HomeReportagesSamuel Cajal et Dom Colmé au Forum Léo Ferré

Samuel Cajal et Dom Colmé au Forum Léo Ferré

Samuel Cajal et Dom Colmé au Forum Léo Ferré

À l’affiche du jeudi 26 mai au Forum Léo Ferré, un co-plateau avec Samuel Cajal et Dom Colmé. Samuel, tu en as déjà entendu parler par ici, au moins en ce qui concerne 3 minutes sur mer. Mais il développe également un projet solo, et quel projet ! Dom, je l’ai interviewé il y a quelques mois (si tu as raté l’article, c’est par ici). Basé en Lorraine, il tourne beaucoup, un peu partout, mais il se fait malheureusement beaucoup trop rare en région parisienne.

Samuel Cajal

Photo: MH Blanchet

Sam ouvre la soirée. Les premiers accords sur sa gratte électrique résonnent, on se laisse plonger, très vite dans une atmosphère à la fois intimiste et forte. Ses notes sont comme ses mots, parfois douces, parfois tranchantes, parfois lumineuses, parfois dures… Chacune apporte une subtilité, une nuance, et donne un sens. L’écriture des textes est fine et ciselée, les mélodies riches en couleurs. Au milieu de ses titres, une reprise : Osez Joséphine.

Bashung n’est pas loin, mais Sam emmène complètement la chanson dans son univers, lui donne une autre identité, et c’est beau, vraiment.

Samuel Cajal

Photo Marie-Hélène Blanchet

Dans la setlist, des titres que l’on connaît et qu’il fait déjà depuis quelque temps sur scène, mais également de nouveaux titres. Toujours la même conclusion à la découverte de chaque morceau, c’est beau, c’est super bien écrit, et ça sonne grave ! La finesse de la musicalité et du choix des mots pousse à une écoute attentive. Le gant fait sourire, Langoureusement fait fredonner son « où je, caracole » en choeur, et À 1000 contre 1 chope instantanément par son intensité. Le juste équilibre des intentions et des émotions permet à la profondeur d’être à la fois belle et tendre. Pour terminer, Une issue. Ce titre, c’est un véritable bijou. Dès la première écoute on le sait, il se passe quelque chose de spécial dès qu’il la chante. À chaque fois la même claque, à chaque fois la même émotion. À la fin du concert je suis incapable de dire si je suis plus impressionnée par le talent de l’artiste, ou plus touchée par toutes les émotions qu’il transmet, mais une chose est sûre, c’est que j’ai hâte que tous ces titres soit enfin posés sur un disque (d’ici quelques mois normalement) pour pouvoir les écouter, les réécouter et les partager.

Dom Colmé

Photo: MH Blanchet

Dom monte sur scène et en quelques instants on embarque avec lui dans un voyage à la fois musical et humain. La musique et les mots résonnent, on se laisse porter. Venu seul pour cette date « parisienne », selon les morceaux il s’accompagne soit à la guitare électrique, soit à l’acoustique. Il y a plein d’énergies différentes, mais quel que soit le sujet, les chansons sont toutes empreintes d’une touche de lumière. Parfois plutôt rock, parfois plutôt acoustique, parfois légères, parfois profondes, les chansons nous emmènent dans des contrées diverses de nos vies. Le titre Terrain d’ébène est sublimé par une version live très épurée. Là où c’est mieux (un titre qui a tourné en boucle pendant un bon moment quand j’ai découvert l’EP J’irai) prend encore une autre dimension sur scène. À nos 1000 différences qui fait partie de son premier album Petit à petit, a maintenant une résonance spéciale depuis les événements des derniers mois.

Dom Colmé

Photo Marie-Hélène Blanchet

Plus le set défile, plus j’ai la sensation d’un moment privilégié. Les versions live solo provoquent des émotions spécialement belles. Surprise du soir, Dom invite Mohini Konstantinidis à partager la scène le temps d’une reprise du titre I shall be released de Bob Dylan. La soirée se clôture de belle façon avec un nouveau titre, Parenthèse moi. Un artiste généreux et bienveillant qui partage son répertoire riche de sens et rempli d’ondes positives, c’est un magnifique cadeau. La musique de Dom, c’est une véritable bouffée d’oxygène, elle fait du bien et elle donne le sourire. La générosité dans le partage se ressent, et on en a bien besoin en ce moment !

Pour conclure, je citerai une phrase prononcée par Dom avant de descendre de scène, à propos du Forum Léo Ferré, parce que je suis entièrement d’accord avec lui et que c’est important de le dire. « Ce lieu est magique, ce lieu est destiné à la chanson, et ce n’est pas tous les jours qu’on en croise des comme ça. »

Share With:

contactmhbprod@gmail.com

No Comments

Leave A Comment