Le Printival Boby Lapointe du 16 au 20 avril à Pézenas

0
913
Ottilie [B] ©David Desreumaux

La 25e édition du Printival Boby Lapointe  se déroule du 16 au 20 avril à Pézenas avec pour principales caractéristiques : des concerts tout au long de la journée sur les différentes scènes piscénoises, l’alternance d’artistes confirmé·e·s et de nouveaux talents, la mise en valeur de la francophonie et des artistes régionaux, une ambiance conviviale et une organisation à taille humaine avec une belle proximité entre artistes-public-organisateurs et bénévoles.

Les Printi’ Soirées :

Le théâtre de Pézenas accueille l’ouverture du festival avec  une  carte blanche à JP Nataf, le parrain de cette édition, pour une création avec ses invités : Clarika, Maissiat, Maëva Le Berre et Bastien Lallemant. Les autres soirées se déroulent au Foyer des campagnes. Au programme, le mercredi Barcella (en entretien dans le n°29 de la revue Hexagone) avec son 5eme album Mariposa ; le jeudi  un co-plateau avec du rock pour Bandit Bandit et du rap pour Simony ; le vendredi Christian Olivier (entretien dans n°9 et chronique album dans n° 29), le tête de Têtes Raides, avec son spectacle solo sur des poètes russes du XXe siècle précédé par la talentueuse Yoanna (portrait dans n°14) chanteuse accordéoniste à fleur de peau en duo avec son batteur. Pour la clôture, El Gato Negro arrive avec son tout nouvel album Tigre Qui Pleure, principalement en français, il sera précédé par la chanteuse Ysé.

Les Printi’ Mises en bouche :

Des artistes bien connus des lecteurs d’Hexagone s’installent dans le bel écrin du théâtre à l’italienne de Pézenas. Le mercredi Imbert Imbert (dossier dans n°3 et entretien dans n°17) et sa fidèle contrebasse reviennent avec un nouveau spectacle en sextet Petit journal du feu ou les crépitements du silence, interprété en langue des signes par Igor Cassas. A ne pas rater. Le jeudi l’inventive Ottilie [B] (chronique d’album dans n°21 et entretien dans n°22) revisite son répertoire de dix ans de chansons et trois albums avec son tout nouveau spectacle EN BOUCLE [sans machines] en quartet. A découvrir absolument. Le vendredi tour à tour poignant, lunaire ou drôle, et éminemment humain, Ben Herbert Larue (album à la loupe dans n°27 et retour de concert dans n°29) avec ses deux talentueux comparses et musiciens vient avec le superbe concert Souffle(s). A ne pas rater. Seule inconnue des pages d’Hexagone, Mesparrow présente son quatrième album L’essence vagabonde avec des chansons en français et en anglais.

La mise en valeur de la francophonie :

Le vendredi l’inestimable franco-québécoise Marion Cousineau (chronique d’album et entretien dans n°25), poésie chantée et slam avec basse et clavier à la Cour de l’Hôtel de Flottes de Sébasan. Le samedi place Gambetta, en extérieur le belge François Bijou et l’après midi pour les vitrines artistiques au Théâtre de Pézenas, venus du Québécois d’abord Benoit Paradis Trio, de la chanson jazz avec leur dernier album La tête ailleurs, puis l’étonnant Keith Kouna.

L’accent mis sur les artistes régionaux :

La Pietà (portrait dans n°27) présente son spectacle jeune public La Petite Pietà, Marie Amali joue lors des vitrines artistiques et Bertille présente son tout nouvel album Distances en première partie le mercredi. (Avec aussi l’habitant de Sète et déjà cité Imbert Imbert).

Les Printi’fantaisie :

Le Printival, c’est aussi des animations, en dehors des concerts. Hé V’nez les Potes ! : une émission radio quotidienne en direct, à la terrasse d’un café, ouverte au public, qui reçoit les acteurs de ce festival (entretien avec les artistes et chanson en direct) ; des expositions ; L’Hélicon, le journal satirique quotidien du Printival qui croque l’actualité du festival et que l’on dévore le soir entre deux spectacles.

Les Printiguettes : Le Off du festival, présenté à l’A-musée Boby Lapointe à 17h avec : deux solo guitare Davy Kilembé (portrait dans le n°31), déjà programmé au festival, présente son album Le Langage des gens d’en bas, et Camille Laïly (chronique d’album dans le n°23 et regard sur dans le n°22), jolie voix et poésie sensible ; et deux duos à découvrir On vient chez vous (François Fabre et Sébastien Guerrier), accordéon et guitare et Les frangins.

N’hésitez pas à venir à Pézenas pour tout ou partie des cinq jours de ce festival le Printival Boby Lapointe, dans cette belle petite bourgade à l’accent du Sud, avec ses rues fraîches et ses artisans d’art, son marché typique du samedi matin, et (presque) toujours son soleil printanier !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici