HomeActuValérie Mischler, tout feu tout femme.

Valérie Mischler, tout feu tout femme.

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux

Vendredi dernier, j’ai chaussé mon Canon et j’ai foncé au Connétable pour voir le dernier spectacle de Valérie Mischler. Tout feu tout femme que ça s’appelle. Quelques amis et notamment un médiathécaire célèbre dans le milieu de la chanson m’en avaient fait une publicité tapageuse. Tellement tapageuse que j’étais méfiant comme un lapin traqué au sortir de son terrier.

N’empêche que bon, j’ai pris mes jambes à mon cou et me suis rendu voir la Mischler qui enchanta jadis les ver(re)s de Dimey. Que raconte ce spectacle ? Voici ce que dit le pitch : « Inspiré de témoignages de femmes, ce spectacle met à l’honneur des regards insolites sur les côtés sombres ou lumineux, drôles ou émouvants, sensuels ou espiègles de la sexualité, au travers de titres connus ou méconnus du répertoire de la chanson française. »

Pour le dire en d’autres mots, ce sont des chansons qui causent de cul sous différents angles si je puis dire. Valérie Mischler, dans un décor très feutré, intimiste et propice aux soliloques amoureux, introduit (si je puis dire encore) chacune des thématiques chantées par une lecture de lettre de femme, un témoignage. C’est original, parfois drôle, souvent touchant. Le choix des chansons ne manque pas d’intérêt parce qu’il joue sur l’éclectisme. On parle de cul de Colette Renard à Annie Cordy et sa Bonne du curé jusqu’à Mylène Farmer (Maman a tort, Je suis libertine) en passant par le maître Gainsbourg qui fait figure d’intouchable sur ce terrain. On regrette bien amèrement d’ailleurs que Les dessous chics, intégrés à un medley, ne nous soient pas dévoilés dans leur entièreté.

Valérie Mischler est fort à l’aise dans ce rôle de passeuse d’un répertoire coquin qui recèle quelques trésors. Très à l’aise et pourvue de qualités d’interprète qui ne sont plus à démontrer, Valérie est accompagnée à la guitare par Xavier Rubin. Elégant et discret comme pour renforcer le sens du propos des textes. Je ne saurais que trop te pousser à aller voir ce spectacle qui se joue encore un petit moment. Voici les dates. Et des photos.

1er, 15 et 29 avril 2016 à 19h30
13 et 27 mai 2016 à 19h30
10 et 24 juin 2016 à 19h30

Le Connétable
55 rue des Archives
75003 PARIS


Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Photo David Desreumaux

Photo David Desreumaux


 

Share With:

hexagone.lemag@gmail.com

Comments
  • Salut,
    Ce médiatécaire qui fait de la pub pour un spectacle aussi licencieux, est-ce bien recommandable? Je ne sais pas si Mgr Barbarin donnerait son imprimatur… Quoi que pour la chanson de Pascal Rinaldi, et quelques autres, on retrouve l’essence (les sens?) même de ce que disait Jésus, « Aimez-vous les uns les unes et les autres » et laissez venir à vous les petits câlins, ou les gros, c’est vous qui voyez…
    Message personne, Messieurs, les dames apprécient beaucoup ce spectacle; ne les privez pas de ce plaisir, et en ce qui vous concerne, ça ne peut pas vous faire de mal…

    22 mars 2016
  • Errata : Message personnel bien sûr….

    22 mars 2016

Leave A Comment