HomeActu« Elections SACEM : je me présente ! » par Patrice Mercier

« Elections SACEM : je me présente ! » par Patrice Mercier

« Elections SACEM : je me présente ! » par Patrice Mercier

VOUS AVEZ PEUT-ETRE DANS VOTRE ENTOURAGE DES GENS CONCERNES DIRECTEMENT.
LES VOTES SONT OUVERTS AUX SOCIETAIRES JUSQU’AU 18 JUIN PAR INTERNET SUR LEUR ESPACE MEMBRE, OU PAR COURRIER (les sociétaires reçoivent toute la documentation chez eux), OU SUR PLACE LORS DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 20 JUIN.

Chers compagnons de route de la chanson, heureux sociétaires SACEM (mais pas seulement!), vous avez dû recevoir la documentation de la SACEM concernant le renouvellement prochain du Conseil d’Administration…ou ça ne devrait pas tarder.
Oui, ça fait beaucoup, de penser à voter encore, entre les présidentielles et les législatives…mais cette élection concerne directement notre métier, puisqu’il s’agit d’élire nos pairs au Conseil d’Administration de la SACEM.
Et les temps sont difficiles. Des structures comme le Centre de la Chanson doivent cesser leurs activités faute de subventions, des lieux comme le Limonaire disparaissent entre autres faute de soutien…
Mais des choses nouvelles voient le jour. La Passerelle.2 de Daniel Zanzara, le collectif Pour la chanson, initié par Gilles Tcherniak, la revue Hexagone créée par David Desreumaux et Flavie Girbal, ou encore la multitude de projets autour de la chanson, lancés par Matthias Vincenot en sont d’enthousiastes exemples.
Ce sont des projets difficiles à mener, et nous sommes tous conscients qu’ils ont besoin de soutiens officiels, et parmi ceux-ci, celui des sociétés civiles qui représentent les artistes, dont fait partie la SACEM. 
Encore faut-il que les membres dirigeants de ces sociétés s’intéressent de près à ces projets.
Je ne vais pas m’étaler ici sur ma passion pour la chanson qui m’anime sur scène et en coulisses depuis maintenant de nombreuses années. Beaucoup la savent.
Il s’agit donc clairement de me confier le pouvoir de me pencher concrètement sur la question de l’aide possible à apporter aux réseaux chanson, ses acteurs, ses lieux, et in fine – car c’est quand même le but de tout ça – ses artistes et leurs droits…
Dégager du temps pour m’y consacrer, est une des principales raisons qui me font cesser mon activité télévisuelle entamée en 2005 dans l’émission Action Discrète sur Canal Plus, et grâce à laquelle j’ai pu acquérir l’éligibilité dont je souhaite profiter et faire profiter aujourd’hui (mode d’éligibilité qui pourrait à terme nous priver de candidats issus de cette chanson de proximité, négligée par l’industrie, et qui nous tient à cœur…c’est un autre débat intéressant…).
N’hésitez pas à partager auprès de votre entourage professionnel, ou toute connaissance en première ligne sur ces questions.
Patrice Mercier
Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment