Jeanne Garraud : La coiffeuse

0
1864
Photo Thibaut Derien

On dit de Jeanne Garraud que derrière son personnage aux allures un brin surannées se reflète un tempérament de feu et une poésie intemporelle. Si les bios disent bien souvent des âneries dans le seul but marchand, force est de constater qu’ici l’affirmation est ni pompeuse ni usurpée. Jeanne a cette grâce singulière et cette « inflexion des voix chères qui se sont tues » comme disait avec élégance le Paulo Verlaine dans Mon Rêve familier. Ajoutez au texte de Jeanne une musique troussée par le radieux comparse Nicolas Jules et vous obtiendrez La coiffeuse. On en redemande !


Photo Thibaut Derien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici