HomeActuConcèze, prépare-toi j’arrive !

Concèze, prépare-toi j’arrive !

BLEMURSSalut Hexagonaute. Je sais pas si tu sais mais il n’y a pas grand chose pour se remplir la dent creuse sur Paname en ce moment. Ça me défrise un peu le chignon. Les artistes, ils sont partis et les salles elles ont fermé. En plus, j’ai quitté la capitale moi. Ça n’arrange rien. J’ai établi mes quartiers d’été dans l’Oise, tranquille à la fraîche, au pays des chevals et des blés mûrs. Blés mûrs, c’est pas un héros de peplum, je t’arrête tout de suite. C’est des céréales. Là,  depuis un moment, c’est les moissons. C’est bientôt la fin mais les fins de moissons durent quand même. Les moissonniers, comme c’est leur boulot, ils tuent les blés mûrs et moi je dis que c’est des céréales killers du coup. On rigole.

Bon, je voulais pas te parler de mes compétences agricoles ni des bienfaits de la campagne sur mon beau teint de l’Oise, c’était téléphoné, mais plutôt d’un événement qui s’approche à grands pas et à Concèze. C’est le Festival DécOUVRIR de Concèze, du 12 au 18 août. Donc. C’est à la campagne aussi mais en Corrèze où ils ont Millevaches à te servir sur un plateau alors que moi j’aurai que ma femme et mes enfants à te causer dans mes papiers. C’est déjà ça comme dit la Souche mais pas seulement. Ecoute.

CONCEZEMatthias Vincenot qui est le grand patron du Festival, un gars bardé – en gabardine – de barrettes de chef mais super sympa quand même, il m’a demandé de faire le type qui prendrait les photos sur le festoche pendant toute la semaine. Moi, encore aise, comme je comptais hexagoner ma race pendant cette période-là, j’ai remonté mon col et j’ai dit « Oui, où c’est qu’ je cygne ? » En fait, y avait rien à signer, les derniers consignés avaient déjà été recyclés il m’a dit Matthias. J’ai flippé mais c’était pour déconner aussi.

Du coup, avec Flavie (ma femme que t’as déjà vue dans Hexagone), Galaad (mon gosse de 9 ans) et Héloïse (ma morbac de 3 ans), on va te raconter cette aventure au quotidien pendant 8 jours. Je voulais faire les présentations avant, comme ça, tu connaîtras tout le monde. Et pis, je sais pas si t’as vu, mais il y a du beau linge à Concèze encore cette année ! D’ailleurs, si tu peux, viens, viens, il me reste trois sous et si c’est pas assez, ben il me restera l’ardoise. Puis on ira manger des moules et puis des frites, des frites et puis des moules et du vin de Moselle. Quoi ?

CONCEZECARTEDonc, je vais prendre plein de photos. Je t’en enverrai comme on envoie des cartes postales à une vieille tante (ou à un hétéro) et qui restent sur le buffet et sous la poussièèèère grise mais tu seras content quand même. Malgré tout, je te filerai mon petit billet d’août tous les jours pour te raconter la journée de la vieille. Et ce qui s’est également passé sur le festoche et dans ses à-côtés, dans ses ruelles sinueuses aussi parce que tu sais comment c’est des artistes. Il se passe plein de choses sur scène mais le diable se cache dans les dédales. Alors moi, sérieux comme pas un, assisté de ma meuf et de mon Canon, je ferai mon taf de reporter rapporteur scrupuleux avec le moins d’objectivité possible. Comme un pro quoi. Enfin promis, j’essaie. Hexagonaute, salut !

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment