HomeReportagesStef! Y en a pas 2

Stef! Y en a pas 2

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Parmi les raisons qui font que l’on aime tant la chanson, c’est que celle-ci est protéiforme. En langue vulgaire, on dira qu’il y en a pour tous les goûts. Dans nos hexagonales colonnes, nous n’avons aucunement envie de cloisonner les formes, d’en privilégier une plutôt qu’une autre à partir du moment où la qualité est au rendez-vous. Tout registre présente son intérêt intrinsèque et c’est ce regard croisé qui met notre curiosité aux aguets.

De curiosité, d’intérêt et de qualité, il est ici question. Hier soir, sur la scène du théâtre des Blancs Manteaux, se produisait Stef!. Un peu comédienne, un peu artiste de cirque, un peu humoriste, un peu chanteuse et un peu femme de ménage du théâtre. Une « fantaisiste comme pouvait l’être Fernandel » se plait à dire la Stef! en question et on ne pourrait mieux définir la performance à laquelle se livre cette femme bouillante, bouillonnante, brouillonnante, débordant d’énergie et parfois d’alcool aussi. Pour le spectacle uniquement, rassurez-vous… Spectacle mis en scène par Laurent Stachnick.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Dans ce One Woman Chant intitulé Y en a pas 2, Stef! est accompagnée au piano par François Debaecker. Dans une veine traditionnelle entre humour et chanson qui lui sied bien, elle tisse une maille de personnages en exploitant les multiples facettes de son talent. Venue du cirque avant de passer par le théâtre, Stéphanie Bourguignon (Oui oui, c’est la même !) a poussé la porte de la chanson il y a de cela 7 ans. Grosso modo. Elle tire de cette « pluri-expérience » ce spectacle détonnant où la fameuse et fumeuse femme de ménage du théâtre, Tapiôka, vient agacer une Stef! – chanteuse trop maquillée « sans micro parce que Édith Piaf aussi a commencé sans micro » – qui toute gorge et lyrisme de boulevard déployés nous chante son Ode à mon cul, les bonnes copines, raconte qu’elle n’aime pas les régimes, qu’elle n’encaisse pas bien l’alcool, qu’elle a raté 5 fois son permis de conduire, qu’elle cherche un Jules avec du fric et j’en passe.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Si le premier et seul album de Stef à ce jour, paru en 2011, s’intitule Chansons à voir, c’est – et vous l’aurez compris – que la dimension visuelle est si ce n’est fondamentale tout du moins fortement recommandée. Actuellement, Stef! joue tous les mercredis soirs au théâtre des Blancs Manteaux à 21h00 et ce jusqu’à fin juin 2014. On ne saurait trop vous conseiller de saisir les 3 dernières occasions pour aller voir et entendre cette Stef! qui chante et parle bien, beaucoup et même très très fort parfois. Stef! est une touche à tout et même aux hommes mariés qui sont dans la salle. Mais seulement s’ils sont friqués ! On vous aura prévenus.

Sachez aussi que le site Billetreduc fait des prix sur le spectacle et que donc, vous pouvez même y aller plutôt 3 fois qu’une !

Si vous ratez Stef! aux Blanc Manteaux en juin, c’est très mal mais vous pourrez vous rattraper ou revenir à :

L’Instinct Théâtre
18, rue de Beaujolais
75001 PARIS (M° Bourse)

Mercredi 24 septembre 2014 à 21h00

Mercredis 8 et 15 octobre 2014 à 21h00

Mercredis 5 et 19 novembre 2014 à 21h00

Mercredis 3 et 17 décembre 2014 à 21h00

 

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Leave A Comment