HomeActuFestival des Voix à Moissac : vingtième édition du 17 au 26 juin !

Festival des Voix à Moissac : vingtième édition du 17 au 26 juin !

Festival des Voix à Moissac : vingtième édition du 17 au 26 juin !

Juin 2013 : mon premier passage au festival des voix à Moissac. Venu pour le concert de Noa (la chanteuse Israélienne) qui se révéla fabuleux, dans le superbe cadre du cloître roman avec son cèdre multi centenaire, j’ai ensuite fait la découverte de ce festival. Et depuis j’y reviens ! Une programmation originale, riche et éclectique. De belles découvertes. Un grand nombre de concerts offerts (24 spectacles sur 34 cette année : pas désagréable pour un festivalier ! La découverte du cadre patrimonial remarquable de Moissac, bel écrin pour des concerts de chansons et de musique du monde. Un festival convivial avec un sympathique Village des voix. Des balades agréables dans cette bourgade, entre pierres et verdure, au bord du canal latéral à la Garonne.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Le festival de la voix est devenu Le festival des voix, des lieux, du monde. Rien que ça ! Et pour la vingtième édition, il double sa durée et s’étend sur dix jours du 17 au 26 juin. Il élargit son périmètre en amenant des artistes dans cinq villages autour de Moissac. Et il présente des spectacles vraiment originaux voire inédits dans la région. En voici quelques exemples. D’abord Emily Loizeau vient présenter son nouveau spectacle Mona (l’album venant juste de sortir) pour une des premières dates de sa tournée. Ensuite une création conçue spécialement pour Moissac : Mouss & Hakim (dont on a adoré en avril la carte blanche au Printival) autour de Slimane Azem (poète berbère enterré à Moissac) et entourés d’invités dont Idir et le Fabulous trobador Claude Sicre. Et une belle affiche pour conclure le festival avec le nouveau spectacle, et là aussi une des toutes premières dates, des Ogres de Barback et le bal Brotto Lopez : logique que les Ogres, adeptes des rencontres et des métissages musicaux, soient invités à Moissac.

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Mais aussi d’autres propositions originales et alléchantes. Hervé Suhubiette, apprécié à Hexagone, propose un parcours vocal, une ballade à partir du château privé de Montesquiou. Le groupe toulousain Les grandes bouches, pour son nouveau spectacle, est accompagné d’une chorale de 200 collégiens. Je ne peux pas ne pas te parler (même par écrit !) de Lior Shoov, artiste israélienne, coup de cœur du directeur artistique, Jean-Marc Fuentes, et le mien depuis sa découverte il y a deux ans. Elle joue deux soirs d’affilée à La Française. C’est un spectacle musical ovni à ne pas rater. Elle utilise de nombreux instruments dont certains n’en sont pas mais le deviennent : ukulélés, tubes en plastiques, kalimba, harmonica, petites clochettes de couleurs, un hang dont elle obtient une belle musicalité, des percussions corporelles, un instrument à musique pour enfants, un sac en plastique …  Voici ce que j’en disais sur Hexagone : « Un grand moment de scène, inclassable. Toute en sensibilité et en émotion, une citoyenne du monde qui chante les voyages et la liberté en français, en anglais et en hébreu. Venue des arts de la rue et clown de formation, visage expressif et sourire charmeur. C’est original, humain, talentueux, inventif, musical ! Le public est surpris, ému, suspendu et enthousiaste, heureux d’être là. Un spectacle étonnant. » Cette année j’irai découvrir Radio Babel Marseille groupe vocal masculin de polyphonie polyglotte, dont les vidéos donnent envie d’en voir plus, et le trio féminin Tsatsali, agréable surprise des auditions Osons au Bijou en janvier.

Photo Michel Gallas

Fanny Roz – Photo Michel Gallas

J’irai bien sûr à la chapelle Saint Benoit où le réseau Chanson Midi Pyrénées propose de découvrir trois jeunes artistes régionaux dont Fanny Roz dans un solo très intéressant. Véritable femme orchestre, sur scène elle propose performance vocale, piano, percussions, loop station, bouts de bois et p’tits cailloux. J’irai revoir l’atypique groupe d’accordéonistes costumés Ça va valser (découverts l’an passé au festival de Ramonville) et Le trottoir d’en face groupe festif composé de huit membres. Et aussi une compagnie de rue Les clandestines, présente avec deux spectacles, qui m’avait ému trois ans auparavant, à Moissac déjà, avec un spectacle et des chansons sur l’exil. Je t’ai cité le cadre magique du cloître : quatre concerts s’y déroulent pour une programmation éclectique, pas uniquement chanson française mais qui vaut le déplacement. Rokia Traoré, Alan Stivell, Michel Legrand et Vincent Niclo en formation quartet ainsi que Omar Hassan (ancien joueur du stade toulousain) et l’orchestre de chambre de Toulouse. Pour illustrer ces rencontres entre musiques traditionnelles ou du monde et les lieux du patrimoine j’ai aussi noté Anne Etchegoyen et les voix basques à l’église de Lizac et une japonaise Mieko Miyasaki, joueuse de koto, dans une chapelle.

Même si ce n’est pas un festival de chanson francophone, tu vois qu’il y a vraiment de quoi faire plaisir à tes oreilles. Un programme très riche et je ne t’ai pas tout dit : va consulter le programme complet. Et viens à Moissac voir une tête d’affiche puis sois curieux, profite des spectacles offerts pour découvrir des voix, des lieux et des musiques du monde. J’y vais le 22 pour Lior Shoov puis je serai à Moissac (82) du 24 au 26 : on s’y retrouve ?


Le festival des voix, des lieux, du monde du 17 au 26 juin à Moissac (et alentour)

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment