HomeDeuxième GénérationSoirée Deuxième Génération : Session #04, ça rocke à Clichy avec Marsh et Bobin !

Soirée Deuxième Génération : Session #04, ça rocke à Clichy avec Marsh et Bobin !

Hexagonaute, salut. Et bien voilà plus d’une semaine que cette 4ème session des Soirées Deuxième Génération est terminée et moi je reviens te bassiner avec. Tu vas finir par te lasser mais bon, il faut bien que je consigne quelques souvenirs de ce moment dans nos colonnes. C’est pour la postérité, tu comprends. Dans 50 ans, tu seras content de retomber sur ces quelques lignes et de repenser que tu avais encore toutes tes dents et que tu pouvais encore danser le rock avec maman. Tu vois, je prends soin de tes souvenirs et de ta nostalgie à venir.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

C’était donc le 19 septembre dernier dans La Blackroom. Quatrième session de ce qui commence à devenir une micro-institution dont nous ne sommes pas peu fiers, je te l’avoue. Générer du plaisir autour de la reprise et de la réécriture du répertoire du père Séchan, sans déc’, c’était pas gagné, c’était pas évident et nous autres dans notre folie douce, on a osé. On leur a dit aux artistes que c’était obligé et tout ça et comme ils ont tous été super sympas, ils ont accepté. Et pourtant, avec Flavie, quand on leur donnait le titre de leur chanson à reprendre et à réécrire, on lisait bien palpables la crainte et l’appréhension sur leurs visages. Mais là, ça y est, j’ai comme l’impression que l’exercice s’installe tranquillement et j’ai presque – presque seulement – la prétention de penser que finalement, ça leur plaît plutôt à nos candidats ! Ce travail à deux, cette rencontre un peu différente de l’ordinaire.

Ce samedi 19 septembre, c’est Emilie Marsh et Frédéric Bobin qui venait s’essayer à l’exercice périlleux. D’autant plus périlleux pour eux deux que c’était une sorte de première dans la courte histoire de ces soirées. Emilie habite Paris et Frédéric à Lyon. Ajoute à ça qu’ils ont eu tous les deux des étés et des rentrées bien chargés et tu comprendras qu’ils n’ont pas eu le loisir de se voir énormément pour faire les devoirs scolaires qui leur étaient demandés. Du coup, travail intensif sur un laps de temps très resserré. Et alors ?

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Et alors, à l’arrivée, le public a encore été sérieusement gâté ! On avait imposé La chanson du loubard comme reprise. Pour le coup, là aussi c’était de l’innovation puisque c’est une des rares dont le texte n’est pas de Renaud mais de Muriel Huster. Mais tellement rénaldienne, tellement belle et forte qu’elle figure dans mon top 10 des titres du renard argenté. Eh ! Hexagonaute, vise cette interprétation de Fred et Emilie. Bien comme il faut. Décalée par rapport à l’originale comme j’adore. Une version rock, moderne pour un thème intemporel finalement. C’est du haut niveau. Ecoute, c’est là.



Sur la réécriture, là aussi ils se sont lâchés ! Oh que c’est bien vu ce Cachemire ! Transposer le propos, re-contextualiser la situation comme ça. Très belle qualité d’écriture et puis aussi, quelle mélodie ! Le genre de truc qui ne te lâche plus quand tu l’as dans l’oreille. Ecoute un peu le boulot !



Voilà, c’était la quatrième, c’était un beau moment et on a franchement, mais franchement hâte d’être à la prochaine ! Ce sera le 7 novembre avec Lise Martin et Tomislav, mais chuuuuuut je t’ai rien dit ! Attends l’annonce officielle avec la photo pour exulter. Salut, Hexagonaute !

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment