HomeActuFestival Aubercail 2014

Festival Aubercail 2014

Nouvelle édition du Festival Aubercail.

Voici la programmation 2014

affiche_auberc_2014-400Mardi 20 mai :
Soirée Jean Ferrat
Rassembler des chanteuses et des chanteurs pour célébrer l’oeuvre d’une personne que nous tenons en respect devient à Aubercail une jolie habitude.
Loin de s’engouffrer dans les formes d’hommage classiques et attendues, notre idée est de surprendre et de confronter un répertoire original à des univers très variés, ne craignant pas de froisser les puristes.
La diversité des interprètes ressemble finalement à nos visions mêlées de la chanson et à la mosaïque qui fait Aubercail.
Pour l’occasion, Valéria Altaver, Nicolas Bacchus, Jérémie Bossone, Michel Bühler, Imbert Imbert, Jules, Claudine Pennont, Julie Rousseau, Francesca Solleville, Tedji, Wally et Zora souffleront dans les moustaches de Jean Ferrat des chansons connues et méconnues.
Ils seront accompagnés par Michel Kanuty (piano), Yvan Descamps (batterie percussions), Viviane Arnoux (accordéon) et Franck La Rocca (basse).

Mercredi 21 mai :
Remo Gary & Jeanne Garraud 
(Père et fille)
La chanson connaît des histoires de filiations naturelles, qui s’écrivent ailleurs que sur les pages officielles du show-biz.
Rémo et Jeanne, partagent cette exigence d’être au plus près des mots, extrayant leurs richesses pour nous les redonner en cadeau dans des formes acoustiques épurées qui nous installent au balcon de leur imaginaire.
Pour Aubercail, le bonheur de cette exclusivité familiale !

Gérard et Thomas Pitiot
(Père et fils)
A la ville comme sur la scène, les Transports Pitiot poursuivent un parcours sans concessions, qui s’attache à construire une clairière, et non pas une carrière.
Les voyages auxquels ils nous convient contrarient les frontières artificielles et visent un accordage plus juste. Pour cette soirée exceptionnelle à la maison, il sera question de gènes, sans gênes : une aventure généalogique !

Jeudi 22 mai :
Laurent Berger & Gilles Roucaute
Deux voix qui se répondent, deux écritures charnelles qui ne se paient pas de mots pour dire l’autre sans jugement ni fausse naïveté.
S’ils coexistent depuis longtemps dans une association bien nommée, les frères de la côte, c’est la première fois qu’ils présenteront ce tour de chant inédit, en miroir, en écho ; avec la complicité aérienne de leurs deux musiciens, Nathalie Fortin et Yadh Elyes, pour cette fertilisation croisée.

Graeme Allwright
Quelle joie de ré-accueillir un sage, un infatigable artisan de la paix. En 2007, pour notre toute première édition, il était des nôtres.
Ce tonton de la chanson de 87 ans n’en finit pas de relier les générations et de souffler sur les braises généreuses des chants des hommes, chants d’espoir et de désespoir.
Si nous pensons d’emblée feu de camp, c’est que ses chansons réchauffent et rassemblent.

Vendredi 23 mai :
 Arthur Ribo
Il y a sans conteste de la magie dans la façon qu’a Arthur Ribo d’improviser des chansons à partir des mots du public.
Ce n’est pas qu’une performance, c’est un voyage dans les recoins de l’imaginaire ; son écriture automatique honore la rime avec fluidité et trouve sa place dans un véhicule rythmique qui rend les soubresauts confortables.
Ribo mérite son prénom !

Zora
Derrière ce prénom de femme, se cache en réalité une identité double, Zora Bensliman et Jean-Philippe Courtois, qui nourrissent cette jolie aventure humaine et musicale depuis 10 ans, transbahutés qu’ils sont par les chaloupes et les idées.
Leurs chansons communiquent à la fois à l’esprit et au corps une salvatrice folie qui nous Zora tous !

Feloche
On a peine à croire que Féloche est un ancien punk quand on le découvre aujourd’hui rêveur, voyageur, attentif aux mélodies de la vie offertes par les oiseaux et ceux qui les imitent.
Sa musique peut néanmoins s’endiabler et prendre des tournures qui nous font basculer dans l’étrangeté, sans écorner ses textes sensibles et personnels.

Samedi 24 mai :
Béa Tristan
S’il y a un parcours musical atypique et décousu, c’est bien celui de Béa Tristan.
Toute jeune adulte et au sommet des espérances pour une carrière durable, elle décide de fuir un système qu’elle ressent aux antipodes de ses valeurs de liberté.
Pendant trente ans elle déserte les scènes et ne revient qu’en 2007 avec un blues puissant et une interprétation d’une authenticité rare. Une femme entière.

Bill Deraime

Bill Deraime a toujours été fidèle à l’émotion originelle de la note blues, de cette manière de mêler la nostalgie et la révolte. La pureté de sa voix rocailleuse le distingue des ersatz de la blues attitude.
Bill serait le cowboy pacifiste qui crie à qui veut bien l’entendre que les indiens ont le droit à la dignité, en tirant de son calumet de la paix une sage inspiration offerte au monde entier.

Jules
Derrière son apparence de beau gosse crooner, Jules manie l’ironie et la provocation avec intelligence.
Il s’emploie aussi à distiller de la tendresse par touches subtiles, laissant à sa chanson rock un arôme de bienveillance qui nous donne envie spontanément de faire partie de la famille !
Après son tour de chant, Jules et ses musiciens offriront un bal au public d’Aubercail, pour clôturer dans la joie cette édition.

Jeune public :
Le Va-va de Janet
Marie Tout Court
Janet la tourterelle vit dans une famille peu banale. La maman, la chanteuse Marie Tout Court, s’occupe de ses quatre garçons musiciens.
La tourterelle est accablée par la mort de son amoureux et toute la famille tente de lui redonner le goût à la vie, l’occasion d’aborder en douceur le thème de la disparition d’un être cher.
Les chansons comtoises et jurassiennes largement réarrangées donnent à ce spectacle un caractère intemporel et transforment les questionnements en voyages inattendus.

Des patates et des roses
Compagnie Jolie Môme
La Compagnie Jolie Môme s’adresse aux enfants dans un spectacle qui se présente comme un voyage initiatique pour s’approprier les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment