HomeActuAvignon Off : un grand festival de … chansons !

Avignon Off : un grand festival de … chansons !

Du 4 au 25 juillet le festival d’Avignon Off présente plus de mille spectacles. Et qui dit festival d’Avignon dit théâtre. Moi je te dis qu’Avignon est un grand festival chanson et je vais te le prouver. Une affiche de plus de 30 artistes ou groupes et quelques spectacles en catégorie « théâtre musical. » Chaque spectacle est joué en moyenne 15 fois au moins. Donc plus de cinq cent concerts proposés. Quel festival dit plus ? Et vise un peu, ci dessous, les artistes présents.

Hexagonaute festivalier, tu viens d’arriver à Avignon. Tu t’es perdu dans le programme type catalogue Trois Suisses du festival Off avec ses 398 (!) pages et ses 1336 (!!) spectacles. Et depuis le 4 juillet tu as passé plus de temps à essayer de trouver un spectacle plutôt que d’aller en voir. Don’t panic. Hexagone t’offre ci-dessous une sélection chanson sous la forme d’un petite guide pratique qui va faciliter  ton choix. Comme d’habitude, ma sélection est subjective, assumée et éclectique. Et comme d’hab « je serai sur le terrain,» j’irai voir ce que je te conseille.


Mes incontournables (le festival sera raté si je ne peux voir un de ces artistes !)

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Romain Didier en piano solo, un de mes coups de cœur des concerts 2014. Voix chaude, belle musicalité, textes ciselés empreints de nostalgie, d’humour, d’ironie et d’humanité. La classe. Un de mes chanteurs références depuis trente ans que j’ai apprécié récemment, une fois de plus, en juin au festival Ta Parole (cf. la photo ci jointe). Benoit Paradis Trio, un autre de mes coups de cœur des concerts 2014. Un québécois un peu – beaucoup – « barré ». Un trio d’excellents musiciens. Lui, parfois au trombone, parfois à la guitare ou à la petite trompette ainsi qu’aux percussions, accompagné d’une pianiste et d’un contrebassiste. De l’humour, des petites chansons décalées, des histoires drôles et déprimantes sur fond de sonorités jazz. Un régal musical. Un nouvel album et donc un nouveau spectacle à découvrir. Eric Toulis dont je suis un fidèle depuis l’époque de son groupe Les Escrocs. Show-man sur scène, il fait beaucoup rire. De la franche rigolade à une belle humanité pour les textes, il possède aussi une large palette en tant que musicien. Et il émeut souvent dans ses chansons tendres. Amateur de duos en scène, après un contrebassiste pendant plusieurs années, un guitariste pour son dernier spectacle, désormais avec le pianiste Rémi Toulon, il présente à Avignon son nouveau spectacle Tout long, tout lisse. FrometLouis-Noël Bobey, découvert il y a deux ans à Avignon. Voilà ce qu’Hexagone disait de son concert en mars Chez ta mère à Toulouse « En solo, guitare, harmonica et banjo, il raconte chante et slame en déballant les cartons de sa vie. De ce bonhomme se dégage de l’humanité, du naturel, de la bienveillance. Ses slams sont superbes, avec des trouvailles textuelles, en jouant sur les sonorités et les mots. Un concert atypique, plutôt intimiste qui fait du bien.» Viens remplir le petit lieu où il joue pour la quatrième année. Frédéric Fromet, un habitué du festival, que j’ai apprécié deux années durant dans une toute petite salle. Un extrait de mes notes : « Une petite voix, un physique fluet et un jeu de guitare peut être un peu limité. Mais surtout des textes bien écrits, très souvent marrants et incisifs. Un répertoire de chansons courtes. Un sens aigu de l’observation, un esprit frondeur et tout le monde en prend pour son grade. Un ton direct, drôle et grinçant. Un très bon moment. »  Frédéric Fromet connait le succès ces derniers mois avec sa chanson hebdomadaire sur France Inter. Il a changé de salle (pour une jauge juste un peu supérieure), et à son accordéoniste il a ajouté un contrebassiste.

Romain Didier 19h00  Lucioles Dans ce piano tout noir  p233 (tu vois pour chaque artiste je te donne l’heure, le nom du lieu et même le numéro de page dans le programme. Avec un lien avec le site de l’artiste et des renseignements pratiques sur le lieu. Hexagone au service du public !)

Benoit Paradis Trio 21h  Arrache-cœur – sauf le 26 p49 (et là on te dit même le jour où ce n’est pas la peine que tu te pointes au théâtre !)

Eric Toulis 22h15 Atelier FlorentinTout long et tout lisse – jours impairs – p61

Louis-Noël Bobey 12h30 Maison de la Parole – sauf 25 et 26 – p240

Frédéric Fromet 20h45 Arto Chansons vaches – p56


Hexagone aime bien et te recommande (Nota : un clic sur le nom de l’artiste et tu peux lire un article précédent qui parle de son spectacle. Comme cela tu as plein d’info et moi je ne me fatigue pas trop)

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Elie Guillou dans son spectacle musical Rue Oberkamp. A noter qu’une citation d’Hexagone « Spectacle majeur qui fera date » se trouve dans le programme du festival. Oldelaf pour la première fois sur Avignon avec 2 spectacles Oldelaf en concert et Le projet Michel Montana. Zaza Fournier, dont j’avais adoré le premier album et le premier spectacle, sa voix et son personnage, vient présenter, en duo, son troisième album Le départ.

Elie Guillou 22h30 Arrache-cœur Rue Oberkampf – p49

Oldelaf 19h55 Rouge Gorge du 4 au 13 / Projet Montana du 14 au 26 sauf 20 p331

 Zaza Fournier 18h Arrache-cœur– sauf 12,19 et 24 p48


Théâtre de  l’Arrache cœur : le lieu chanson du festival

Arrache-coeur 01Pour la deuxième année l’Arrache cœur propose une programmation exclusivement chanson dans une de ses deux salles. Et il héberge l’opération Talents Adami. L’an passé j’avais vu et aimé cinq spectacles dans ce lieu. Ce devrait être aussi le cas ce mois de juillet. Voici ma sélection. Ben Mazué présente sur scène son nouvel album 33 ans, un spectacle que j’ai fortement apprécié au Printival en avril. « Un spectacle entre le concert et le stand-up : une belle réussite. Des chansons aux textes et musiques ciselés. Un joli groove. Les textes d’inter chanson, quasiment des  sketchs, attirent l’attention souvent dans un registre intimiste. »  Zaza Fournier : je viens de t’en parler. Et puis Orlando, groupe toulousain ovniesque un trio décapant de comédiens-chanteurs-auteurs-compositeurs-interprètes qui fait dans la chanson éclectique et décalée. Le groupe dit de lui « Orlando, c’est des filles, des garçons et toute la palette entre les deux. » Benoit Paradis Trio cité au dessus. Mais on peut aussi avoir envie d’aller voir, hors Talents Adami, d’autres artistes dans ce théâtre.

Jules nectar 2Par exemple Emmanuel Bemmer, chanteur lorrain, apprécié rapidement sur 20 minutes dans un Osons au Bijou. Il propose une Impossible anthologie de la chanson. Et Laurent Madiot, connu comme auteur et chanteur du Petit monde de Brassens puis comme membre des Fouteurs de joie, groupe dont j’ai adoré les deux spectacles vus ici à Avignon. Sans oublier Elie Guillou, déjà évoqué. Et puis, lors de la relâche de Ben Mazué, l’Adami propose un plateau avec deux groupes de la région toulousaine Strange Enquête, duo tchache contrebasse, et Jules Nectar aux mélodies qui vous trottent ensuite dans la tête, et aux textes pas si légers qu’ils en  ont l’air : si tu ne connais pas n’hésite pas.

Emmanuel Bemmer  12h  Impossible anthologie de la chanson  – sauf 8 et 26 p47

Laurent Madiot 13h30 3 Deviens ce que tu es – du 6 au 26 – p47

Ben Mazué 15h – 33 ans  – sauf 13, 14 et 15p47

Orlando 19h30  Chansons surnaturelles –p48

Strange EnquêteJules Nectar 15h – les 13,14 et 15


Bon anniversaire !

Chanson Plus Bifluorée fête 25 ans et des brouettes. L’an passé ils présentaient Le grand casting, spectacle un peu plus « facile », moins subtil que les précédents alors que l’album contient encore quelques belles réussites pas toutes reprises dans le spectacle. Mais par fidélité aux bons moments passés, un Best Off ne se refuse pas : « le meilleur des chansons, sketchs et parodies des 25 ans ». Le Cirque des mirages fête  ses  15 ans. J’ai découvert Yanovski, le chanteur du duo, l’an passé au festival et je n’ai encore jamais vu Le Cirque des Mirages. C’est l’occasion !

Chanson Plus Bifluorée 18h30 Atelier Florentin  25 ans et des brouettes p61

Cirque des mirages 19h45 Roi René  fête ses 15 ans  – sauf 10 et 17 p326


J’irai voir  – ces spectacles que je ne connais pas –

JoséfaMichel Arbatz. Artiste trop rare à mon goût, j’ai toujours apprécié ses spectacles quand j’ai eu l’occasion des les voir. Cette année il joue et chante « le testament » de Villon. J’y serai. Les grandes gueules. Quatuor vocal dont j’ai apprécié les précédents spectacles, toujours à Avignon, dont Boby Groove sur Boby Lapointe. 2 femmes, 2 hommes mais j’ai une tendresse particulière pour Elsa Gelly et son spectacle La femme à voix nue qui mériterait de nombreuses dates. Fred Radix dans Le siffleur. J’avais apprécié le chanteur il y a déjà quelques années. Je voudrai bien connaître Le siffleur, spectacle dont les échos sont très favorables. Le programme annonce « un spectacle musical qui casse les codes de la musique classique, entre maîtrise du sifflet, humour décalé et conférence burlesque ». Et pourquoi pas ? Joséfa, jeune artiste de Montpellier, lauréate de tremplins régionaux que je serais déjà aller découvrir si elle était toulousaine. Que dit le programme ? « Accompagnée par un trio swing, Josefa alterne chant, scat, ukulélé, trompette buccale, charleston et claquettes. »

Le siffleurMichel Arbatz  18h35  Ange – Villon la vie – p44

Les grandes gueules 11h Notre-Dame  Pour les mômes – p255

Fred Radix 11h30 3 Soleils  Le siffleur – du 6 au 26 – p18

Josefa 21h30  A l’Arrache  Chansons pétillantes p23


Les spectacles autour de … 

Une « tradition » du festival c’est de proposer des spectacles autour des grands : Brassens, Vian, Barbara. J’ai repéré sur Brassens 2 spectacles. D’abord Contrebrassens une femme chante Brassens en jouant de la contrebasse. Puis Un piano pour … Brassens : duo piano voix. Vu aussi Piaf Damia Fréhel – les chanteuses réalistes. Et aussi Il était un piano noir (même titre et même « exercice » que le spectacle Fèvre Suhubiette vu récemment) : un mélange chanson texte à partir du livre de mémoire de Barbara.


Et plus si affinités

En fouillant, pour toi, dans le programme j’ai déniché quelques curiosités. Francis Lalanne mais oui ! Et Smaïn qui se met à la chanson dans Délit de Fa Dièse sur des musiques de Michel Legrand. J’ai aussi repéré des artistes absolument inconnus : je vais les voir et le cas échéant je t’en parle. Et comme chaque année, des découvertes sont à faire par le bouche à oreille, par les artistes dans la rue qui présentent leur spectacle. Et puis, entre deux concerts de chanson, fais comme moi un petit tour au théâtre, au cirque ou à la comedia del arte mais ce coup ci je te laisse te débrouiller avec le programme. Je serai en Avignon et à ta dispo pour échanger avec toi à partir du 13 juillet.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment