HomeActu« Anquetil tout seul » au Studio Hébertot

« Anquetil tout seul » au Studio Hébertot

Photo David Desreumaux - Reproduction et utilisation interdites sans l'autorisation de l'auteur

Photo David Desreumaux – Reproduction et utilisation interdites sans l’autorisation de l’auteur

On connait Matila Malliarakis comme étant une cheville essentielle des Cabarettistes dans « Les galops du Cheval d’or », notamment. Actuellement sur la scène du Studio Hébertot à Paris, jusqu’au 13 novembre 2016, il donne dans un tout autre registre : la bicyclette. Pas celle chantée jadis par Yves Montand, non, celle de Jacques Anquetil. Il s’agit d’une adaptation théâtrale mise en scène par Roland Guenoun du livre de Paul Fournel intitulé Anquetil Tout Seul. L’auteur se souvient : « Jacques Anquetil a traversé mon enfance comme une majestueuse caravelle. Son coup de pédale était un mensonge. Il disait la facilité et la grâce, il disait l’envol et la danse dans un sport de bucherons. » Ce serait donc cela la différence entre le héros et le passeur de bidons ?

Mais attention, Anquetil n’est pas un ange. Il a été un champion aussi doué que mal-aimé du public. A la fois provocateur, transgressif, sulfureux, tricheur (mais qui ne l’était pas ?) mais aussi tenace, volontaire et héroïque. C’est cet homme dans toute sa complexité et ses paradoxes que donne à voir cette pièce. Aux côtés d’un Matila remarquable dans son jeu, Clémentine Lebocey fait une parfaite Janine, l’épouse d’Anquetil. Stéphane Olivié Bisson change régulièrement de casquette pour entrer dans la peau de ses différents personnages, forts colorés : Darrigade, Geminiani, Poulidor, Magne, etc.

La mise en scène réussit le pari de faire de la vie d’un cycliste une pièce épatante. L’écriture est précise, pose les repères nécessaires au bon moment, donne accès au jargon au plus béotien d’entre nous. Alternant les scènes de la vie sportive, de ses coulisses et de la vie privée, le spectateur est comme kidnappé, mené au bout de cette vie des moins banales. Une très belle réussite qui ne perce pas le mystère Anquetil mais invite à le regarder sous plusieurs angles.


Anquetil tout seul
De Paul Fournel, avec Matila Malliarakis, Clémentine Lebocey et Stéphane Olivié Bisson. Adaptation théâtrale et mise en scène de Roland Guenoun.
Du 6 septembre au 13 novembre 2016, du mardi au samedi à 19h00. Le dimanche à 17h00.
Studio Hébertot – 78, bd des Batignolles – 75017 PARIS – M° Villiers / Rome


Photo David Desreumaux - Reproduction et utilisation interdites sans l'autorisation de l'auteur

Photo David Desreumaux – Reproduction et utilisation interdites sans l’autorisation de l’auteur

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment