HomeActuLes dix ans du festival Les nuits du chat

Les dix ans du festival Les nuits du chat

Une dixième édition d’un festival ça se fête et ça s’annonce ! Cédric Laronche et son équipe proposent une superbe programmation, du 16 novembre au 1er décembre, basée sur quelques principes, cités ci-après. Inviter les artistes déjà programmés au cours de cette première décennie. Avoir un weekend étiqueté Boby Lapointe en clin d’œil au Printival à Pézenas, l’autre festival de chanson francophone du département de l’Hérault. Faire partager des découvertes et des coups de cœur. Avoir une soirée de Grand Gala Exceptionnel, digne de ce bel anniversaire. Continuer à proposer des concerts dans les lieux autour de Montpellier. Toute la programmation (dont les spectacles Jeune public) est détaillée sur le site Les nuits du Chat. Ci-dessous, je zoome sur quelques moments et concerts particuliers.

Les premiers jours

« Qu’est-ce qu’ils sont cons » © David Desreumaux

L’ouverture se fait par Qu’est-ce qu’ils sont cons ! (Ceci n’est pas un spectacle de Matthieu Côte) avec Evelyne Gallet, Nico*, Frédéric Bobin qui remplace Billie, Cédric Laronche et Pasquale d’Inca. Le lyonnais Matthieu Côte, considéré comme l’un des espoirs les plus prometteurs de la chanson française est parti à 29 ans en 2008. En octobre, Matthieu Côte était censé ouvrir la première édition du festival, il sera chanté – par ceux qui l’ont connu – pour l’ouverture des dix ans dans un spectacle hommage non convenu, comme le sont ses chansons incisives et drôles.
Des étoiles et des idiots est l’autre spectacle collectif à ne pas rater. Le groupe Les Fouteurs de Joie est composé de Tom Poisson, Laurent Madiot, Nicolas Ducron – déjà venus au festival avec chacun son projet personnel -,  Alexandre Léauthaud et Christophe Doremus.

Dans le n° 6 de la revue Hexagone, l’album est chroniqué et on trouve un portrait du groupe dont voici un extrait « Des étoiles et des idiots, belle réussite, régale les yeux, les oreilles et l’esprit, dans un partage enjoué avec un public complice et réactif. Visuellement superbe : une dizaine d’instruments suspendus se balancent, que l’on va décrocher. Car tout est mouvement, impulsé par une mise en scène au rythme effréné, devenue partition à cinq, réglée au millimètre. Les textes, souvent satiriques, montrent un attrait pour l’écologie, les problèmes sociétaux… l’humain. Musicalement au top, forts de leurs dix-sept ans de connivence, ces grands professionnels nous ‘foutent la joie’ ». Lors de cette première semaine, on peut aussi, entre autres, aller voir Didier Super pour découvrir Le Nouveau Groupe à Didier, et Oldelaf avec son dernier album Goliath. Sans oublier les locaux. D’une part Michel et Michel (avec Cédric Laronche), duo contrebasse et ukulélé, pour un moment de bonne humeur et de reprises de chanteurs et chanteuses décédés, et d’autre part Michel et Yvette duo humoristique, accordéon et ukulélé-guitare. Une soirée est consacrée à la scène Montpelliéraine avec quatre artistes et groupes du collectif La marmite.

Le week-end Boby Lapointe

Presque Oui © Thierry Margot

Les artistes présents sur ce weekend sont tous liés à Boby Lapointe. La plupart se sont rencontrés pour le spectacle Boby Lapointe Repiqué. Notamment Bancal Chéri groupe étonnant et très rock avec trois figures de la chanson Nicolas Jules, Dimoné, Imbert Imbert, et le surprenant batteur Roland Bourbon. Mais aussi Presque Oui (Thibaud Defever) et Evelyne Gallet. Ils ont tous joués au Printival comme Hervé Lapalud qui propose son nouveau spectacle Korafoland avec Dramane Kembélé : Hervé a vécu au Burkina, Dramane en vient. Hervé joue de la kora depuis dix ans, Dramane depuis dix générations. Hervé chante et Dramane joue de la flûte. Evelyne Gallet sera très présente, un peu comme le fil rouge du festival, ce weekend on la verra en groupe le samedi pour son spectacle basé sur son tout nouvel album La fille de l’air, le dimanche après-midi pour son spectacle jeune public : La trop grande aventure d’être soi avec Nico*et le soir lors du final Boby Lapointe. Celui-ci sera particulièrement mis en évidence, d’abord par le spectacle Si le Bibi de Boby m’était conté avec François Fabre, conférencier, chanteur et accordéoniste ; puis une chorale chantera quelques chansons lors des spectacles d’Evelyne Gallet et Presque Oui. Et enfin lors du final Boby Lapointe le dimanche soir, Lapalud et  Kembélé seront rejoints au moins par Evelyne Gallet, Nico*, Michel et Yvette pour chanter Boby.

Les découvertes et coups de cœur

Bonbon Vodou © Michel Gallas

Une soirée  présentera deux artistes ayant reçu un coup de coeur Charles Cros 2018, (cf. chronique de remise des prix ici) : Bonbon Vodou – duo d’Oriane Lacaille et de JereM, – savoureux mélange entre chanson française et musique afro-créole, jolies mélodies et instruments originaux – chantera l’album African Discount chroniqué ici, et le Danny Buckton Trio en portrait dans le n°8 d’Hexagone. D’autres découvertes et coups de cœur seront présentés les deux derniers jours comme le régional Samuel Covel en solo guitare qui vient de sortir son premier mini-album Mue imaginale, le lyonnais Frédéric Bobin et son folksong à la française chantera principalement son dernier album Les larmes d’or, et je pourrais découvrir Tibert, le lyonnais Biscotte et les Montpelliérains Tana & The Pocket Philharmonic.

Le Grand Gala de clôture

Le Grand Gala Exceptionnel Des Dix Ans Des Nuits Du Chat (le GGEDDADNDC quoi !) clôturera en beauté cet anniversaire. Il sera précédé par l’arrivée des artistes dans ‘Les Vieilles Qui Roulent’ en guise de limousines, avec des faux vigiles (Les Tony’s) : une sorte de « Champs Elysées »… décalé. Ce grand gala aura un maître de cérémonie (Emmanuel Urbanet des Joyeux Urbains), un metteur en scène (Arnaud Joyet) et un orchestre (Agathe Ze bouse). Il va rassembler une belle palette d’artistes dont beaucoup ont marqué le festival : Oldelaf et Al Berthier, Chloe Lacan, Dimoné, Nicolas Jules, Evelyne Gallet, Nico*, Laurent Montagne, Nicolas Iarossi, Les Michels et Yvette, Julia Malançon, Noémie Lamour.

Tu comprends bien qu’avec une telle affiche, je ne pouvais pas ne pas aller passer cinq jours du côté de Montpellier pour ces dix ans des Nuits du Chat. Il est possible qu’au retour je te parle de ce festival.


Festival Les nuits du chat du 16 novembre au 1er décembre à Montpellier et alentour (à noter que toutes les salles sont accessibles par tramway). Photo de une : les Fouteurs de Joie © David Desreumaux

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

Leave A Comment