HomeActuFestival Clafoutis en scène, première édition

Festival Clafoutis en scène, première édition

Festival Clafoutis en scène, première édition

Quand on constate le nombre de lieux chanson qui ferment et le nombre de festivals qui s’arrêtent ces derniers mois, on ne peut que se réjouir de l’ouverture d’une salle ou de la création d’un festival. Alors c’est un grand plaisir aujourd’hui d’annoncer la première édition, les 26 et 27 octobre, de Clafoutis en scène festival de chansons, organisé en Suisse à Delémont par l’association le Temps des Cerises. Saluer un nouveau festival c’est normal. Mais en l’occurrence, il faut également saluer et souligner la superbe programmation francophone et internationale de sept groupes venus de France, Canada ou… Suisse !

Marion Cousineau – Barjac 2018 © Chantal Bou-Hanna

La plupart sont bien connus des lecteurs d’Hexagone et trois ont reçu pour leur dernier album, un Coup de cœur  de l’Académie Charles Cros  (on peut revoir ici le dernier palmarès). Allez, je te dévoile la programmation, par ordre de passage. Tout d’abord Marion Cousineau, vivant à Montréal, habituée du site – voir ici son dernier entretien – et de la revue, avec un portrait dans le n°8 et deux chroniques (son superbe spectacle cet été à Barjac et la sortie d’un CD et d’un livre de ses textes) sur le numéro 9 actuel. En 2018, en France elle a gagné le tremplin « A nos chansons », en Suisse au concours de la Médaille d’Or de la chanson à Saignelégier, elle a reçu deux prix de scène en Suisse dont celui du Temps des Cerises ; et au Québec lors de « Destination chanson-fleuve » elle est repartie avec trois prix : prix de l’Union des Artistes pour le charisme et la présence sur scène, le prix de la Tournée Découverte (une dizaine de dates à l’été 2019) et le prix du public. En solo, elle alterne textes dits et chansons, s’accompagnant à la basse ou au clavier. En synthèse : « Elle nous régale d’une chanson poétique de belle volée. Généreuse et authentique, rayonnante d’humanité, le sourire aux lèvres toujours, Marion habite ses textes avec sensibilité. » Pour beaucoup, la grande révélation cet été du festival Barjac m’enchante, où elle a été longuement ovationnée. A Delémont, elle chantera certainement Moi qui n’ai pas d’ailes et peut-être a cappella Cap au Nord d’Anne Sylvestre. Sa chanson Lala est actuellement dans la playlist Hexagone.

Erwan Pinard – Barjac 2018 © Chantal Bou-Hanna

Puis, du Canada également, Samuele. Elle a reçu un Coup de cœur 2018 de l’Académie Charles Cros  pour Les petites filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. Déjà venue plusieurs fois en Europe, on a pu la découvrir cet été au festival pause Guitare à Albi. Son titre La révolte est actuellement dans la playlist Hexagone. Et pour conclure la première soirée, Bicéphale, composé de Boule, vainqueur de la Médaille d’Or 2016 à Saignelégier et de Monsieur Roux. Depuis trois ans environ, ces deux chanteurs guitaristes, à l’univers personnel, se produisent ensemble sur scène, s’accompagnent mutuellement et parfois intervertissent leur répertoire.

Danny Buckton trio – Avignon off 2016 © Chantal Bou-Hanna

Le samedi, d’abord Erwan Pinard, Coup de cœur 2017 de l’Académie Charles Cros pour Obsolescence programmée. Ce lyonnais, professeur de musique, est étonnant et atypique sur scène, en solo-guitare. Ecorché vif à la voix profonde, ses chansons cynico-dépressives remuent la boue du cœur et décortiquent la rupture amoureuse. Elles sont écrites au scalpel, mais avec sensibilité et auto-dérision. Avec une forte présence, il alterne titres noirs et moments très drôles. Il devrait chanter J’élabore. Ensuite, Danny Buckton Trio, en portrait dans le n°8 d’Hexagone et Coup de cœur 2018 de l’Académie Charles Cros pour Argentique. Ce groupe de la région parisienne est composé de deux superbes musiciens multi-instrumentistes et d’un chanteur guitariste et comédien à la belle écriture classique avec des thèmes variés où apparaissent la mélancolie, la rage de vivre et le burlesque. Puis destination la Suisse avec Albert De Gruffy et le groupe Galaad : je ne t’en parle pas car je ne les connais pas. Mais vu la qualité globale de la programmation, j’aurai bien aimé les découvrir avec plaisir si la Suisse s’était rapprochée de Toulouse. Toi qui est plus près, trois ou quatre artistes de cette qualité par soir, cela ne se rate pas !


Festival du Temps des cerises : « Clafoutis en scène », les 26 et 27 octobre à Delémont en Suisse.

Photo de une : Erwan Pinard © Chantal Bou-Hanna. A noter : un clic sur un titre de Marion Cousineau ou Erwan Pinard et hop tu es en train de regarder la vidéo de cette chanson.

 

 

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Comments

Leave A Comment