HomeArtistesVive la Reprise, From & Ziel et Jules Nectar remportent la mise

Vive la Reprise, From & Ziel et Jules Nectar remportent la mise

Lou Casa par David Desreumaux

Lou Casa par David Desreumaux

On est en finale, on est en finale, on est-on est-on est en finale !!! Voilà ce que pouvaient claironner les 6 derniers prétendants au titre du tremplin Vive la Reprise, lundi soir 3 novembre, à la Maison de la Poésie, à Paris.

En effet, la maison de la rue Saint Martin accueillait la fameuse finale du tremplin organisé par le Centre de la Chanson. Cinq finalistes – tous masculins comme le notait Gérard Morel dans sa présentation de la soirée – qui s’étaient arrachés les ultimes sésames dans les 4 grands secteurs de l’Hexagone. Lyon, Toulouse, Le Mans et Ivry avaient été les avant-dernières étapes menant Lou Casa, Olivier L’Hôte, Chouf, Jules Nectar, Gérald Genty et From & Ziel  au pied d’un titre doté de 2 000 euros et à la garantie de se voir programmé dans les mois à venir. Un bel enjeu par un chouette dispositif.

From & Ziel par David Desreumaux

From & Ziel par David Desreumaux

Comme son nom l’indique, la particularité de ce tremplin repose sur la reprise de chansons. Cette année, l’artiste à l’honneur et figure imposée pour les candidats était Michèle Bernard. Chacun des prétendants ayant dans le cahier des charges l’obligation d’interpréter un titre de cette grande dame de la chanson, une ou deux autres reprises libres puis l’interprétation d’une création personnelle. Au total donc, si tu sais compter, quatre titres par protagoniste.

Nous n’allons pas ici te dépeindre en long et en large qui a mieux fait que tel autre. On se contentera de dire que de tous les finalistes, chacun avait ses qualités propres comme ses propres défauts. Il est plus intéressant de noter que des 6 finalistes, la quasi totalité faisait figure de chevronnés de la scène. C’est ici un point de questionnement à avoir me semble-t-il. Une proposition pour le Centre de la Chanson. Il semble que le tremplin, fort intéressant et fort utile, gagnerait à un resserrement des conditions de participation. Peut-on faire s’affronter un artiste qui tourne depuis 15 ans et un débutant qui n’a guère qu’une paire de concerts à son actif, dans des tout petits lieux ? Il faudrait une redéfinition précise de l’objet de ce tremplin. Est-il une aide à l’émergence de débutants ou quelque chose de plus large ? Les dispositifs d’aide pour les débutants et les plus expérimentés peuvent et doivent exister mais certainement ne faudrait-il pas les faire concourir ensemble, au risque comme pour cette finale, de ne voir que des artistes déjà roués aux plateaux se disputer les récompenses.

Jules Nectar par David Desreumaux

Jules Nectar par David Desreumaux

Quant aux résultats de la soirée, histoire de se mouiller quand même, on avouera que les grands gagnants, annoncés par Philippe Meyer, président du Jury, n’étaient pas les favoris d’Hexagone. From & Ziel s’est vu remettre le prix du Centre de la Chanson. Ce n’est pas une surprise. On reconnaitra une belle qualité musicale, une verve bienvenue mais on déplorera un manque de simplicité – voire d’humilité – assez gênant. Quant au sympathique et talentueux Jules Nectar, recevant le prix d’interprétation, s’il nous a séduits par l’audace de reprendre Miossec et M devant une audience qui n’y est pas forcément ouverte au départ, son interprétation nous a semblé un peu en retrait, un peu en dessous du beau défi qu’il s’était imposé. En revanche, rien ou pas grand chose pour Chouf et Gérald Genty. Si Chouf a très mal débuté sa prestation, pris de trac et dérangé par un micro mal réglé, il a su se refaire et montrer qu’il avait un vrai contact avec le public. Comme Gérald Genty. C’est aussi ce que l’on attend des artistes. Un échange. Une proximité avec le public. Gérald Genty, à ce titre, a été remarquable en show-man de la soirée, témoignant « d’une belle tonicité » comme l’a souligné Philippe Meyer. Il a su se mettre la moitié de la salle dans sa poche. Et l’autre à dos… La chanson est clivante, je le disais récemment dans ces colonnes, et c’est également en cela qu’elle nous ravit tant !

Mais trève de blabla, regarde plutôt la vidéo ci-dessous pour te faire une idée de l’ambiance musicale des différents participants. Hélas, il manque Lou Casa au menu de cette vidéo, victime d’un bug de fichiers… Nos excuses aux Lou Casa qui ont montré de belles choses. Nos excuses aussi pour la qualité de la lumière, plutôt médiocre lundi soir à la Maison de la Poésie… C’est un euphémisme. Passe la vidéo en HD, ce sera nettement meilleur.


Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Leave A Comment