de la musique. Il s’articulera autour d’ateliers et de conférences répartis sur quatre parcours : « Pratiquer sa musique », « Préparer la scène », « Structurer son projet » et « Optimiser sa communication ».
Un espace dédié aux rencontres professionnelles offrira aux musiciennes et musiciens un cadre privilégié pour obtenir des conseils personnalisés auprès des chargés d’information-ressource, recevoir des renseignements sur les studios de répétition, découvrir les services et nouvelles applications web à destination des artistes ou avoir des précisions sur les critères des tremplins et des dispositifs pour bien préparer leurs dossiers. Plus de 70 professionnels de la musique seront présents à FGO-Barbara pour répondre à toutes les questions.
En nouveauté, un speed-meeting sera organisé le vendredi, pour permettre aux artistes de s’entraîner, en situation réelle, au difficile exercice de présentation de son projet artistique en quelques minutes devant un professionnel. Un panel d’intervenants, booker, manager, programmateur, tourneur, attaché de presse se prêteront au jeu avec un regard bienveillant, pour donner des retours constructifs aux artistes.
La JIRAFE des Musiques Actuelles est le rendez-vous phare pour guider les artistes en demande de nouvelles idées, recueillir des contacts et des outils pour donner une forte impulsion à leur projet artistique !


Informations pratiques
ENTRÉE LIBRE
Jeudi 15 septembre 2016 – fin de journée
Conférence
Rencontre artistes
Vendredi 16 septembre 2016 – de 10h à 20h
Ateliers
Salon – Espace Rencontre Pros
Rencontre artistes
Speed-meeting
 
FGO-Barbara
1, rue de Fleury 75018 Paris
Métro : Barbès-Rochechouart
RER : Gare du Nord
Bus : 30 – 31 – 54 – 56 – 65

Suivez-nous sur Instagram