HomeActuFestival Détours de Chant du 23 janvier au 3 février

Festival Détours de Chant du 23 janvier au 3 février

Festival Détours de Chant du 23 janvier au 3 février

Bon d’accord, janvier arrive et cela pourrait être triste : l’hiver qui s’installe, la reprise du boulot après les fêtes, une année de moins en plus. Mais janvier c’est aussi l’arrivée de Détours de Chantfestival de chanson francophone. Et ça c’est joyeux, on a déjà envie d’y être ! La 17ème édition s’annonce passionnante, avec sa programmation belle, riche et éclectique de 46 artistes sur 20 lieux pendant douze jours à Toulouse et ses environs. Dans cette programmation, on trouve d’abord une tête d’affiche, Juliette, de retour dans la belle salle de la Halle aux Grains avec son nouveau spectacle J’aime pas la chanson ; et on note la présence d’artistes expérimentés et reconnus ayant fidélisé leur public même s’ils ne sont pas « médiatisés » comme Paris Combo et Emily Loizeau. Le programme complet, que tu peux découvrir sur le site Détours de chant, exprime la volonté, comme à chaque édition, de faire découvrir des talents et de montrer la chanson multi-forme d’aujourd’hui. Voici ci-dessous, ma présentation illustrée (photos et vidéos) de cet excitant festival.

Des artistes évoqués dans Hexagone

© David Desreumaux

Presque Oui, (photo de une) en solo pour sa tournée 20 ans, 20 dates sera à L’Espace Bonnefoy. Chantera-t-il Un baiser comme sur la vidéo ici ? Le Choeur Voix Express, dirigé par Hervé Suhubiette, Lucas Lemauff et Alice Bénar, assurera la première partie avec Un peu de PrévertErwan Pinard, personnage étonnant et atypique sur scène, drôle et sensible, joue en solo-guitare ses chanson cynico-dépressives à la Cave Poésie. A Vesoul en novembre, il a succédé à Barbara Weldens, en gagnant le prix Jeune Talent 2017 et vient de « faire une belle salle » : le Transbordeur à Lyon. Lise Martin jouera deux jours au Bijou, en formule trio avec laquelle elle a enchanté le chapiteau de Barjac cet été. Au Bijou, tu pourras découvrir l’étonnante Léopoldine HH (avec ici Blumen Im Topf) et revoir Leïla Huissoud, toutes deux en portrait dans le numéro actuel d’Hexagone.

Des spectacles que j’ai particulièrement aimés

© David Desreumaux – Barjac 2017

Commando Nougaro, un de mes gros coups de cœur du festival  d’Avignon cet été, propose La voix est libre, deuxième spectacle de ce trio toulousain inventif, revisite l’univers de Nougaro de manière originale et talentueuse. A noter : l’album est chroniqué dans le numéro actuel d’Hexagone. Le Quartet Buccal, trio (!) féminin a cappella, donne Les Femmes aux yeux ouverts sont dangereuses : un spectacle humain, impertinent et émouvant où chacune des trois chanteuses plonge dans ses racines. Dans Bicéphale, déjà apprécié au Bijou et au festival de Barjac, Boule et Mr Roux s’accompagnent mutuellement et sur deux titres intervertissent leur répertoire.

 

La part belle aux talents locaux

© Michel Gallas – Bijou 2017

Archibald, prix des Lycéens des Coups de Pousses 2017,  et dont je te parle régulièrement, fera la 1ère partie de Juliette. Le duo Jane for Tea, en portrait dans le numéro actuel d’Hexagone, présentera certainement quelques nouveaux titres. L’habituel duo Strange Enquête, tchache contrebasse, vient en quartet, avec guitare et batterie, proposer les titres de leur nouvel album Mettre son sac à l’arrièreCamu, prix Nougaro 2015, groupe mené par Corentin Grelier et désormais à quatre sur scène, partagera la scène avec Matéo, prix Nougaro 2016, en clavier solo. Ce sera aussi la possibilité de découvrir les nouveaux spectacles de Guillaume Barraband (Fantaisie macabre) et de Claire Gimatt.

 

Les particularités habituelles de Détours de chant

Laura Wild – Bijou 2017 © Michel Gallas

La journée « Coups de pousses » au Bijou permet de  découvrir cinq artistes régionaux, chacun sur quarante minutes. Les trois que je connais préfigurent une soirée d’un joli niveau : L’affaire Sirven, trio de Montpellier, vainqueur du Prix Mathieu Côte 2016 à Cébazat est mené par JC.Sirven le compagnon de route de Dimoné ;  Laura Wild, prix Nougaro 2016, à la présence étonnante joue du ukulélé, et Clara Sanchez se présente seule avec son accordéon. Le festival offre quatre concerts gratuits, à des horaires décalés (12h30 en semaine et 16h le dimanche) et deux en participation libre. Pour te laisser plus de choix, cinq groupes ou artistes se produisent deux soirs et deux cinq jours. Et tu peux bénéficier d’un tarif réduit pour tous les concerts dès que tu décides d’en voir au moins trois.

Quelques nouveautés cette année

Le festival innove avec un artiste fil rouge, Guillaume Farley, récent parrain en novembre du festival Sémaphore en Chansons. Détours de Chant propose une orientation québécoise avec trois artistes. Mathieu Lippé, découvert comme parrain de  Sémaphore en Chansons 2017, m’a bluffé dans un étonnant spectacle où il se révèle chanteur, slameur, conteur, poète et show-man.  Moran doit aimer la région (ou l’inverse) car on a déjà pu le voir ces dernières années à Montauban (Alors Chante !), au Bijou et à Albi (Pause Guitare). Mehdi Cayenne jouera au Taquin. On note également un développement de l’offre « Jeune public » avec quatre concerts dont Trio Volière, spectacle conçu à partir du répertoire de Steve Waring.

D’autres propositions

Camu – Bijou 2017 © Michel Gallas

Les Toulousains (et moi aussi !) pourront découvrir Victoria DelarozièreOups, j’allais oublier de te citer Délinquante, duo féminin d’accordéonistes chanteuses (ou l’inverse) dans leur nouveau spectacle : Femme. Et de te mentionner Les Freres Brothers quatuor vocal humoristique a cappella, réjouissant et impressionnant.

Et encore je ne t’ai parlé que des groupes et artistes, plutôt « chanson », que je connais un peu. Sur Détours de chant, l’éclectisme est appréciable avec la découverte « d’expressions francophones sur des bases musicales différentes » (dixit l’édito). Tu peux y écouter les spectacles très originaux de Nosfell et Fantazio & Théo Ceccaldi (Peplum), le rock celtique de Red Cardell, de l’électro -rock (Dum Spiro), le « James Brown Algérien » (Jimmy Oihid), du rock scandé (Bruit qui court) ou du rap (Liksa).

Aussi j’ai prévu de profiter d’une quinzaine de concerts. On s’y rencontre ?  Et d’ici là, pour les étrennes tu peux  offrir à tes amis des places de concert. Soyez curieux et venez nombreux !


Festival Détours de chant du 23 janvier au 3 février 2018 dans 16 salles toulousaines et 4 dans les environs.

Rappel : Un clic sur une photo et hop elle s’agrandit. Pour les artistes qui ont eu un article récent sur le site, un clic sur le nom et hop tu vois l’article.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.