HomeReportagesHexagone, note d’intention

Hexagone, note d’intention

Alors, Hexagone, c’est quoi ? Hexagone, c’est qui ?

Lily Luca

Lily Luca

Cela va sembler étrange mais pour parler d’Hexagone, le nouveau mag sans papiers de la chanson, il faut commencer par en parler au passé. Il faut remonter à une époque lointaine mais pas tant que ça où l’équipe du présent mag œuvrait pour un site connu sous le matricule www.lartscene.com.

Le but de L’art-scène était de promouvoir chanson, rock et toutes formes culturelles peu relayées par la critique institutionnelle et d’y injecter une dose de passion et de militance sans quoi rien ne se fait. Peuplé exclusivement de bénévoles et sans aucun fonds publics, le machin a vécu et bien marché mais dans toutes les belles histoires il faut connaître une fin ou tout du moins une interruption pour goûter la saveur de ce que l’on a perdu. Les projets personnels des uns et des autres ont mis entre parenthèse cette belle aventure.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis mais – tu le sais lecteur puisque tu lis ces lignes – lorsque l’on est piqué par le virus de la chanson, il ne faut pas chercher à chasser le naturel car il revient toujours en moto. Si bien qu’aujourd’hui nous voici de retour  avec une détermination réaffirmée qui se concentrera sur le milieu de la chanson et à sa proche périphérie.

pin-hexagoneRevenir pour quoi ? Par passion comme je disais à l’instant mais aussi et surtout par militance, par envie et besoin de s’investir dans un projet qui – sans que cela soit prétentieux – se révèle utile. Si c’est pour ne servir à rien, autant ne pas exister. Utile donc à ceux à qui ce site est destiné. C’est à dire aux lecteurs bien sûr en quête d’autre chose que la grande consommation, donc à toi là tout de suite qui te gausses peut-être de mes mots, mais aussi utile aux artistes de la chanson en essayant d’être pour eux une fenêtre de visibilité, un écho complémentaire aux très bons relais déjà existants (Nos Enchanteurs, FrancoFans, etc.), un maillon d’une chaîne solidaire.

Notre travail, le vaste travail qui s’offre à nous sera donc – au-delà de l’information – de réfléchir aux formes que cette envie de servir peut prendre. Et de les mettre en œuvre. Un vaste chantier est à nos pieds, n’attendant que nos bonnes volontés pour participer à une manière d’oeuvre sociétale et intellectuelle. Complexe mais passionnant.

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment