HomeActuJuin : les concerts du côté de Toulouse

Juin : les concerts du côté de Toulouse

Pour cette fin de saison, la sélection mensuelle, est marquée par le chiffre deux : deux concerts dans les bars et deux dans les médiathèques, deux concerts de sortie d’album, et deux festivals à Toulouse. Cette sélection, de 18 spectacles pour vingt concerts propose un certain nombre d’artistes peu souvent présents à Toulouse.

Les concerts à Toulouse et en Haute-Garonne

samedi 1 : Claire Gimatt à 19h – au Théâtre du Grand Rond
samedi 1 : Mireille au Fil à plomb
dimanche 2 : Nans Vincent au Cactus
dimanche 2 : La mal coiffée à 16h – Médiathèque Cabanis
mardi 4 : Les Bijoutières au Bijou
mercredi 5 et jeudi 6 : Jules et Jules au Bijou
jeudi 6 : DBK Project au Connexion
jeudi 6 : Jérôme Pinel à 9h -Les monologues d’un code-barres au Bijou
vendredi 7 : Chouf, Matéo Langlois, Jérôme Pinel – Renaud, récréation libertaire au Bijou     
mardi 11 : Grazie mille, Léo à la salle Nougaro     
mercredi 12 : Femmouzes T au jardin Raymond VI
mercredi 12 : Quartet buccal – Médiathèque Fabre à 18h
vendredi 14 et samedi 15 : Thom Souyeur & les petits Gregory à la Mécanique des fluides
samedi 15  : Nicolas Paugam – La Grande Famille à  Pinsaguel (31)
vendredi 21 : Michèle Mühlemann – Espace Job à 19h
lundi 24 : Mathieu Boogaerts à la Cave Poésie 
samedi 29 : Les Ogres de Barback  à Flourens (31)
dimanche 30 : Dalele – L’Éphémère guinguette à La Croix-Falgarde (31)


Au Bijou

La troisième édition du festival Lève ton vers constitue l’événement du mois. Avec sa création annuelle – en exclusivité mondiale – : une journée de préparation, et 2 soirs de concert. Ce sera Jules et Jules : Jules (avec un tout petit bout de son Vilain Orchestra : Mathieu Debordes) et Jules le Toulousain (Nectar) croiseront le fer autour de leurs chansons préférées.

En décembre 2018, Chouf, Matéo Langlois, et Jérôme Pinel nous ont offert une magnifique création Renaud, récréation libertaire autour des chansons de Renaud (voir la chronique ici). Ils rejouent à nouveau au Bijou et j’espère qu’ils auront l’occasion de le faire voyager dans bien d’autres lieux. A voir indubitablement. Comme l’an passé, à l’heure du café matinal, dans la salle de bar, Jérôme Pinel ne chantera pas mais jouera Les monologues d’un code-barres. Annoncé comme une « performance solitaire de poésie brute », cette série de textes, déjà représentée sur la scène du Bijou, sera jouée au festival off d’Avignon cet été. En début de mois, le collectif Les Bijoutières présentera la 3ème fournée de leurs créations, cette fois sur le thème « le sport en Lycra ». On y retrouvera, entre autres, Michèle Mühlemann, Jérôme Boloch et Clara Sanchez.


Dans les salles de Toulouse

​Au Théâtre du Grand Rond, la locale Claire Gimatt joue en solo Dans le noir, son spectacle de chansons électro-surréalistes, avec clavier et machines. Au Fil à plomb, Mireille, une inconnue pour moi, s’annonce « Chanteuse seule et mal accompagnée ». Comme elle joue quatre soirs de suite, j’aurai l’occasion d’aller la découvrir. Au Connexion, en concert de sortie de leur premier album 480, les 5 musiciens toulousains de DBK Project viennent proposer leur concept original : une narratrice en français d’un conte apocalyptique, d’une lutte pour survivre ; deux chanteurs – un homme et une femme – en anglais, et musicalement un joli mélange de styles (pop-rock, électro, folk). Original et enthousiasmant. A l’Espace Job, Michèle Mühlemann, appréciée en début d’année au Grand Rond, vient avec quelques nouvelles chansons, et en duo avec le pianiste Mingo Josserand. A la salle Nougaro, des chanteurs et musiciens toulousains joueront Grazie Mille, Léo ! un spectacle en hommage à Léo Ferré et en soutien au musicien Didier Dulieux. On y retrouvera, entre autres, Eric Lareine, Bruno Ruiz,  Erik Fabre-Maigné, Véronique Dubuisson, Alain Bréhéret, Jean-Luc Amestoy. A la Cave Poésie, Mathieu Boogaerts affiche déjà complet, dans ce lieu certes petit, mais rarement complet pour de la chanson.


Dans le cadre du festival Rio Loco à Toulouse

Le festival a pour thème, cette année, « La voix des femmes ». Les médiathèques de Toulouse proposent un certain nombre de concerts. J’ai choisi de sélectionner La mal coiffée, quatuor féminin de chant polyphonique occitan, dont je t’ai déjà parlé, pour leur spectacle … E los leons et le Quartet buccal, trio féminin, pour leur superbe spectacle vu au festival d’Aurillac et à Toulouse où elles l’ont joué une semaine début 2018 lors du festival Détours de Chant : Les femmes aux yeux ouverts sont dangereuses. Un petit tour en chanson dans l’univers de femmes qui ont des origines, des parents ou des ancêtres, venus d’Italie, de Bretagne, du Mali, et qui vivent à Paris. Les Femmouzes T, dont je t’ai déjà évoqué le retour en 2018, vont vivre une journée spéciale au jardin Raymond V. En effet, elles donneront deux concerts pédagogiques de 45 minutes à 10h et 15h puis un concert « standard » à 19h. Ce duo de musique populaire, inspiré par la culture brésilienne et la chanson française, toujours composé de Françoise Chapuis (voix, pandeiro) et Rita Macedo (voix, accordéon), distille une musique métissée, chantée en français, portugais et parfois occitan.


Dans les bars de Toulouse

A la Mécanique des fluides, Thom Souyeur & les petits Gregory fêtent la sortie de leur nouvel EP Devoir de Vacances par deux concerts. Leur premier EP Devoir de mémoire et l’humour iconoclaste de leur auteur-chanteur m’ont convaincu d’aller les découvrir sur scène. A priori, bonne humeur et mauvais goût assurés. Au Cactus, déjà évoqué le mois dernier, j’irai certainement découvrir Nans Vincent, qui a pourtant sorti un EP en 2015 et un album en 2018.


Pas loin, en Haute-Garonne (31)

Très près de Toulouse, et en extérieur dans la sympathique Éphémère guinguette à La Croix-Falgarde, Dalele jouera son spectacle Sans fil (voir article et entretien ici) avec son accordéon, et ses musiciens complices Armand (guitares) et Rolland Martinez (contrebasse et clarinette). Elle chantera certainement La dame de lettres (voir ici la vidéo). A Flourens, dans le cadre du festival du Social et du Culturel, Les Ogres de Barback (en couverture et dossier du n° 11 d’Hexagone) joueront le spectacle de leur tournée 2019. A Pinsaguel près de Toulouse, dans un nouveau café culturel chinerie : La Grande Famille, inauguré en mai, on pourra voir Nicolas Paugam – encore un artiste ce mois-ci que je ne connais pas -, annoncé comme un artiste de pop, excentrique, qui sort son quatrième album Le ventre et l’estomac.


En cliquant sur un lien (en gras et italique) accédez aux infos pratiques d’un lieu, à l’article précédent de l’artiste sur le site ou à une vidéo du titre cité.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment