HomeArtistesManu Galure, Mister au Limonaire

Manu Galure, Mister au Limonaire

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Le 18 de chaque mois, Le Limonaire, célèbre et indispensable bar à chansons, situé à 2 pas des Grands Boulevards parisiens, organise ce qu’ils appellent « Les rendez-vous (insolites) du 18 – Concert-Mystère ». Deux artistes sont programmés pour la soirée, à partir de 22 heures, mais on ignore qui. Si t’es curieux, t’y vas, sinon t’y vas aussi parce que la programmation du Limo est toujours de qualité. Peut-être un peu plus d’hétéroclisme musical serait bienvenu et permettrait de faire découvrir d’autres facettes de la chanson française, mais prenons déjà ce que l’on nous donne, c’est déjà de la bien belle ouvrage.

Le 18 juin dernier, nous avons répondu à l’appel alors que Le Limo avait mystérisé la venue de Babette Largo et de Manu Galure. C’est ce dernier, toulousain endurci de son état et de passage à Paris pour l’enregistrement de son nouvel album, à paraitre à l’automne prochain, qui nous a séduit comme à son habitude.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Alternant sur scène toutes les 2 chansons avec Babette, Manu Galure, seul au piano, dans un condensé de spectacle a notamment enchainé quelques pièces célèbres de son répertoire – comme le fameux Je crache – donnant suffisamment à voir de son univers poétique et burlesque. Galure nous offre, au passage, un retour dans nos contrées enfantines en revisitant Le bon roi Dagobert, sur un rythme revu à la baisse et sur des paroles suivant de même les sarcasmes du trublion troubadour qu’il est.

Entre les morceaux plus anciens ou moins récents (choisis ton camp camarade !), Manu a glissé quelques nouveautés qui figureront sur le prochain album (réalisé par Camille Ballon) et dont certains titres sont déjà gravés sur l’EP sorti dernièrement, en même temps que l’appel à souscription à laquelle tu es bien entendu convié à participer ! Ainsi, seul derrière son piano, le gars Galure, mine de rien nous a servi des petites pépites comme il sait bien le faire l’animal. Ramène-moi à la maison, chanson d’amour désespéré bouleversante et le tube Que de la pluie que tu peux écouter et voir ci-dessous parce qu’on a pensé à toi.

Comme à son habitude en concert, Manu Galure nous a également rappelé que « Les chansons c’est comme les enfants, quelques fois on les rate mais on les garde quand même ». On lui souhaite de rater ses gosses comme ses chansons !

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment