8.8 C
Paris
jeudi, avril 15, 2021

Buy now

- publicité -spot_img
Home Blog Page 54

Lily Luca : Chansons à rebrousse-poil

0

J’avais vu Lily Luca en juillet au Café chantant du festival de Montcuq où en trente minutes elle avait conquis spectateurs et professionnels. Fin octobre, elle est venue jouer à Toulouse, du mardi au samedi, s’accompagnant à la guitare pour les apéros-spectacles du Grand-Rond pour la seconde fois (son premier passage datant de 2014). Le spectacle solo présenté, construit et rythmé, reprend deux chansons du premier album dont la marquante Future 2000 et quatre titres du second : la chanson de scène Le charme impénétrable des artistes perturbés – où elle va s’asseoir sur un spectateur -, la très originale La petite goutte chanson consacrée au… sperme, la superbe T’es où ?, et en rappel La stratégie du foulard en coton surprenante chanson d’amour à la fin inattendue. Cela laisse une grande place, en fait plus de la moitié, pour la découverte de nouveaux titres non encore enregistrés. Ceux-ci semblent s’inscrire dans une certaine continuité : angle de vue original de traitement d’un sujet, volonté de surprendre et sens de la chute. A l’aise sur scène, Lily surprend aussi, entre les chansons et parfois pendant, par sa grande facilité à jouer avec les événements et le public (une personne qui essaie de rentrer par le mauvais endroit, un spectateur qui boit, une porte qui s’ouvre...). En bref, un concert que je te recommande.  J’ai profité de son passage toulousain pour la rencontrer et lui faire évoquer ses concerts du Grand Rond et sa semaine, ses autres activités artistiques et ses projets 2019.


Hexagone : Cette semaine, tu joues cinq jours d’affilée, dans le même lieu. Que peux-tu nous en dire ?  

© Chantal Bou-Hanna

Lily Luca : C’est très intéressant pour au moins deux aspects. D’abord pour tester et faire vivre les nouveaux titres, en public et sur la durée.  Ensuite pour se faire connaître du public et éventuellement des programmateurs de la région. Et donc il ne faut pas non plus être trop en rodage, il faut présenter un concert qui tient bien la route.

Hexagone : Quelles sont tes impressions après trois jours ? 

Lily : C’est très positif. Il y a du monde chaque jour et cela se passe très bien. Les nouvelles chansons commencent à bien exister, je les sens frétiller. J’aime beaucoup être ici au théâtre du Grand Rond : on voit l’équipe du théâtre toute la journée. On passe une semaine tous ensembles, un peu en famille, c’est chouette.

Hexagone : Ton nouveau répertoire contient une chanson, qui à chacune de mes trois écoutes, a déclenché les même réactions du public : de la surprise et des sourires au début, un rire franc ensuite, et à la fin une forte gêne nécessitant un temps avant d’applaudir. C’est original et fort. 

Lily : N’écris pas le titre de la chanson ! Sinon, tu vas la déflorer. Les gens sauront qu’il va se passer quelque chose, cela enlève l’intérêt de la chute. Dans toute ma démarche artistique, il y a l’envie de surprendre, de « cueillir les gens au tournant », de ne pas faire ce qui est attendu. J’ai envie de titiller, d’aller vers le grinçant. Peut-être que « Chansons à rebrousse-poil » pourrait bien décrire ce que je fais.

Hexagone : Par deux fois, tu enchaînes la chanson suivante sans laisser de temps aux applaudissements. Pourquoi ?  

Lily : Cela permet de casser un peu la routine  « chanson – applaudissements. » Parfois, on a envie de silence à la fin d’une chanson, et les applaudissements peuvent «briser le charme»…  Les applaudissements font une respiration mais parfois c’est aussi une respiration de ne pas applaudir.

© Chantal Bou-Hanna

Hexagone : Lors de cette semaine toulousaine, on a pu aussi te voir deux fois à la Cave Poésie : pour la scène ouverte de la Pleine Lune et pour Chansons à la cheminée. Tu nous en dis quelques mots ?

Lily : C’est vrai, j’ai eu de la chance que ces deux événements tombent sur cette semaine-là ! Ces deux-trois chansons jouées dans des soirées collectives ont éveillé la curiosité et m’ont ramené du public au Grand Rond, ça fait plaisir ! Chansons à la cheminée, c’est une jolie soirée en acoustique où Simon Chouf invite quelques artistes. On en a profité pour partager des reprises choisies sur le pouce comme du Ferré avec Ronan que je venais de rencontrer ou Petit Bonhomme d’Anne Sylvestre que Lise et moi avions déjà chantée ensemble.

Ce qui m’a marqué cette semaine à Toulouse, c’est le nombre de gens curieux qui viennent, tant au Grand-Rond qu’à la Cave Poésie, sans savoir ce qu’ils vont voir. Un public de tout âge qui prend une heure de son temps pour venir écouter des inconnus. Cette envie de découvrir est vraiment très… saluable.

Hexagone : Je voudrais évoquer tes autres activités artistiques. On commence par ta tournée 2018 en co-plateau ?

Lily : On a monté avec Reno Bistan une tournée avec une dizaine de dates dans le Sud-Est et trois soirées au Forum Léo Ferré à Ivry.  Le spectacle est un co-plateau « amélioré » qui contient des moments où chacun joue ses chansons et des moments aménagés en duo où nous mêlons no nos chansons. Comme on a beaucoup de points en commun dans notre démarche d’écriture, on se complète et cela fonctionne bien.

Hexagone : Je t’ai vue plusieurs fois au festival de théâtre de rue d’Aurillac avec un duo : Les Enculettes. Que peux-tu nous en dire ? 

Lily : Les Enculettes c’est un autre monde : plutôt celui du théâtre, du théâtre de rue, du clown. La chanson est mise en spectacle, on la décale. Le spectacle a pour titre Chantons à sexe. On le tourne depuis une dizaine d’années. C’est pour moi, comme une espèce de soupape, un exutoire. Dans Les Enculettes, on se moque, avec bienveillance, de la démarche de l’artiste qui vient chanter sur scène. Je me sers énormément dans mon solo de ce que j’apprends dans mon travail de clown. Les deux s’auto-alimentent. Et je vais continuer Les Enculettes : en ce moment nous somme sur la création d’un nouveau spectacle.

Hexagone : On a vu hier soir que, dans ton spectacle solo, tu joues de ce qui se passe dans la salle avec une belle interaction avec le public. C’est ce que tu appelles le travail de clown ? 

Lily : Oui. Par clown, je ne parle pas du personnage avec son nez rouge et ses cheveux frisés bleus. J’évoque une discipline particulière de théâtre qui prend en compte une forte écoute du public, de ce qui se passe dans la salle, sur scène et « dans l’acteur » … Et chaque soir, je profite de ce qui se passe de particulier pendant le concert pour l’intégrer au spectacle.

© Lily Luca

Hexagone : Dans l’oreillette, on me dit que tu animes aussi une scène ouverte à Lyon. Tu confirmes ?

Lily : Oui, elle s’appelle La confiture acoustique et a lieu chaque premier jeudi du mois, depuis plus de douze ans. Une scène ouverte propose des conditions « professionnelles » aux artistes : une scène, des lumières, un public qui écoute vraiment. J’apprécie beaucoup d’une part la variété du public et d’autre part le non clivage entre «professionnel» et «amateur». C’est un petit espace où le pro peut venir faire sa pub ou faire une nouvelle chanson sans pression, et où l’«amateur» (ou l’artiste débutant) peut chanter devant un public. C’est tellement varié. C’est magique. En plus c’est grâce à une scène ouverte que j’ai démarré, alors en organiser une maintenant, c’est un peu ma façon de dire merci!

Hexagone : Tu ne nous as pas encore évoqué la Lily dessinatrice et illustratrice. 

Lily : J’ai tenu un blog de bande-dessinée pendant quatre ans qui depuis quelques mois est en pause. Mais ça fait partie de ma vie, oui ! J’ai besoin de m’exprimer par le dessin. J’illustre et je fais le graphisme de tous mes albums. Je travaille aussi sur ceux des autres, par exemple j’ai illustré le livre-disque jeune public de Presque Oui : Icibalao. Tiens, pour ton information, je connais assez bien Toulouse car j’y ai passé l’année scolaire 1999-2000 à l’école des Beaux-Arts.

Hexagone : On vient de citer pas mal d’activités artistiques. En exerces-tu une autre que je ne connais pas ?

Lily : Oui, je fais du strip-tease dans un club sadomasochiste japonais. Mais c’est intime, je compte sur toi pour ne pas en parler – rires – Et je tricote de temps en temps.

Hexagone : Tu fais partie des artistes qui vont souvent voir les autres en concert, on te voit souvent à Barjac, on t’a vu cette année au Printival à Pézenas. 

Lily : Oui, j’aime cela. Et curieusement, mes idées de chansons me viennent parfois pendant les concerts des autres. Des associations d’idées arrivent en écoutant une chanson qui pourtant n’a rien à voir avec celle que j’écrirai : si la chanson me touche, ça peut faire bouger quelque chose en moi et semer une petite graine créative.

Hexagone : On t’entend souvent aussi faire des reprises, comme dans le spectacle Tout contre elles l’an passé, ou lors d’après concerts. Là aussi, c’est un plaisir ?

© David Desreumaux

Lily : Je me considère autant comme interprète qu’auteur-compositeur. J’aime l’idée d’être une passeuse vivante de chansons que ce soit d’artistes morts, vivants, jeunes ou peu connus. J’ai chanté plus de dix ans au sein au sein du choeur « Les clés à molette », mené par Elisabeth Ponseau. Excellente professeur d’interprétation,elle m’a transmis la passion d’interpréter les chansons de qui qu’elles soient, de se les approprier et de les recréer. Par exemple, je chante Ricet Barrier que j’apprécie beaucoup. C’est d’ailleurs un grand regret de ne pas l’avoir vu en scène. Mon titre La petite goutte et son clip sont en référence à sa chanson Les spermatozoïdes.

Hexagone : Et tes projets pour 2019 ?

Lily : Je suis en train de préparer mon nouvel album. Je vais travailler comme pour le précédent avec Fred Thomas. Probablement avec une esthétique différente, un retour vers un peu plus d’acoustique. Il sera plus sobre, plus sombre que le précédent… ça sera mon  « Dark album ! »  Il est prévu pour l’été ou en septembre 2019. Le spectacle issu de l’album se fera en solo.

En 2019, on fera aussi une nouvelle tournée avec Reno Bistan en mars.

Hexagone : Veux-tu ajouter autre chose ?

Lily : Oui, une petite dédicace à Marion qui m’a accueillie chez elle cette semaine : « J’aurai ma revanche au Scrabble !« 


Lily Luca : du 23 au 27 Octobre en apéro concert au Théâtre du Grand Rond. Compte-rendu du concert du 24 et de l’entretien du 26. Photo de une © David Desreumaux

Prochaines dates : le 9 décembre au Forum Léo Ferré  : Montcuq à Ivry avec Jean-Michel Piton, Wally et Michel Boutet. Le 19 janvier 2019 à l’Annexe à Ivry.

French Connexion remet le couvert !

0

Ce festival des dimanches avait lancé l’année dernière cette formule inédite : à Lyon, un dimanche par mois, un concert rassemblant deux artistes innovants de la scène chanson. La Comédie Odéon, un théâtre, ne programmait jusqu’alors pas de concerts. Elle s’est donc associée à À Thou Bout d’Chant et Morphéus Production pour proposer un programme centré autour de la chanson. On a ainsi pu applaudir Pauline Croze, Fishbach, Klô Pelgag, Louis-Jean Cormier, Tim Dup ou encore Leïla Huissoud, La Féline et Pomme. La saison s’est close avec Sanseverino reprenant le répertoire de François Béranger en compagnie de Sarah Mikovski et Melba.

Si la salle n’était pas comble tous les dimanches, le public a été au rendez-vous durant chaque concert de cette première édition. À croire qu’une offre chanson dans une salle de taille moyenne, en centre-ville, manquait à l’offre culturelle la ville de Lyon, pourtant variée. Et puis, quelle douce idée de pouvoir clore le week-end par un peu de musique !

La saison 2018-2019 s’ouvre ce dimanche 11 novembre avec Gaël Faure et Frédéric Bobin, deux univers à dominance folk. Suivront Lo’Jo et Bonbon Vaudou le 16 décembre, Zaza Fournier et Billie le 13 janvier, Loïc Lantoine et Tom Bird le 17 février, Buridane et Camille Hardouin le 26 mai. Le dimanche 24 mars accueillera la tournée Granby, florilège d’artistes québécois repérés par le Festival international de la chanson de Granby. L’occasion de découvrir Pierre Guitard et Menoncle Jason. Le dimanche 7 avril sera enfin un hommage à Jacques Higelin.


Rendez-vous un dimanche par mois à 17h à la Comédie Odéon, à Lyon. http://www.comedieodeon.com/spectacle/festival-french-connexion-2eme-edition/

Novembre : Sélection de concerts en Occitanie et vers Bordeaux

0

Comme le mois dernier, cette nouvelle sélection concerne l’Occitanie et… la Gironde. A noter que les nombreux concerts du festival Les Nuits du Chat du côté de Montpellier ne sont pas cités ici, car ils seront évoqués dans une chronique dédiée.

Les concerts chanson en Occitanie et … vers Bordeaux

samedi 3 : Martine Brun et Thibaud Defever – l’Agora à Lavaur (81)

dimanche 4 : Mamzel Bou au Café Plum à Lautrec (81)

mercredi 7 : Orly au Fort à Montauban (82) / Ben Mazué Théâtre Fémina à Bordeaux (33)
du jeudi 8 au samedi 10 :  Cyril Mokaiesh et Alexis HK à l’Inox Bordeaux (33)
samedi 10 : Auditions d’artistes pour Chantons sous les Toits, Hall du Grand Théâtre d’Albi (81)
du 9 au 30 : Julie Lagarrigue – Tournée en Gironde –  9 : CALM à Lesparre-Médoc / 10  : Espace Culturel Maurice Druon – Coutras / 15 : Salle Simone Villenave – Saint Jean d’Illac / 16  : Salle des fêtes – Marsas / 23 : Maison des Arts – Sainte Eulalie / 24 : La Ruche – Saucats / 30 : Salle du Conseil Municipal – Cadillac

mardi 13 : La reine des Aveugles – Conservatoire à Cahors (46)
vendredi 16 : Jean Louis Murat (+ Mateo Langlois)  – Bolegason à Castres (81)

samedi 17 : Icibalao avec Thibaud Defever (Presque Oui) à 15h  – ECGB de Léognan (33)

samedi 17 : Magyd Cherfi / Melismell à Langogne (48) /  Julie Lagarrigue – le Relais de Poche – Verniolle  (09)

jeudi 22 : Boucan + Mateo Langlois – Elmediator à Perpignan (66)
vendredi 23 : Michel Jonasz -Théâtre Fémina à Bordeaux (33) / Contrebrassens -Théâtre des Fransciscains à Béziers (34) /Femmouzes T à Rustiques (11)

samedi 24 : Alicia BT + Oly à la MJC d’Albi (81)/ Sarah Olivier et Canailles à Rustiques (11)

dimanche 25 : Mégaphone Tour – Le Relais de poche à Verniolle (09)
jeudi 29 : Côme – Le Relais de poche à Verniolle (09) / Strange Enquête au Café Plum à Lautrec (81)
vendredi 30 : Marjolaine Piémont + Côme – Le Café Plum à Lautrec (81) / Archibald – Le Relais de poche à Verniolle (09)
vendredi 30 : Délinquante (+ Vlad) – Bolegason à Castres (81)


Dans le Tarn (81)

Strange Enquête © Michel Gallas

Au Café Plum, tu vas pouvoir assister à la nouvelle édition de son festival chanson « Comme ça nous chante » fin novembre et début décembre. Avec en novembre, Strange Enquête en quartet et la venue de Marjolaine Piémont en co-plateau avec Côme. Et tu peux réserver pour voir début décembre, le samedi une carte blanche à Imbert Imbert et le dimanche le québécois Moran dans une nouvelle tournée dans le sud-ouest. En début de mois, Mamzel Bou vue au festival Détours de Chant en 2015 vient présenter son Concert sans gluten.

A Lavaur, un spectacle que je ne veux absolument pas rater : Monique Brun et Thibaud Defever (Presque Oui) dans Fantômes, leur projet commun. Si comme moi, tu as grandement apprécié Monique Brun dans Un p’tit rêve trop court avec Michèle Bernard et Lèo 38 en solo, alors viens découvrir ce nouveau duo avec Thibaut Defever.

Quatre mois par an, je t’annonce la programmation riche et de qualité de Chantons sous les toits. En fait cette programmation est issue d’une audition annuelle en novembre où les accueillants et associations peuvent choisir parmi une douzaine d’artistes ou groupe ayant chacun trois chansons pour présenter leur projet. L’an passé, ce sont Frasiak, Reno Bistan, Lise Martin et Jofroi qui avaient obtenu au moins cinq dates. Cette année, et entre autres, trois artistes régionaux seront présents pour les auditions : Simon Chouf en duo guitare-violoncelle, la cévenole Muriel Holtz dont le superbe mini-album Soulitude a été chroniqué dans Hexagone, et Samuel Covel avec son premier 6 titres Mue Imaginale.

Délinquante © Nadia Wicker

Au Bolegason à Castres, deux soirées sont dans la sélection. D’abord Jean Louis Murat. A noter en première partie Mateo Langlois, déjà évoqué, un jeune auteur-compositeur et multi-instrumentiste (Piano, boîte à rythmes, saxophone, scat, beatbox) avec son projet solo et ses chansons originales. Ensuite le groupe Délinquante dans leur nouveau spectacle, – le duo de chanteuses accordéonistes est désormais entouré de musiciens -, va certainement proposer des nouveaux titres de l’album à venir. En invité spécial, Vlad avec son humour et son sens de la provocation.

A Albi, une soirée découverte présente deux lauréats du tremplin Music in Tarn 2018 : Alicia BT, une franco-américaine que l’on voit de plus en plus dans les petits lieux de la région, et Oly un trio avec la chanteuse Laura Dauzat.


 En Ariège (09)

Archibald © Michel Gallas

Quatre concerts du Le Relais de poche sont sélectionnés ce mois-ciHexagonaute d’Ariège, ne rate pas les chansons rap acoustique engagées d’Archibald, chroniqué ici. Il est programmé dans le cadre du festival « Comme ça nous chante » en association avec Le Café Plum, le lendemain de la venue de Côme : le projet en trio de Pierrick Vivares. Le Mégaphone tour vient proposer trois artistes à découvrir : Natalia Doco, Centaure et Sèbe. Et Julie Lagarrigue, chanson française singulière contemporaine et débridée (dixit son site),jouera un soir en Ariège, au milieu d’une tournée d’une dizaine de dates en Gironde dans le cadre des p’tites scènes de l’Iddac.


Dans d’autres départements d’Occitanie 

Melissmell © Alain Nouaux

En Lozère à Langogne, le Festiv’allier ce n’est pas simplement quelques jours début août. Une saison culturelle est proposée avec ce mois-ci un alléchant co-plateau Magyd Cherfi avec sa Catégorie Reine, et en formule duo piano-voix Melissmell, chroniquée ici en juin dernier.  En Tarn-et-Garonne, Le Fort à Montauban programme Orly composé du duo From & Ziel devenu trio avec l’ajout d’un musicien. Ce groupe a joué tout juillet au festival d’Avignon off. Dans le Lot à Cahors, c’est le retour de La reine des Aveugles – en portrait dans le n°2 d’Hexagone peut-être avec des nouvelles chansons. Dans les Pyrénées-Orientales (66), à Perpignan, tu pourras voir Boucan un trio très musical avec un contrebassiste nommé Imbert Imbert ainsi que le jeune Matéo Langlois, avec ses textes originaux, sa forte présence sur scène et ses qualités de musicien multi-instrumentiste (clavier, saxophone, beat box). Dans l’Hérault à Béziers, Contrebrassens  – Pauline Dupuy – qui enchante Brassens avec sa contrebasse et sa superbe voix, sera en sortie de résidence. A Rustiques dans l’Aude (11) pour la 5eme édition des Kultur’Elles tu pourras écouter des chanteuses dont notamment Les Femmouzes T, Sarah Olivier et Canailles.


Dans la Gironde (33)

© Alain Nouaux

Bordeaux Chanson, donne une carte blanche à Cyril Mokaiesh et Alexis HK, une rencontre inédite, avec la création de Droit dans les yeux sur trois jours. Thibaud Defever jouera à nouveau Icibalao son spectacle jeune public. Le théâtre Fémina propose, entre autres, Ben Mazué avec son stand-up musical La princesse et le dictateur et Michel Jonasz en quartet revisite son répertoire. Julie Lagarrigue fait la tournée des P’tites scènes de l’Iddac, avec son nouveau spectacle Sorcières.


Photo de une : Thibaud Defever © David Desreumaux. A noter : un clic sur le nom d’un lieu, d’un festival ou d’une association et tu obtiens les informations pratiques.

Novembre : les concerts chanson à Toulouse et alentours

0

Novembre arrive avec ses journées plus grises et plus froides. Alors viens te réchauffer dans les salles. Voici la sélection éclectique, riche et copieuse des concerts chanson du mois avec plus de trente artistes ou groupes pour une quarantaine de concerts !

Les concerts chanson à Toulouse et en Haute-Garonne

jeudi 1er et vendredi 2 : Aïda au Bijou

dimanche 4 : Pascal Mary au Salon musical à Bouloc (31)

du mardi 6 au samedi 10 : Dalele aux apéros concerts du Grand Rond

mardi 6 et mercredi 7 : Cabaret All’arrabbiata au Bijou

mercredi 7 : Barbara Carlotti (+ Marie Sigal) à la salle Nougaro

jeudi 8 : David Lafore au Bijou / Miegeville et MESS à l’espace Job / Dalele à la Pause musicale à 12h30

vendredi 9 : Tiou au Bijou / Matéo Langlois à Itinéraire Bis

mardi 13 : Mehdi Cayenne au Bijou

du mardi 13 au samedi 17 : Marion Cousineau aux apéros concerts du Grand Rond

du mercredi 14 au vendredi 16 : Volo au Bijou

vendredi 16 : Hubert Felix Thiéfaine au Zénith / Laurent Lamarca au Connexion / Thomas Fersen à l’Aria – Cornebarieu (31)

samedi 17 : Jean-Louis Murat à la salle Nougaro / Lucien la Mauvaiz Graine à 19h30 à la Maison grenadine – Grenade (31)

jeudi 22 : Clément Bertrand au Bijou / Guillaume Barraband au CIAM à 12h30 / Eddy de Pretto au Bikini à Ramonville (31)

vendredi 23 : Archibald à Itineraire Bis / vendredi 23 : Canailles au Taquin

samedi 24 : Jane For Tea à la Médiathèque Le Fousseret (31)

dimanche 25 : Marcel Dorcel et son orchestre de merde à 16h au Dahu

jeudi 29 : Davy Kilembé, Guillo, Sylvain Reverte, Sylvain Cazalbou, Marc Dessolas à l’Usine à musique

vendredi 30 : Sarah Toussaint-Léveillé au Bijou

vendredi 30 : Le Cabaret du Poilu à l’Aria – Cornebarieu (31) / Moussu T e lei jovents – Salle Jacques Brel à Castanet-Tolosan (31)


Au Bijou 

© David Desreumaux

En novembre au Bijou, ma sélection comporte pas moins de huit artistes ! Je te conseille particulièrement le cabaret All’arrabbiata qui fêtera ses 100 et 101ème représentations ! avec quelques invité·e·s pour l’occasion. Content que ce fantastique spectacle, dont j’ai vu la première en octobre 2014, ait eu ce succès. Je l’ai chroniqué en décembre 2014 et ici lors d’une semaine au Grand-Rond en janvier 2016. Voici un extrait :  « Depuis longtemps, je n’avais plus vu un spectacle aussi fort, aussi prenant. Construit à base de textes issus de chroniques d’Ascanio Célestini et de chansons de lutte en italien, il procure un grand plaisir de spectateur puis occupe notre esprit durant plusieurs jours. Les textes sont cyniques, d’une grande intelligence et d’une âpre dureté. Chaque scène débute comme une fable. On sourit, on rit, parfois jaune. Cela parle du pouvoir, du rapport entre les dominés et les dominants, des dominés qui ne se révoltent pas, de la cruauté, de notre non humanité. C’est surtout un spectacle réussi. Avec un trio de comédiens chanteurs vraiment fantastiques. La mise en scène ne nous laisse pas nous poser, les chansons et leurs mélodies mettent de la gaieté et de l’enthousiasme, l’humour est très présent. » 

Tiou © Alain Nouaux

Deux découvertes au programme. Le nouveau projet solo d’Aïda, la charismatique interprète du désormais ex-trio Orlando, qui sera accompagnée de quatre musiciens. Et la québécoise Sarah Toussaint-Léveillé. Un autre artiste canadien Mehdi Cayenne revient à Toulouse après son passage lors du dernier festival Détours de chant évoqué ici. Le reste de la programmation concerne des artistes de retour au Bijou : Clément Bertrand, chroniqué ici lors d’Avignon off 2017, les habitués Volo, et David  Lafore dont on a apprécié cet été au festival d’Avignon, son spectacle solo, ses chansons minimalistes, son humour et sa présence scénique. Ainsi que Tiou qui revient en duo, avec ses chansons ébouriffées. En dehors de la sélection, en fin de mois, j’irai certainement voir Titi Zaro, les 27 et 28 novembre, quartet de chansons du monde, avec deux chanteuses : Oriane Lacaille (vue dans Bonbon Vodou) et Coline Linder. Et je te conseille les auditions publiques mensuelles Osons du 29 novembre : cela permet de découvrir dans une seule soirée six projets, sur vingt minutes chacun, d’artistes débutants, émergents ou pas.


Dans les autres salles de Toulouse

A la Salle Nougaro, deux concerts chanson ce mois-ci, deux artistes que je vais découvrir sur scène : Barbara Carlotti (avec Marie Sigal en 1ère partie) et Jean Louis Murat.

© Chantal Bou-Hanna

Au Théâtre du Grand Rond, deux artistes aussi, que j’ai déjà vus et appréciés plusieurs fois sur scène. D’abord l’audoise Dalele qui après ses précédents spectacles et albums, Café Quincaille et Comment réussir ses échecs amoureux, revient à Toulouse présenter son nouveau spectacle (et bientôt album) Sans fil, avec ses deux musiciens. Et puis ne rate pas Marion Cousineau, une habituée du site – voir ici son dernier entretien – et de la revue, avec un portrait dans le n°8 et deux chroniques (son superbe spectacle cet été à Barjac et la sortie d’un CD et d’un livre de ses textes) sur le numéro 9 actuel. En solo, elle alterne textes dits et chansons, s’accompagnant à la basse ou au clavier. En synthèse : « Elle nous régale d’une chanson poétique de belle volée. Généreuse et authentique, rayonnante d’humanité, le sourire aux lèvres toujours, Marion habite ses textes avec sensibilité. » Elle chantera pour la première fois à Toulouse. certainement le titre Moi qui n’ai pas d’ailes et peut-être a cappella Cap au Nord d’Anne Sylvestre. Sa chanson Lala est actuellement dans la playlist Hexagone.

Au Zénith, Hubert Felix Thiéfaine vient fêter 40 ans de chansons sur scèneLaurent Lamarca (1er passage à Toulouse ?) sera au Connexion. Le quasi-local Guillaume Barraband présente son spectacle Fantaisie Macabre, en trio, à l’Université Jean Jaurès.


Dans les bars à Toulouse

Matéo Langlois © Michel Gallas

Le festival Culture Bar-bars, pour sa 17ème édition, propose du 22 au 25 novembre, dans plusieurs villes en France, des concerts et spectacles de tous genres. Entre autres, à Toulouse, tu pourras voir Canailles, Marcel Dorcel et son orchestre de merde et Archibald. Canailles est un groupe de musique folk, d’influence cajun et blues, originaire de Montréal avec huit artistes sur scène. Leur tournée européenne, suite à la sortie de l’album Backflips, passe par Le Taquin. Au Dahu, le trio masculin Marcel Dorcel et son orchestre de merde propose des goguettes de chansons de variété passées à leur moulinette : le résultat est bien salé, souvent épicé avec des morceaux de gras dedans. C’est très drôle, jouissif et inventif. Décontracté et professionnel. Derrière la « déconnade » se cache le travail, et on découvre des textes bien écrits aux jeux de mots réussis. Archibald, chroniqué ici, revient sur Toulouse avec ses chansons rap acoustique engagées et chantera certainement quelques nouveaux titres à l’Itinéraire-Bis.

Hors festival et toujours à l’Itinéraire-Bis, tu pourras apprécier Matéo Langlois, en solo, avec ses textes originaux, sa forte présence sur scène et ses qualités de musicien multi-instrumentiste (piano, rhodes, beat box, saxophone). Il a « fait » en septembre son premier Bijou. Une belle découverte à suivre.


Deux événements particuliers à Toulouse

M E S S © Michel Gallas

A l’espace Job le même soir, un double concert de sortie d’album d’artistes toulousains est proposé. MESS (Mélodie En Sous-Sol),  duo toulousain de chanson électro, viendra présenter son premier album sept titres Les radiations de Suzanne Ribbes. Et Miegeville, chantera son premier mini-album cinq titres Longue distance.

Une soirée spéciale « Quand Astaffort s’invite à l’Usine à musique » propose pas moins de cinq artistes : Davy Kilembé, Guillo, Sylvain Reverte, Sylvain Cazalbou et Marc Dessolas.


Pas loin de Toulouse

Lucien la Mauvaiz Graine © Francis Verhnet

Alentour de Toulouse, Eddy de Pretto passe au Bikini à Ramonville. Thomas Fersen, en solo vient jouer à l’Aria à Tournefeuille Les amitiés à votre mère, un nouveau seul en scène (textes dits et chansons au piano). Au même endroit le Cabaret du Poilu, théâtre musical, joué cet été en Avignon, évoque en chansons la vie pendant la Grande Guerre en mêlant le répertoire du café-concert du début du siècle à celui des tranchées et de la chanson française. Moussu T e lei jovents viennent présenter leurs reprises des chansons des opérettes marseillaises de leur tout nouvel album Opérette – Volume 2, à Castanet-Tolosan.

Un peu plus loin, mais toujours en Haute-Garonne, Lucien la Mauvaiz Graine joue son spectacle solo Heureusement à la Maison Grenadine à Grenade. Pascal Mary, accompagné par un pianiste, chantera au Salon musical à Bouloc certainement un grand nombre de titres de son dernier album Presque. Le duo Jane For Tea sera exceptionnellement… en trio  avec un pianiste à la médiathèque Le Fousseret.


Photo de une : Marion Cousineau © Chantal Bou-Hanna. A noter : un clic sur le nom d’un lieu et tu obtiens les informations pratiques, un clic sur un titre cité et hop la vidéo s’affiche.

Festival Clafoutis en scène, première édition

2

Quand on constate le nombre de lieux chanson qui ferment et le nombre de festivals qui s’arrêtent ces derniers mois, on ne peut que se réjouir de l’ouverture d’une salle ou de la création d’un festival. Alors c’est un grand plaisir aujourd’hui d’annoncer la première édition, les 26 et 27 octobre, de Clafoutis en scène festival de chansons, organisé en Suisse à Delémont par l’association le Temps des Cerises. Saluer un nouveau festival c’est normal. Mais en l’occurrence, il faut également saluer et souligner la superbe programmation francophone et internationale de sept groupes venus de France, Canada ou… Suisse !

Marion Cousineau – Barjac 2018 © Chantal Bou-Hanna

La plupart sont bien connus des lecteurs d’Hexagone et trois ont reçu pour leur dernier album, un Coup de cœur  de l’Académie Charles Cros  (on peut revoir ici le dernier palmarès). Allez, je te dévoile la programmation, par ordre de passage. Tout d’abord Marion Cousineau, vivant à Montréal, habituée du site – voir ici son dernier entretien – et de la revue, avec un portrait dans le n°8 et deux chroniques (son superbe spectacle cet été à Barjac et la sortie d’un CD et d’un livre de ses textes) sur le numéro 9 actuel. En 2018, en France elle a gagné le tremplin « A nos chansons », en Suisse au concours de la Médaille d’Or de la chanson à Saignelégier, elle a reçu deux prix de scène en Suisse dont celui du Temps des Cerises ; et au Québec lors de « Destination chanson-fleuve » elle est repartie avec trois prix : prix de l’Union des Artistes pour le charisme et la présence sur scène, le prix de la Tournée Découverte (une dizaine de dates à l’été 2019) et le prix du public. En solo, elle alterne textes dits et chansons, s’accompagnant à la basse ou au clavier. En synthèse : « Elle nous régale d’une chanson poétique de belle volée. Généreuse et authentique, rayonnante d’humanité, le sourire aux lèvres toujours, Marion habite ses textes avec sensibilité. » Pour beaucoup, la grande révélation cet été du festival Barjac m’enchante, où elle a été longuement ovationnée. A Delémont, elle chantera certainement Moi qui n’ai pas d’ailes et peut-être a cappella Cap au Nord d’Anne Sylvestre. Sa chanson Lala est actuellement dans la playlist Hexagone.

Erwan Pinard – Barjac 2018 © Chantal Bou-Hanna

Puis, du Canada également, Samuele. Elle a reçu un Coup de cœur 2018 de l’Académie Charles Cros  pour Les petites filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. Déjà venue plusieurs fois en Europe, on a pu la découvrir cet été au festival pause Guitare à Albi. Son titre La révolte est actuellement dans la playlist Hexagone. Et pour conclure la première soirée, Bicéphale, composé de Boule, vainqueur de la Médaille d’Or 2016 à Saignelégier et de Monsieur Roux. Depuis trois ans environ, ces deux chanteurs guitaristes, à l’univers personnel, se produisent ensemble sur scène, s’accompagnent mutuellement et parfois intervertissent leur répertoire.

Danny Buckton trio – Avignon off 2016 © Chantal Bou-Hanna

Le samedi, d’abord Erwan Pinard, Coup de cœur 2017 de l’Académie Charles Cros pour Obsolescence programmée. Ce lyonnais, professeur de musique, est étonnant et atypique sur scène, en solo-guitare. Ecorché vif à la voix profonde, ses chansons cynico-dépressives remuent la boue du cœur et décortiquent la rupture amoureuse. Elles sont écrites au scalpel, mais avec sensibilité et auto-dérision. Avec une forte présence, il alterne titres noirs et moments très drôles. Il devrait chanter J’élabore. Ensuite, Danny Buckton Trio, en portrait dans le n°8 d’Hexagone et Coup de cœur 2018 de l’Académie Charles Cros pour Argentique. Ce groupe de la région parisienne est composé de deux superbes musiciens multi-instrumentistes et d’un chanteur guitariste et comédien à la belle écriture classique avec des thèmes variés où apparaissent la mélancolie, la rage de vivre et le burlesque. Puis destination la Suisse avec Albert De Gruffy et le groupe Galaad : je ne t’en parle pas car je ne les connais pas. Mais vu la qualité globale de la programmation, j’aurai bien aimé les découvrir avec plaisir si la Suisse s’était rapprochée de Toulouse. Toi qui est plus près, trois ou quatre artistes de cette qualité par soir, cela ne se rate pas !


Festival du Temps des cerises : « Clafoutis en scène », les 26 et 27 octobre à Delémont en Suisse.

Photo de une : Erwan Pinard © Chantal Bou-Hanna. A noter : un clic sur un titre de Marion Cousineau ou Erwan Pinard et hop tu es en train de regarder la vidéo de cette chanson.

 

 

Sélection d’Octobre en Occitanie et vers Bordeaux

0

Je te propose une nouvelle sélection très riche en concerts prometteurs. Une sélection riche, comme d’habitude dans le Tarn (avec Chantons sous les toits et le Café Plum) et en Ariège (avec Chansons à la campagne, le Festi’Scrib et le Relais de Poche). La sélection est élargie au Tarn-et-Garonne (avec notamment la salle du Fort à Montauban), au Gers (avec l’association La petite Porte) et à l’Aude (avec le festival Bulles sonores). Et l’élargissement est encore plus large (!) puisque l’on atteint… la Gironde (mais oui !) avec l’association Bordeaux Chante et la salle l’Entrepôt au Haillan. Certains artistes sont présents plusieurs fois, comme par exemple Frasiak et Davy Kilembé, programmés trois fois, donc il est hors de question de les rater. Tout mot d’excuse, même signé des parents, sera refusé.

Les concerts chanson dans le Tarn, en Ariège, dans l’Aude, le Tarn-et-Garonne et … vers Bordeaux

vendredi 5 : Lise Martin à Albi (81) – Chantons sous les toits
vendredi 5 : Corentin Grellier – La Parlotte à Ausillon (81)
vendredi 5  : Bastien Lucas,  Hildebrandt  – L’Inox à 20h33 – Bordeaux (33)
samedi 6 : Mathieu Boogaerts, Wladimir Anselme  – L’Inox à 20h33 – Bordeaux (33)
samedi 6 : MESS  – Le Trou blanc à Caunes (11)
samedi 6 : Dick Annegarn (+ Nicolas Grosso) – Daumazan sur Arize (09)
samedi 6 : Matéo Langlois – Cartes sur Table à Gaillac (81)
samedi 6 : Claud Michaud – La petite porte à Puyscasquier (32)
samedi 6 : Chouf – Musique au Jardin à Cayrac (82)
samedi 6 : Hélène Piris à Gaillac (81) – Chantons sous les toits
dimanche 7 : Hélène Piris, Evelyne Gallet – Café Plum à Lautrec (81)
mercredi 10 : Boloc – Le Fort à Montauban (82)
vendredi 12 : Corentin Grelier à Labrugière (81) – Chantons sous les toits
vendredi 12 : Davy Kilembé au Relais de Poche à Verniolle (09)
samedi 13 : Davy Kilembé, BAB – Festi’Scrib  à Banat (09)

samedi 13 : Carmen Maria Vega (+ Fred Nevché) à Vauvert (30)
samedi 13 : Jeremie Bossone à St Juery (81) – Chantons sous les toits
dimanche 14 : à 14h30 Jeremie Bossone, à 17h Pascal Mary à Cadalen (81) – Chantons sous les toits
mercredi 17 : Liz Van Deuq et Hildebrandt – L’Entrepôt au Haillan (33)
jeudi 18 : Frasiak – Le Fort à Montauban (82)
vendredi 19 : Mühlemann Michèle chez Bart et Marion à Jambet – Rimont (09)
vendredi 19 : Frasiak à Mirandol-Bourgnougnac (81) – Chantons sous les toits
vendredi 19 : Cabadzi, Lombre – Art Cade à Sainte-Croix-Volvestre (09)
samedi 20 : Frasiak à Lautrec (81)  –  Chantons sous les toits
samedi 20 : à 15h Lombre, Victoria Lud – Bulles Sonores à Limoux (11)
dimanche 21 : à 14h Femmouzes T – Bulles Sonores à Limoux (11)
vendredi 26 : Davy Kilembé CC de l’Arize – Les Bordes sur Arize (09)
samedi 27 : Commando A3 – Le Relais de poche à Verniolle (09)


Dans le Tarn (81)

©David Desreumaux

La deuxième partie (Acte II) de la saison Chantons sous les toits, se finit en octobre et en beauté. Avec 8 concerts pour 6 artistes car Frasiak et Jérémie Bossone chantent deux fois. Frasiak, déjà fortement présent le mois dernier, revient toujours en formule duo avec son pianiste. Il chantera certainement l’incontournable Monsieur boulot, et de son dernier album Sous mon chapeau et Le jardin de Papa. Lise Martin, dont le concert le mois dernier à Cadalen a ému beaucoup de spectateurs,  revient à Albi en duo avec Chouf à la guitare et dévoilera quelques nouvelles chansons de l’album à venir. Quand à Jérémie Bossone, on  est impatient de découvrir ce qu’il propose en ce moment

Matéo Langlois au Bijou 14/09/18 © Michel Gallas

Corentin Grellier, en guitare-voix, jouera son projet solo Les oiseaux sortent de la nuit avec des chansons de secours (il sera également le 6 à Aussillon). Pascal Mary, qui a chanté cet été au festival off d’Avignon et à la cour du château à Barjac, sera à Cadalen avec des chansons de son dernier album Presque, chroniqué dans le n°9 de la revue Hexagone. Hélène Piris sera à Gaillac en duo avec son excellent guitariste Oriol Martinez, avec son violoncelle et sa voix spécifique, et chantera certainement en grande partie son album Tour du monde paru l’an passé.

Le Café Plum propose un plateau lyonnais : Hélène Piris et Evelyne Gallet. Celle-ci, en solo, nous présentera son tout nouvel album La fille de l’air, dont la sortie est prévue le 23 novembre. J’ai déjà cité, le mois dernier, le bar culturel et coopératif Cartes sur Table. Et ce mois je récidive volontiers car le jeune Matéo Langlois y joue. Toujours en solo, cette vraie belle découverte, après avoir fait en septembre son premier Bijou à Toulouse en « vedette », arrive à Gaillac avec ses textes originaux, sa forte présence sur scène et ses qualités de musicien multi-instrumentiste : piano, rhodes, beat box, saxophone et pédales d’effets.


 En Ariège (09)

Un événement original Festi’Scrib à Banat, mêle chanson et littérature. Pour sa session d’automne et pour la partie chanson, Davy Kilembé, chroniqué ici l’an passé, et là au printemps dernier, fera l’ouverture au Relais de poche  le vendredi et chantera le samedi à Banat. Voici quelques notes sur un de ses concerts  » Prestation chaleureuse, marquée par le talent et la générosité. Davy Kilembé, expérimenté, sait embarquer et tenir un public. Il met en pratique le titre de son dernier album : Danser les mots. Avec sa voix chaude et son joli jeu de guitare, nous  partons en voyage avec lui : sonorités aux couleurs chaudes, textes remplis d’humanité, et des mélodies qui donnent envie de reprendre le refrain. Ce citoyen qui chante, nous livre sa vision de la société, ses textes évoquent souvent la difficulté de nos vies, mais plutôt sous forme de fable, le sourire aux lèvres et sans donner de leçons. » Le samedi, il sera suivi de BAB (Baptiste Daleman, Anatole Schoeffler, Sami Beramli). Le concert original, et j’aimerai bien y être présent, se passe le dimanche matin, à la grotte de Lombrives avec les trois artistes Daleman, Schoeffler et Kilembé.

© Chantal Bou-Hanna

J’avais dit qu’on évoquerait régulièrement ici la programmation de Chanson en campagne. Et on le fait. Ce mois-ci, c’est Davy Kilembé, décidément très présent en Ariège en Octobre qui fera un concert de sortie de résidence après une semaine de travail en préparation de son prochain spectacle et prochain album. Avant, Dick Annegarn proposera L’épopée populaire : un mélange de son propre répertoire et des chansons du répertoire populaire chantées par des volontaires anonymes filmés la veille. Une initiative originale. En 1ère partie, Nicolas Grosso, l’excellent guitariste vu dans Wallace montrera son projet personnel en trio où il chantera des titres de son premier album : Me voilà qui va sortir en novembre.

Le Relais de poche , en plus de Kilembé déà cité, programme Commando A3 [ Nougaro Tribute ].  Mes notes de concert :  « Une belle création originale, une traversée musicale articulée autour de morceaux de Claude Nougaro, un voyage poétique entre chanson, hip hop & musique du monde par les trois interprètes musiciens François Dorembus, Fabrice Aillet et Olivier Capelle. » L’album La voix est libre est chroniqué ici

A Sainte-Croix-Volvestre,  Cabadzi désormais en duo, présentera son spectacle X Blier, inspiré des dialogues des films de Bertrand Blier, et tu peux lire ici la chronique de l’albumLombre, jeune talent régional, au croisement du rap et du Spoken Word, vainqueur du Pic d’Or en mai dernier, assurera la 1ère partie. Et c’est pas tout ! Michèle Mühlemann, vient avec son spectacle solo Amourdeuse à Jambet – Rimont (09) – Téléphone pour réserver : 06 76 76 45 66. 


Dans l’Aude (11)

Lombre – Printival 19/04/2018 © Francis Vernhet

La 6ème édition du festival les Bulles Sonores à Limoux ouvre ses portes samedi et dimanche, en journée et en accès libre, sur la Scène Effervescente à cinq groupes à découvrir. J’ai sélectionné les régionaux. Lombre, déjà évoqué ci-dessus. Victoria Lud, en portrait dans le n°5 de la revue, ce trio de chanson rock, voix-piano-guitare va surement présenter quelques nouvelles chansons. Femmouzes T, après une pause de dix ans ce duo féminin et toulousain, accordéon et percussions, chantant en français ou portugais et parfois occitan, revient sur les scènes de la région depuis un an. Sur la grande scène de ce festival, on pourra écouter, entre autres Eddy de Pretto et Feu ! Chatterton. MESS (Mélodie En Sous-Sol), le duo toulousain de chanson-électro viendra jouer son premier album sept titres Les radiations de Suzanne Ribbes, sorti fin septembre. 


Dans le Tarn-et-Garonne (82), le Gers (32) et le Gard (30) 

© Francis Vernhet

Le Fort à Montauban (82), salle d’une centaine de place, a ouvert début 2018, et depuis j’annonce régulièrement sa programmation. Ce mois-ci d’abord le toulousain Boloc, en trio, viendra proposer les titres de son dernier album L’indécis heureux, sorti en mai dernier. Puis Frasiak, déjà cité plus haut, passera du Tarn au Tarn-et-Garonne. Chouf, chante chez l’habitant, dans le cadre de Musique Ô Jardin, en formule duo accompagnée par la violoncelliste Eugénie Ursch. Dans le Gers, je présenterai cette saison la programmation de l’association La petite porte, association qui défend la chanson, dans un département où elle n’a pas forcément l’habitude d’aller. En octobre, Claud Michaud le québécois, lors de sa tournée automnale en France, viendra interpréter Poésie sans frontière c’est à dire des textes de chansons ou de poèmes, signés entre autres, par Aragon, Desjardins, Verlaine, Lévesque, Brassens, Desrochers, Ferré, Bertin. Tél : 05 62 65 14 88.

Et voici une annonce que j’aurai préféré ne pas faire. L’association Courant Scène, à Vauvert (30) arrête, après 21 ans de programmation passionnante et d’actions culturelles (voir ici une chronique en mai 2017). Elle arrête avec un week-end de programmation « Courant Scène débranche » dont la partie chanson le samedi propose Carmen Maria Vega dans son spectacle Ultra Vega et en première partie Fred Nevché qui sort un nouvel album.


Dans la Gironde (33)

Hildebrandt © Alain Nouaux

En juin dernier, j’ai découvert le festival Le Haillan Chanté, chroniqué ici, co-organisé par l’association Bordeaux Chanson et la salle L’Entrepôt du Haillan. Ayant apprécié les concerts et l’accueil j’ai décidé de t’évoquer la programmation de ces deux organisations girondines dans ma sélection des concerts de la région Occitanie ! D’autant plus que Bordeaux Chanson fête sa quinzième année d’organisation de concerts de chanson francophone. Pour cette saison particulière, pas de programmation de découverte mais le plaisir de reprogrammer des artistes aimés dans des soirées originales, moments de création. Par exemple, le 15e festival Courant d’Airs du 4 au 6 octobre a proposé le 4 Wally + Evelyne Gallet : rencontre autour de chansons inconvenantes, spectacle créé en mai dernier au Haillan. Le 5 au piano Bastien Lucas chante Cabrel puis c’est la reprise de l’Improbable Duo « Bastien Lucas invite Hildebrandt« . Le 6, Mathieu Boogaerts, parrain de l’édition, vient jouer en solo avec Wladimir Anselme en première partie. L’Entrepôt au Haillan programme Liz Van Deuq et Hildebrandt pour un retour à deux sur leur Partie à trois de janvier dernier (Buridane est absente en raison d’un heureux événement).


Photo de une : Davy Kilembé © Chantal Bou-Hanna. A noter : un clic sur le nom d’un lieu, d’un festival ou d’une association et tu obtiens les informations pratiques. Un clic sur un titre de chanson et hop tu es en train de regarder la vidéo de cette chanson.

Octobre : sélection de concerts à Toulouse et autour

0

Octobre est arrivé. Et voici la sélection éclectique des concerts chanson du mois avec une vingtaine d’artistes ou groupes.

Les concerts chanson à Toulouse et en Haute-Garonne

mardi 2 : Anne Sylvestre à la salle Nougaro

jeudi 4 : Magyd Cherfi au théâtre des Mazades

vendredi 5 : Ben Mazué – Le Bascala à Bruguières (31) 

samedi 6 : Les Grandes Gueules – Altigone à St-Orens (31)

samedi 6 : Sale Pierrot – Itinéraire Bis

samedi 6 et dimanche 7 : Francis Cabrel au Casino Barrière

mardi 9 : Ma Pauvre Lucette au Bijou

vendredi 12 : Strange Enquête à la Cartoucherie

samedi 13 : Victoria Lud au CC de Fonsorbes (31)

dimanche 14 : Michel Jonasz au Casino Barrière

jeudi 18 : Lombre et Laura Wild au Bijou

vendredi 19 : Le Bel Armel (Christelle Boizanté) au Bijou

dimanche 21 : Frasiak à 17h – St Elix le chateau (31) – Chantons sous les toits

mardi 23 : Chouf à 18h30 au Petit Creux de la Halle – Le Grand Rond fête ses 15 ans

mardi 23 : Chansons à la cheminée (Chouf, Ronan et Pierick) à la cave Poésie

mardi 23 et mercredi 24 : Joulik au Bijou

mardi 23 au samedi 27 : Lily Luca aux apéros concerts du Grand Rond

vendredi 26 : Monsieur Tristan à la Cartoucherie

mercredi 31 : Clara Sanchez – Yvette’s not dead au Bijou


Au Bijou

Joulik © Michel Gallas

Le groupe Joulik, trio vocal et instrumental de musique du monde et créationsrevient pour la quatrième fois au Bijou (voir ici leur dernier passage). Plaisir d’écoute et émotions seront au rendez-vous de ces deux soirées. Voici ce que je disais de leur album précédent chroniqué ici« La beauté des polyphonies, le travail sur la sonorité et le rythme, la fraîcheur et l’énergie dégagées caractérisent ce groupe toujours inventif, qui donne le temps aux morceaux de nous envoûter. » Joulik nous proposera quelques nouveautés avec une nouvelle musicienne violoncelliste qui a remplacé depuis un an et demi la contrebassiste ; et avec des titres de leur tout nouvel album Envol qui sort le 23 octobre, jour de leur premier concert toulousain. Tu pourras découvrir, pour la première fois sur Toulouse, un groupe original de la région lyonnaise  : MPL (Ma pauvre Lucette).

Laura Wild © Michel Gallas

On pourra aussi découvrir ensemble le nouveau projet solo de Christelle Boizanté (ex de l’étonnant trio Orlando) : Le Bel Armel, et retrouver Rue Rouge, de retour les 25 et 26 Octobre, après une longue période de silence. On remarque ce mois-ci des soirées à deux artistes locaux et régionaux. La première, dédiée à deux très jeunes artistes vainqueurs du Prix Nougaro. En 2016 pour Lombre (rap-spoken word) qui a également gagné le Pic d’Or en mai dernier. En 2017 pour Laura Wild, déjà évoquée ici : « Cette jeune artiste possède une présence étonnante, un univers personnel authentique et on sent que chaque prestation sera différente, unique. De plus, Laura possède une voix intense qui nous prend aux tripes et au cœur. Bon sang, quel plaisir de voir une nouvelle artiste s’impliquer totalement, se mettre en danger sur scène et déclencher cette émotion. » Elle vient de gagner un tremplin au Festival Ukululé Toulouse  fin septembre et jouera en solo s’accompagnant… au ukulélé et à la guitare. La deuxième soirée à deux artistes a pour thème l’accordéon : Accordéons not dead avec deux femmes accordéonistes en solo : chanson réaliste avec Clara Sanchez, et musette n’roll avec  Yvette’s not dead la chanteuse du groupe Ni Vu Ni Connu.


Dans les autres salles de Toulouse

Lily Luca – Montcuq 2018 ©Liliane Haussy

Pour moi, l’événement du mois, se trouve à la Salle Nougaro, où Anne Sylvestre revient chanter, cette fois avec son spectacle 60 ans de chansons ! Déjà ? Accompagnée par un trio violoncelle-clarinettes-piano, elle a choisi un florilège de ses chansons : des anciennes, des récentes, des connues et des méconnues. Je n’en dis pas plus pour te donner envie de le voir car ce spectacle affiche complet depuis plusieurs semaines. Lily Luca, en juillet dernier au festival de Montcuq avait conquis le public du Café chantant sur une prestation de trente minutes. Elle revient, en solo aux apéros concerts du Théâtre du Grand Rond, Le café culturel et politique, Itinéraire-Bis,ouvert en 2018, propose entre autres, une programmation chanson intéressante dont ce mois-ci Sale Pierrot, groupe toulousain dont on n’entendait plus parler depuis quelques années et qui revient avec des nouvelles chansons.  A la Cave poésie, c’est le retour de Chansons à la cheminée – Saison 3, Chouf et ses deux piliers de cheminée Piérick et Ronan, (et peut-être un ou deux invités) proposent un moment entre potes, sans micro, pour découvrir ou redécouvrir des chansons DU répertoire ou du leur dans leur plus simple appareil. Les Halles de la Cartoucherie, nouveau lieu cité ici, programment des pauses spectacles. Ce mois-ci en chanson, d’abord Strange Enquête, le duo Tchatche (Jérôme Pinel)  & Contrebasse (Manu Mouret) bien connu à Toulouse, viennent raconter leurs histoires et portraits. Puis Monsieur Tristan dont le spectacle se nomme Sex, drugs and chanson’d’ roll.

© Alain Nouaux

Au Casino Barrière, viennent souvent les grandes vedettes commerciales des décennies précédentes qui ont gardé un public important. Ce mois-ci d’abord Francis Cabrel. Puis Michel Jonasz vient avec son spectacle best-off en formule duo, piano voix. Voici ce que j’en disais suite au concert lors du festival Haillant Chanté en juin dernier : « Un spectacle qui tourne depuis cinq ans, une sorte de best off avec en prime l’humour de Michel et la présence au piano de Jean-Yves d’Angelo. On a plaisir à entendre les standards écoutés en boucle il y a plus de deux décennies. Jonasz a du métier et le public chante avec lui dés la première chanson. En fin de concert le chanteur interprète un « medley » ravissant les spectateurs qui avaient peut-être peur de ne pas entendre leur préférée ». La tournée Tour de magie de Magyd Cherfi, basée sur les titres de son troisième album Catégorie Reine, passe par sa ville Toulouse, au théâtre des Mazades.


Événement particulier : Le Grand Rond fête ses 15 ans

Chouf © Francis Vernhet

Pour fêter ça dignement, Le Grand Rond retourne le quartier et investit divers lieux du quartier (boulangerie, poste, salon de coiffure, …) avec des attaques poétiques et autres impromptus musicaux pour surprendre le public (et les client·e·s). Au niveau chanson, on retrouvera dans la crêperie Au Petit Creux de la Halle Chouf, souvent passé aux apéros-concerts. On pourra aussi voir Lilith sans Mitchel (Laetitia Bos) le 1er Novembre à 18h dans le très sympathique bar du Matou et Mr Tristan le lendemain à 20h pour son One Man Band Best Of Show à la Passegiata, trattoria italienne.


Pas loin de Toulouse, en Haute-Garonne

D’abord, à Bruguières (31) au Bascala, Ben Mazué revient dans la région toulousaine, avec son spectacle La princesse et le dictateur. Et puis  à Saint-Orens, à Altigone, les Grandes Gueules viennent chanter Salvador a cappella, spectacle proposé cet été au festival off d’Avignon. A St Elix le chateau (31)  Frasiak continue sa tournée Chantons sous les toits, cette fois en Haute-Garonne, toujours en formule duo avec son pianiste. Il chantera certainement l’incontournable Monsieur boulot, et de son dernier album Sous mon chapeau et Le jardin de Papa. Quand au trio Victoria Lud, il sera à Fonsorbes (31) pour présenter quelques unes de leurs nouvelles chansons.


Photo de une : Anne Sylvestre © David Desreumaux. A noter : un clic sur le nom d’un lieu toulousain ou d’un festival et tu obtiens les informations pratiques. Un clic sur le nom d’une chanson et hop tu es en train de regarder sa vidéo.

Suivez-nous sur Instagram