HomeArtistesVive la Reprise 2015, une paix des braves ?

Vive la Reprise 2015, une paix des braves ?

J’ouvre mon dico et je cherche le mot « tremplin. » Je lis : « Planche semi-élastique, facilitant les impulsions d’un gymnaste. » Me voilà renseigné. Un artiste, c’est un gymnaste. La discipline – en l’occurrence la chanson – est complexe, réclame de l’entrainement, pas mal d’abnégation, du travail et aussi quelques accessoires pour permettre cette essentielle impulsion.

Sarah Mikovski - Photo David Desreumaux

Sarah Mikovski – Photo David Desreumaux

Les tremplins en chanson, c’est donc comme en gymnastique. Une sorte de catapulte, en plus modeste. Tous les artistes peuvent concourir, peuvent participer, et en ce sens, tous les participants sont un peu gagnants. Tout le monde a droit à son petit bout d’élan, à sa petite impulsion, plus ou moins grande, visible, en fonction du parcours dans ce fameux tremplin.

Photo David Desreumaux

Guilam – Photo David Desreumaux

Hier soir, c’était la finale de Vive la Reprise. Vingt-et-unième édition d’un tremplin organisé par le Centre de la Chanson, association sise à Paris et visant à aider les jeunes (ou moins jeunes) artistes en émergence. Le principe est le suivant. Chaque candidat chante 3 chansons. Une de son propre répertoire, une reprise libre du répertoire patrimonial dirons-nous et une reprise piochée dans l’oeuvre du parrain / marraine de l’édition. Pour la session 2015, ce sont Les Ogres de Barback qui étaient à l’honneur. Chaque finaliste chante ses chansons. Huit finalistes issus de qualifications nord-et-parisiennes, du sud-ouest et du sud-est. Ensuite, le jury va délibérer dans son coin. Cette année, le grand sachem du Jury, c’est Claude Lemesle. Du sachem à la Sacem, il n’y a qu’un pas… Un gars qui a plus souvent tricoté que reprisé des chansons faut dire.

Photo David Desreumaux

Zoé Malouvet – Photo David Desreumaux

Je te donne les noms des 8 finalistes. Pour Paris et alentours : Geneviève Morissette, Zoé Malouvet, Danny Buckton Trio et Gauvain Sers. Pour le sud-ouest, Au creux de l’A et Guilam. Pour la région sud-est, Anissa et Sarah Mikovski. Il y avait un niveau de très bonne tenue, des candidats avec de sérieux arguments à faire valoir dans différentes catégories, différents styles de la chanson. Beaucoup de spectateurs s’amusaient à dire durant les délibérations qu’ils n’aimeraient pas être à la place du jury, tant le choix n’était pas simple. Et présentait plus d’embarras que d’évidences. Ouais ouais, pas faux mais quand même. Il faut, certes, regarder le tremplin pour ce qu’il impose mais il faut aussi déborder le cadre strict de l’exercice de la reprise. Sur l’ensemble des candidats, toutes et tous étaient à peu près dans la même fourchette d’âge. En revanche, toutes et tous ne sont pas au même stade d’avancement dans leur projet artistique.

Photo David Desreumaux

Geneviève Morissette – Photo David Desreumaux

Hier soir, Danny Buckton Trio (photo de une) était clairement au-dessus de la mêlée. Le public – notamment – l’a bien ressenti et son vote va dans ce sens. Derrière, habitués à fouler les planches, Geneviève Morissette et Gauvain Sers ont fait montre de leur maitrise scénique, de leur capacité à rivaliser dans les textes avec leurs parrains notamment. Souvent chez nos finalistes, si le niveau d’interprétation était très bon, c’est sur la création originale que la différence se faisait sentir.

Photo David Desreumaux

Gauvain Sers – Photo David Desreumaux

Cela ne semble pas être l’argument retenu par le jury qui a attribué à la très jazzy et amusante Sarah Mikosvski son grand prix. Elle semblait elle-même surprise. De même, assez surprenant, le prix de la meilleure chanson a été attribué aux toulousaines d’Au creux de l’A présentant une formule qui joue sur l’aspect chanson du monde teintée de reminiscences médiévales. Il faut avouer que si les 2 filles n’en sont encore qu’à l’esquisse de leur projet, le résultat est étonnant et prometteur. Alors, que penser du résultat ? Danny Buckton de Paris empoche le prix du public, de l’interprétation et le coup de coeur des pros. Au Creux de l’A de Toulouse remporte le titre de meilleure chanson alors que la lyonnaise Sarah Mikovski s’octroie le grand prix du Jury. Quand pas mal de méchantes langues faisaient peser des soupçons de parisianisme sur l’organisation du tremplin, ce choix du jury serait-il une paix des braves ?

Photo David Desreumaux

Anissa – Photo David Desreumaux

Claude Lemesle, en homme sage et d’expérience introduisait les résultats de la façon suivante : « En 1952, à Knokke-le-Zoutte, en Belgique, a eu lieu un grand concours. Il y avait 28 candidats. Et celui qui est arrivé 27ème était un chanteur avec une moustache. Il s’appelait Jacques Brel… Comme quoi, il ne faut pas s’arrêter à ces résultats, ça ne présage en rien de la suite des carrières. » Lucide Lemesle. Hexagonaute, je t’invite a être ton propre juré de la soirée. Tu trouveras dans la vidéo ci-dessous un extrait de chaque chanson de chacun des candidats. N’hésite pas à me dire pour qui tu aurais voté. Si tu avais voté. Mais tu verras, je te le redis, tous étaient bons, très bons et tout cela augure un bel avenir de la chanson d’expression dans notre langue de Brassens.

Photo David Desreumaux

Au creux de l’A – Photo David Desreumaux


Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Comments
  • Félicitation pour ce résumé et grand merci de me permettre d’être un peu là cette année par ce montage vidéo très efficace.
    Manon

    3 novembre 2015
  • Comme si on y était ! merci et bravo à toutes et à tous et bravo au jury qui a pu trouver une gagnante, et au public une autre . Vu la diversité et la qualité des finalistes, ça n’a pas dû être facile ! Et les photos sont grandioses !

    4 novembre 2015
  • Salut
    Ce « palmarès » me va bien, depuis les demi finales, on voyait bien que Danny Buckton Trio était très haut dans un ensemble de candidats unanimement reconnu comme très relevé. Pour le prix de la meilleure chanson, j’ai papoté avec quelques personnes du public, et on était tous d’accord, Au creux de l’A était au top de notre micro jury improvisé. Certains (parisiens) avaient voté pour ce duo, qui semble avoir une belle marge de progression, et Latcho drom à toutes et tous…

    4 novembre 2015
  • C’est exactement ça!!!! et en plus j’ai pu voir les artistes de face! (Parce qu’ils avaient des jolis cheveux mais bon… )

    4 novembre 2015

Leave A Comment