HomeReportagesBenoît Dorémus aux 3 baudets

Benoît Dorémus aux 3 baudets

Samedi 15 mars dernier, avec un plaisir non feint on retrouvait Benoît Dorémus aux Trois Baudets, Paris XVIIIème. Dans ce lieu au nom qui tient du mythe et dans une architecture revisitée qui – elle – tient de l’aberration, Bénîto avec accent circonflexe, seul en scène avec sa 6 cordes en bois et en bandoulière, a montré l’étendue de son talent devant une salle pleine à craquer.

Toujours un poil rebelle, toujours un poil patraque en amour mais à fond dans la déconne et le jeu avec le public, ce garçon vous retourne comme une crêpe en moins de deux niveau sentiments. Tu ris, tu pleures. Bien calé et pas cabot, il chante et enchante et l’on voit bien que le bestiau s’amuse autant que nous !

Pendant près d’une heure et demie, il a enchaîné bien évidemment un tas de titres des albums publiés mais également quelques petites perles – dont un Brassens en pleine poire de toute beauté – que l’on devrait retrouver sur la prochaine galette attendue à l’automne prochain si l’on en croit ce qui se dit ici ou là. Toujours est-il que l’on ne cache pas notre impatience d’écouter ce qui sera le successeur à l’album 2020 qui, avouons-le, malgré quelques titres bien agréables ne nous avait pas enthousiasmé autant que Jeunesse se passe.

Mais Dorémuscles en a dans les bras et possède bien plus d’une corde à sa guitare dirais-je pour figurer dans le top 5 des jeux de mots pourris du Grand Journal de Yann Barthes. On est alors confiant, magne-toi Bénito, on t’attend !

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment