HomeEn liveJean Dubois – Je rigole

Jean Dubois – Je rigole

Jean Dubois – Je rigole


« Charmant le petit air de Paris / Tel que le sifflaient les anciens » chante ici Jean Dubois. C’était hier autour de 22 heures Au Limonaire. Comme c’était le cas depuis plus de 20 ans, l’heure du début de spectacle.
Ce soir, la Cité Bergère n’entendra pas résonner les applaudissements du public, n’entendra pas les fourchettes cogner le fond des assiettes ni les verres s’entrechoquer. Le Limonaire se tait. C’est triste. Il sera ouvert en mars, les jeudis, vendredis, samedis, mais sous une autre forme et sans restauration. Sans la terrine aux myrtilles.
Une page est en train de se tourner, Hexagone a tourné plein d’images ces derniers temps au Limo. On va en tourner d’autres avec celles et ceux qui ont fait de ce lieu un maquis bienveillant. On va en tourner d’autres, pour mémoire mais surtout pour demain.
Cité Bergère va fermer ses volets, la chanson doit exister ailleurs. Et elle existera, c’est sûr.
Pour l’heure, il est presque 22 heures. On arrête le service. Le spectacle commence. Ferme les yeux. Appuie sur lecture. Tu l’entends Jean Dubois monter les escaliers et se diriger vers cette petite scène ?


Je rigole
Charmant le petit air de Paris
Tel que le sifflaient les anciens !
L’accordéon, Place de Clichy,
L’ère de l’industrie,
Faubourg Saint Martin,
Le cinématographe et le music-hall !
Entends-tu, ma chérie, je rigole.

Parfait le temps libre des jongleurs,
Le Pont-Neuf des singes malins,
Montmartre criante de couleurs
En des jours meilleurs
Selon les refrains…
Quand le peuple était gai comme un rossignol…
Entends-tu, ma chérie, je rigole.

Tombant des murs fraîchement démolis,
Quand on voit voler la poussière,
Ca ravigote, ça ragaillardit
De songer qu’ici,
Pas plus tard qu’hier,
La vie avait un autre degré d’alcool !
Entends-tu, ma chérie, je rigole,

Comme un tordu chantant par les rues
Dans un grand soir de mélodrame…
J’aimais le tableau
Mais, Disney ou Doisneau,
Quel film a-t-on posé sur mon âme ?!

Au café blanc du petit canal,
Les déserteurs ont toujours tort.
Il peut pleuvoir sur la capitale,
Trois cartes postales
Au silence d’or
Refont la Marseillaise et la Carmagnole :
Entends-tu, ma chérie, je rigole.

Comme le bossu titubant s’accrochant
Au jupon de Notre-Dame !
Hoquets et sanglots,
– C’est la faute à Hugo -,
Menacent de noyer en moi toute flamme…

Charmant le petit air de Paris
Tel que le sifflaient les anciens..
L’accordéon, Place de Clichy,
L’ère de l’industrie,
Faubourg Saint Martin,
La môme Piaf et le général De gaulle
Entends-tu, ma chérie, je rigole…
Le cinématographe et le music-hall,
Entends-tu, ma chérie, je rigole…
Moi qui suis toujours gai comme un rossignol !…

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

No Comments

Leave A Comment