HomeVidéosHubert-Félix Thiéfaine sonne l’Angélus

Hubert-Félix Thiéfaine sonne l’Angélus

Inoxydable le père Thiéfaine ! 66 ans, une énergie et une inspiration foisonnantes. Plus de trois après ses Suppléments de mensonge, il revient avec un nouvel album, Stratégie de l’inespoir, à paraître le 24 novembre prochain. Le premier extrait s’intitule Angelus. Ca sonne comme du Thiéfaine, c’est de bon augure.


Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Comments
  • Maintenant que l’album est sorti, et qu’on a eu le temps de l’écouter et de le réécouter…..
    Au bout du compte : je ne l’ai pas apprivoisé, et il ne m’a pas apprivoisée non plus.
    À vrai dire, j’étais mal partie. J’avais cru comprendre (oui, je prends souvent mes désirs pour des réalités……) que Yan avait collaboré à l’album.
    En fait Yan a écrit la musique de Angelus et c’est strictement tout. Angelus étant une rescapée de Itinéraire d’un naufragé, la chanson ne date pas d’hier et la collaboration non plus.
    Fallait d’abord que j’intègre ça avant de continuer à explorer. Mais ça n’a pas changé grand chose, hélas.

    Pas une seule grande chanson. Pas de pépite, pas de kick, pas de petite lumière. Pas d’enthousiasme – chez moi et chez lui non plus on dirait.
    Et si je reconnais à chacun le droit d’admirer Céline (remember les forums d’Hubert du temps où ils ressemblaient à un lieu d’échange), je saurais gré à Hubert et à ses fans de faire de même avec Aragon, s’il leur plaît bien.

    Une écriture “apaisée”, il paraît….. on peut dire ça comme ça. J’en connais un qui n’avait pas fait pire en 2006, la presse s’était déchaînée, “Il a perdu sa plume”, qu’ils disaient.
    Quand je me suis rendue compte du nombre de phrases où je pensais : plat, terne, mou, fade, et même : facile, superficiel j’ai arrêté d’écouter.
    J’aime tellement les textes d’Hubert d’habitude, je les admire, pour moi c’est une référence absolue. Là, je m’en veux un peu à moi-même, mais je suis tellement dépitée !

    Un album moins rock, bon OK, pourquoi pas. Mais l’électro-variéto-pop, non ça ne passe pas.
    Les choeurs et les violons, j’ai rien contre, à condition qu’ils soient bien dosés et placés pas n’importe où.
    Et ce pauvre Hubert qui essaie de suivre des musiques qui ne sont pas faites pour sa voix…..

    Il me reste les 16 albums précédents, heureusement.
    Puis j’irai le voir sur scène (Cirque Royal, jeudi 23/04/2015 à 20h00), les arrangements en live seront forcément meillleurs. Forcément.

    11 décembre 2014

Leave A Comment