HomeActuLe Haillan Chanté : une belle « pochette surprise »

Le Haillan Chanté : une belle « pochette surprise »

Liz Van Deuq © Alain Nouaux – Reproduction interdite

Et si nous faisions un rêve en amoureux de la chanson ? Cela se passerait un après-midi ensoleillé : les spectateurs s’installent tranquillement sur un transat ou sont assis autour de tables, certains abrités à proximité par des parasols. Devant eux, une scène proche du parvis d’une église, pour un concert gratuit, d’une pléiade d’au moins une dizaine d’artistes qui viennent, chacun à leur tour, interpréter deux chansons en toute simplicité et essentiellement en solo. Dans ce rêve, ce concert foisonnerait de moments uniques et un peu magiques. Émouvant quand Yves Jamait chante Sur un fil d’Anne Sylvestre et son percutant Je passais par hasard. Surprenant quand JP Nataf, sorti des Innocents, reprend Confessions d’un never-been d’Hubert-Félix Thiéfaine qu’il a personnalisé musicalement, puis il nous offre un  duo avec Jil Caplan. Réjouissant quand Oldelaf entonne La peine de mort avec deux choristes. On y applaudit aussi Liz Van Deuq chantant Supporter, un jour de demi-finale de Top 14, puis Hildebrandt, Volo et Arnaud Joyet. On y découvre Barthab et Marc Delmas. Et si, comme souvent, le rêve donnait lieu à des scènes incroyables, irréalistes ?

Par exemple, Buridane qui joue avec son petit enfant à l’écart puis s’en vient chanter le superbe Le phénix et la cendre. Ou encore plus fou, imaginons que trois mariages soient célébrés pendant la durée du concert, obligeant les artistes à s’interrompre lors de la sortie des mariés sous une bruyante sérénade de cloches. Buridane abandonne sa chanson pendant au moins cinq minutes. Le belge Ivan Tirtiaux, renseigné pendant l’interruption, informe que les spatules et les blouses portées par la haie d’honneur consistent en un hommage au marié, un des meilleurs ouvriers de France en charcuterie. Oldelaf pour sa part, fidèle à sa réputation de répartie caustique, chante la phrase « Les histoires d’amour finissent mal en général » en se retournant vers le cortège nuptial. Et si ce rêve n’en était pas un ? Et si ces moments avaient existé vraiment ? Ils ont eu lieu, réellement, au cours de la « Pochette surprise d’anniversaire », spécificité et spécialité du festival Le Haillan Chanté. Une après-midi qui restera inoubliable pour les présents. Du talent et de l’émotion, des découvertes et des instants uniques, l’imprévu de la scène et de la vie. La chanson comme on l’aime. Merci le Haillan Chanté !


Samedi 8 juin 2019 – Festival Le Haillan Chanté – Pochette surprise (chronique de présentation ici)

Photo de une © David Desreumaux

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment