HomeActuDétours de chant, un festival qui vaut le détour

Détours de chant, un festival qui vaut le détour

Détours de chant c’est LE festival de chanson francophone sur Toulouse. Et il démarre fin janvier. De l’éclectisme, de la diversité, du talent, des jeunes et des moins jeunes, des reconnus et des un peu connus ainsi que de belles propositions de découvertes.  En clair : des concerts à ne pas rater.

Je sais que tu vas te jeter sur le site Détours de chant pour découvrir le programme complet, alors, ci dessous, je me limite à quelques propositions et j’essaye de te donner envie de quitter ton chez toi douillet en ces temps quelque peu frisquets.

12 jours de festival, 42 artistes, 52 concerts dans 19 salles de Toulouse : une belle affiche ! Et tu peux noter quelques particularités intéressantes. D’abord une journée « Coups de pousses » au Bijou qui propose cinq artistes locaux ou régionaux à découvrir. Ensuite un tarif réduit pour tous les concerts dès que tu décides d’en voir au moins trois. Détours de chant t’invite également à cinq concerts gratuits, pour d’autres découvertes, à des horaires décalés (12h30 en semaine et 16h le dimanche). Et enfin, pour te laisser plus de choix, six  artistes se produisent au moins deux soirs.

Bon je ne te parlerai pas, une nouvelle fois, de La Demoiselle Inconnue (ah ben si, je viens de la faire ! Et en plus, pour le plaisir, je mets une vidéo en fin d’article) en première partie du québécois Richard Desjardins, au théâtre des Mazades, le 27 janvier. Dans le même lieu on pourra y apprécier, le 29 janvier, Paris Combo, quintet swing et jazzy, groupe recomposé depuis l’an passé. On pourra aussi y retrouver Monsieur Roux et Mokaiesh, le 3 février, chacun pour un nouveau passage à Toulouse après leur prestation au Bijou quelques mois plus tôt.

détours de chant 1Puisqu’on parle du Bijou, encore une belle programmation avec sur trois jours, la première semaine, Les fourmis dans les mains, trio étonnant, entre slam, jazz, poésie et des musiciens aux voix surprenantes. Et la seconde semaine, viens voir Alain Sourigues, un habitué du lieu, pour son humour et sa fantaisie. Au Grand Rond, du mardi au samedi, en apéro concert, Jérémie Bossone (en photo en une d’article) la première semaine et, ensuite, le lyonnais Reno Bistan en trio. Pour les amateurs de concerts debout, direction la salle réputée du Bikini :  Barcella et Manu Galure le 28 janvier, CharlElie Couture et Ezza – blues et rock associé aux chansons traditionnelles touareg – le 5 février, ou direction La Dynamo pour Dimoné. Et puis d’autres lieux où il ne faut pas hésiter à se déplacer. Par exemple au CC Saint-Simon pour Klo Pelgag, une des belles découvertes 2014, artiste surprenante en concert.  Ou à l’Espace Job, pour Michèle Bernard, en spectacle jeune public l’après midi et tout public le soir. A l’espace Croix Baragnon pour les cinq filles de La Mal Coiffée et leurs chants polyphoniques du Languedoc. Au Chapeau Rouge pour le belge Karim Gharbi à la présence et à l’interprétation étonnantes. Au centre Lalande, pour découvrir Fantazio, personnage décalé, et sa contrebasse. Et puis, en plein centre ville, tu peux aller à la Cave Poésie voir Christian Olivier dire des textes de chansons et, ensuite, donner ton avis sur la chronique faite sur Hexagone.

Et encore je ne t’ai parlé que des groupes et artistes que je connais un peu ou/et que j’apprécie. Si tu veux écouter des chants réunionnais, de la musique indie-folk, une fanfare, du hip-hop et du rap c’est possible aussi. Alors pour que cet article ne soit pas trop dithyrambique on peut exprimer une pincée de nostalgie : celle du temps où la chorale Voix Express – entourée d’autres artistes – dédiait un spectacle au répertoire de l’invité du festival (souvenir, par exemple, de belles soirées Anne Sylvestre ou Gilbert Lafaille). On peut aussi exprimer, pour l’année prochaine, un souhait : celui que le festival intègre, comme nouveau lieu, Chez Ta Mère, qui a démontré une belle présence, depuis bientôt trois ans, dans le paysage de la scène chanson toulousaine. Mais tel qu’il est ce festival, en hiver, pour sa 14ème édition, mérite une belle fréquentation. J’ai prévu de profiter d’une dizaine de concerts. On s’y rencontre ? Et, certainement, je t’en reparle, d’ici deux semaines, sur Hexagone.


Détours de chant du 27 janvier au 7 Février à Toulouse.

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment