Marc Nammour & Loïc Lantoine – Fiers et tremblants

0
866

« Avec Loïc, on a croisé les vers. L’époque est délétère, on a jugé la réplique nécessaire. » Il était écrit que ces deux forts en voix, la langue jamais dans leur poche, devaient faire équipe. Depuis 2010 très précisément, après qu’ils ont partagé la scène du Bataclan lors d’un concert de soutien à L’Humanité. Dix ans plus tard, Marc Nammour propose à Loïc Lantoine cette collaboration-addition à laquelle viennent s’ajouter ses trois comparses musiciens de La Canaille. Leur cri de ralliement ? « Une certaine idée de la chanson et d’un hip-hop réinventé » et le premier titre, qui donne son nom à l’album, fait office de manifeste. Ils ont les « mots clairs et tranchants » mais pour autant ne se prennent pas trop au sérieux, comme le prouve le drolatique message téléphonique de Lantoine en introduction des Gens qui doutent d’Anne Sylvestre. Les textes ont été écrits de concert et le verbe de l’un, les scansions de l’autre se complètent, se répondent, sont magnifiés autant qu’amplifiés lorsqu’ils les reprennent en chœur. Le « jus de leurs têtes » leur sert à déverser une prose poétique ancrée dans le réel, rappelant des racines dont ils sont fiers (Le visage du clan) ou rendant leur Gloire aux perdants. Ensemble, ils expriment leur besoin de Fantaisie dans ce « monde de plomb triste à mourir » et réclament une « révolution rigolation ». « Planter l’avenir dans un champ de paroles », énonce Loïc Lantoine dans Dernier vers. Objectif largement atteint, Messieurs.

Mad


Marc Nammour & Loïc Lantoine

Fiers et tremblants

La cie dalton

2021

Chronique parue dans le n°21 de la revu(Automne 2021)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here