Détours de chant, du 25 janvier au 5 février, à Toulouse

0
426
Le cirque des mirages - Yanowski ©David Desreumaux - Reproduction & utilisation interdites sans autorisation de l'auteur

Le festival hivernal de la région Occitanie, revient du 25 janvier au 5 février, après une édition 2021 covidée avec beaucoup de concerts annulés, quelques uns sans public diffusés sur le net ou à la radio et d’autres reportés à l’automne 2021. Pour sa 21e édition, Détours de chants, propose à nouveau, une affiche riche et éclectique de 41 artistes et groupes pour 59 concerts sur 24 lieux (17 à Toulouse et 7 dans les environs) !

La programmation, à découvrir en détail sur le site Détours de chant, exprime la volonté, comme chaque année, de montrer la chanson multiforme d’aujourd’hui et de faire découvrir des talents.

Le théâtre des Mazades, le Bijou

Deux groupes reconnus et ayant fidélisé leur public sans être «hyper-médiatisés »  joueront au théâtre des Mazades : Le cirque des Mirages (entretien avec Yanowski dans le n°14 d’Hexagone) pour l’ouverture et Sages comme des sauvages (CR concert dans n°18) en clôture du festival, avec en première partie une artiste féminine à découvrir, Nawel Dombrowsky et Petite Gueule. Deux têtes d’affiche sont présentes, en dehors de Toulouse, Cali et Miossec.

Au Bijou, le lieu chanson toulousain, sont programmés, chacun sur deux jours : Gérald Genty, la locale Julia Pertuy (CR concert dans n°22) clavier et violoncelle, Marine Bercot et le tarnais Jérôme Pinel (CR concert dans n°22) avec sa nouvelle formule chanson en trio.

Nous vous conseillons les concerts suivants : Philippe Forcioli sa guitare et sa poésie, Boule dans son nouveau spectacle tout public Le petit Georges – chansons et théâtre d’ombres sur le jeune Brassens, Mathieu Barbances avec le superbe conte tout public Né quelque part.

Dessin de Piérick

Les spécificités habituelles

La journée « Coups de pousses » permet de découvrir cinq artistes régionaux, chacun sur quarante minutes : Mymytchell et L’Olivier tous deux déjà programmés au Bijou au dernier trimestre 2021, Marie Amali qui a gagné plusieurs tremplins, Margo et Mariane.

Dix concerts en journée sont gratuits, dont Tropic Hotel et Cessyle ; deux autres concerts sont en participation libre : Marjolaine Piémont et David Lafore. Pour laisser plus de choix, sept artistes jouent deux fois et deux artistes cinq fois.

Une belle place pour les talents locaux

Plusieurs artistes proposés ont été découverts dans les « Coups de pousses » des années précédentes : Corentin Grellier désormais en duo avec l’accordéoniste Claude Delrieu, le duo féminin Soleynia, Matéo Langlois avec sa nouvelle formule en trio et Lombre.

Nous pourrons aussi apprécier le duo Erdöwsky – poésie rock et chansons nomades -, Suzanne Belaubre et ses chansons éléctro, Claire Gimatt (chronique d’album dans n°19) en trio féminin, et Camille Benâtre

Et d’autres propositions

« La chanson portée par une multitude de rythmes, de couleurs, d’émotions » voici ce que dit l’édito du programme du festival qui prévoit que « votre curiosité sera récompensée ». Des exemples de cet éclectisme ? La carte blanche à Nadine Rossello voix méditerranéennes et polyphonies corses dans le superbe auditorium de St-Pierre-des-Cuisines, les chants et percussions de Chet Nuneta, le blues-rock à l’accent réunionnais de Delgres (chronique d’album dans n°19), l’univers singulier et attachant de Jur (chronique d’album dans n°18) en quartet, le nouveau spectacle en duo de Vanina de Franco, la première venue à Toulouse de Jeanne Rochette (album à la loupe dans n°20), le rock et la poésie explosive de Lotus Titan, le folk de Baptiste Dupré avec ses quatre musiciens, la poésie de Louise O’sman en solo accordéon, les slams et chansons de Luciole.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here