HomeArtistesJean-Roger Caussimon : Du gauchisme à la mode

Jean-Roger Caussimon : Du gauchisme à la mode

Dans la famille, Caussimon, demandez le père ! Disparu il y a près de trente, Jean-Roger Caussimon a écrit quelques trésors de la chanson. Ferré avait d’ailleurs vu juste en le faisant un de ses auteurs de prédilection !

Ici, en écoute, Du gauchisme à la mode. Mise en abyme de la chanson humaine plus que d’idées. C’est fin, c’est grinçant, subtil et proprement engagé. De la haute couture ou de la dentelle. A toi de choisir. « Je fais du gauchisme à la mode, mais que fait ce pouvoir d’argent qui prend souci des pauvres gens mais juste en certaines périodes ? » Dylan chantait le changement des temps. Caussimon montre que Bob s’est un peu planté.

Je fais du gauchisme à la mode
Oui, j’ai lu ça dans un journal
C’est offensant quoique banal
Pourtant quelle à-droite méthode
Si vous chantez la Liberté
La Justice, l’Égalité
On vous traite de « démagogue »
Et dès que l’on vous catalogue
« Auteur dont il faut se méfier »
De vous, l’on écrit, c’est commode
Avec dédain, avec pitié
« Ce monsieur connait son métier
Il fait du gauchisme à la mo-o-de ! » {x2}

Je fais du gauchisme à la mode ?
Mais que fait ce pouvoir d’argent
Qui prend souci des pauvres gens
Mais juste en certaines périodes ?
Quand pensionnés et retraités
De quelques francs sont augmentés
Ce sont leurs voix que l’on racole
Ils vont voter dans les écoles
Huit jours plus tard, l’immobilier
Brandissant les foudres du code
Les expulse de leur quartier
« Dressez constat, monsieur l’huissier »
Je fais du gauchisme à la mo-o-de ! {x2}

Je fais du gauchisme à la mode
Si, quand je pense aux objecteurs
Traités comme des malfaiteurs
Mon cœur point ne s’en accommode
Et que dire des étudiants
Que l’on fait chômeurs et mendiants
Bien avant qu’ils n’aient leurs diplômes
Quand au Prince de ce royaume
À l’intérieur bien intégré
Vais-je lui consacrer une ode
Quand il traque les immigrés ?
« Non, mon Prince, mille regrets
Je fais du gauchisme à la mo-o-de ! » {x2}

Je fais du gauchisme à la mode
Et l’on me dit manipulé
Et l’on croit pouvoir révéler
À quel parti je m’inféode
Allons, messieurs, soyons sérieux
Tout simplement j’ouvre les yeux
Je suis témoin de mon époque
Le succès présent, je m’en moque
L’Histoire d’hier à nos jours
Fut écrite par des rhapsodes
Des rimeurs et des troubadours
« Le temps des cerises » est bien court
(C’était du gauchisme à la mo-o-de ?)
C’était du gauchisme à la mo-o-de !


Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment