HomeActuComme ça nous chante du 9 au 11 décembre au Café Plum

Comme ça nous chante du 9 au 11 décembre au Café Plum

Comme ça nous chante du 9 au 11 décembre au Café Plum

Un festival de chanson, début décembre. C’est un pari osé, et rares sont les villes qui en proposent. Pourtant le Café Plum, un petit lieu café-librairie-salle de spectacle de Lautrec dans le Tarn, se lance pour la troisième édition du festival Comme ça nous chante !, du 9 au 11 décembre. Mais justement,  début décembre, cela permet aux gens de se retrouver en se tenant au chaud dans un lieu convivial, humain et agréable. Au Café Plum, la programmation est éclectique et la chanson n’en est qu’une partie mais depuis trois ans, l’équipe du Café Plum a décidé de donner un temps fort à la chanson et de créer ce festival. Le programme nous annonce : « Trois journées un peu folles pendant lesquelles la chanson française sera goûtée, célébrée et exploitée à toutes les sauces. »

Photo Michel Gallas

Photo Michel Gallas

Une excellente programmation, éclectique et créative, élaborée comme cela lui a chanté, par Aline Thomas, responsable de ce festival. Sous-titré : Chanson française à découvrir il propose des artistes singuliers. Avec le vendredi pour son premier passage au Café Plum, dans sa tournée Gloires + et en duo avec son frère, Jérémie Bossone, un habitué des colonnes d’Hexagone. Voilà ce que j’écrivais en mai dernier : « Un magnifique raconteur d’histoires d’écorchés, une belle énergie en scène, une musicalité rock électrique, un interprète impliqué et théâtral et sa voix particulière…   Et puis quelle diversité ! De la ballade en solo à la guitare au rock électrifié en passant par des histoires-sagas et des portraits ». Le même soir  je vais découvrir le groupe Facteurs Chevaux qui s’annonce comme un duo  » folk alpin incantatoire » et dont le récent premier album La maison sous les eaux a de bons retours.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Le samedi, en apéro-concert, Claude Fèvre et Dora Mars nous offriront une lecture musicale autour des mémoires interrompues de Barbara : Il était un piano noir. Puis le Café Plum a le grand plaisir de recevoir Michèle Bernard en duo avec Monique Brun. Voici ce que j’écrivais sur le n°1 d’Hexagone (trimestriel papier) : « Pour moi, la claque du festival. Un p’tit rêve très court. Un grand concert trop court. Deux femmes qui ont déjà bien vécu viennent nous parler de la vie, de ses bonheurs et de sa dureté. Le chant et l’accordéon de Michèle, les mots et parfois le chant de Monique. Regards, sourires et textes emplis d’humanité.» Et pour conclure la soirée, Erwan Pinard en solo, une forte présence et un sacré personnage sur scène. Il a sorti cette année son 3ème album, Obsolescence programmée, dont je disais : « Pinard est un écorché vif à la voix profonde, facteur de drôles de chansons, pas toujours drôles, de chansons mélancoliques, voire désespérées qui remuent la boue du cœur et évoquent souvent l’amour fini. Ses textes portent un regard acerbe sur la société qui l’entoure. » Et le dimanche Clément Bertrand conclut la programmation, en duo électrique avec un guitariste, dans son spectacle Peau bleue du nom de l’album sorti en début d’année. Je sais des amoureux de chanson de Toulouse et du Tarn qui vont se déplacer et venir au moins une soirée pour voir les artistes appréciés ou à découvrir.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Des animations comme un « grand » festival. Pendant tout le festival, un piano t’attend au cœur de la librairie pour commencer, vivre et terminer les journées en chanson. La librairie propose une sélection de livres « spéciale festival ». Tu peux te restaurer sur place à toute heure. Et une émission radio de R’d’autan, quotidienne et publique, sera concoctée sur place par René Pagès (à qui je dis à nouveau merci car certaines informations de cet article proviennent d’une de ses émissions Bella Ciao lors d’un entretien avec Aline Thomas). Cette année,  le festival ouvre avec Mômes en scène, la restitution d’un atelier d’écriture, sous forme de chansons et de textes lus. Cet atelier a été animé par Corentin Grelier, auteur et chanteur du groupe Camu, accompagné d’une professeur de français avec huit collégiens de Lautrec, tous les mercredis après midi au Café Plum depuis la rentrée. Le dimanche tu pourras te détendre et jouer en te testant sur un Blind-Test, et le soir en clôture, si tu le souhaites tu partageras un repas avec artistes et bénévoles possiblement suivi d’une scène ouverte. Pour l’édition précédente, je parlais du Café Plum sans le connaître, mais je savais par le bouche à oreille que chaque artiste et chaque spectateur en reviennent enchantés. Depuis j’ai découvert avec grand plaisir ce lieu convivial et nécessaire. Je vais y rester les trois jours. Et toi tu viens quand ?


Festival Comme ça nous chante du 9 au 11 Décembre au Café Plum à Lautrec (81). Réservations au 05/63/70/83/30. A 12 euros la soirée de deux concerts (vendredi et samedi) ce serait vraiment dommage de s’en priver.


commecanouschante

Share With:

mick.hexagone@gmail.com

No Comments

Leave A Comment